CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

À la suite de la décision de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), le 16 mars, les Chevaliers de Lévis et les autres organisations de la LHMAAAQ ont dû mettre fin à leurs activités d’ici la saison prochaine en raison de la situation actuelle de la COVID-19. La formation lévisienne s’arrête donc au deuxième tour des séries éliminatoires, à une victoire d’éliminer les Gaulois de Saint-Hyacinthe.

«Je suis déçu, mais surtout impuissant en voyant la situation. Je pense que le hockey passe loin dans la liste des priorités, mais c’est décevant pareil. J’aurais aimé entretenir encore un peu l’espoir. Je pense sincèrement qu’on avait une équipe pour se rendre jusqu’au bout. Je suis déçu pour les joueurs de 16 ans qui n’auront probablement plus la chance de jouer dans le circuit de la LHMAAAQ avec une équipe tissée aussi serrée qui avait un objectif commun et qui était en bonne voie de le réaliser», a d’emblée partagé Éric Bélanger, entraîneur-chef des Chevaliers, en entrevue avec le Journal.

Bélanger en était à sa première saison au sein d’une organisation de la LHMAAAQ et plusieurs défis l’attendaient puisque la campagne 2018-2019 était sans précédent. «J’arrivais dans une situation où l’équipe venait de vivre une saison de rêve avec 41 victoires, la déception d’avoir perdu en demi-finale, la pression de performer à la hauteur de l’année précédente malgré que ce n’était pas le même groupe de joueurs et j’en entendais souvent parler», a-t-il expliqué.

Le début de la saison a été difficile pour les Chevaliers alors qu’ils n’ont goûté à la victoire qu’une seule fois en six occasions. Malgré ces difficiles débuts, l’équipe s’est retroussée les manches et les victoires se sont multipliées si bien que l’équipe a fini la saison régulière avec une fiche de 30 victoires et 12 défaites au premier rang de la division La Coop fédérée, deuxième au classement général ainsi qu’une participation à la finale du Challenge midget AAA.

«J’ai toujours pensé qu’on pouvait terminer premier de notre division, malgré que la compétition était forte […] et on a réalisé cet exploit-là, a ajouté fièrement l’entraîneur-chef. Un des plus grands défis, c’était de faire croire à ces joueurs en l’équipe qu’on avait puisque certains d’entre eux venaient de vivre une saison extraordinaire.»

Des blessures difficiles à gérer

Tout au long de la saison, les Chevaliers ont dû trouver un moyen de passer par-dessus les nombreux blessés dans ses rangs, mais également devaient garder en tête le règlement de la LHMAAAQ stipulant qu’un joueur affilié ne pouvait jouer plus de dix matchs dans une saison.

«Jongler avec tout ça, c’était épouvantable. Toutes les semaines, on essayait de trouver le meilleur joueur à ramener (pour remplacer), mais d’un autre côté, il fallait avoir une boule de cristal d’un coup qu’on en aurait besoin rendu à la Coupe Telus», a déploré Bélanger qui affirme que ce règlement est trop sévère.

Éric Bélanger dans son élément

Même si cette première saison derrière le banc d’une équipe de la LHMAAAQ se termine en queue de poisson, l’entraîneur-chef de la formation lévisienne a adoré son expérience et l’esprit d’équipe qui règne au sein de l’organisation. «Ce que j’aime avec l’organisation des Chevaliers, c’est que toute l’équipe d’entraîneurs s’implique dans la prise de décision, c’est incroyable. Ça paraît sur la glace et en dehors le travail qu’on fait avec les joueurs», a-t-il exposé.

Comme il est coutume dans l’organisation des Chevaliers, le contrat de l’entraîneur-chef est d’une durée d’une année. Bien qu’aucune décision n’ait été prise entre Bélanger et l’organisation, il se verrait bien revenir pour une deuxième année. «Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve parce que ça va vite dans le monde du hockey. […] Ce serait un honneur de revenir coacher derrière le banc des Chevaliers, ça, c’est sûr», a conclu l’entraîneur-chef.

Les plus lus

Dylan Djeté accepté dans une école américaine

Le receveur lévisien de l’équipe de football des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté, traversera la frontière cet été pour poursuivre sa carrière aux États-Unis, puisque ce dernier a été recruté par la Clearwater Academy International (CAI), située en Floride, où il portera les couleurs des Knights, dès l’automne prochain.

Louis-Philippe Hamel continue de briller

Malgré le confinement, certains athlètes lévisiens peuvent toujours se distinguer dans leur discipline respective. C’est notamment le cas de Louis-Philippe Hamel, un jeune Lévisien de 12 ans. Ce dernier a remporté, dans sa catégorie, le Tournoi maison RX1 Nation, le 8 mai dernier.

Repêchage LHJMQ : un bassin lévisien populaire

14 hockeyeurs lévisiens ou évoluant pour des équipes de la ville ont été repêchés par des équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), lors du repêchage 2020 du circuit Courteau les 5 et 6 juin.

Matte et Ferland reçoivent chacun une bourse de la FAEQ

Les patineurs artistiques lévisiens Lori-Ann Matte et Thierry Ferland, qui forment un duo, se sont chacun mérités une bourse du programme de bourses La Capitale au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

Une cycliste lévisienne récompensée par la FAEQ

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 27 bourses aux cyclistes étudiants-athlètes lors du lancement virtuel de la quatrième édition du Défi 808 Bonneville, le 16 juin dernier. Parmi ces boursiers, une Lévisienne a mis la main sur une bourse pour son excellence académique.

Des joueurs de la région au repêchage de la LHJAAAQ

La Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) tenait son repêchage annuel de façon virtuelle, le 13 juin. Au total, ce sont 14 joueurs de la région qui ont été repêchés dans les rangs des différentes équipes de la LHJAAAQ, voici un tour d’horizon de ces joueurs.

Laurence Lavoie-Tremblay remporte un trophée Aramis

La cavalière lévisienne Laurence Lavoie-Tremblay a mis la main sur un trophée Aramis, le 30 mai dernier. Cheval Québec, qui tient annuellement la Soirée des Aramis, a dû modifier sa façon de faire et remet ses prix tous les samedis depuis le 16 mai sur sa page Facebook pour reconnaître les succès québécois de l’industrie équine.

Deux athlètes de la région récompensés par la FAEQ

Dans le cadre de son Programme parrainage, la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 43 bourses à des étudiants-athlètes de la province. Parmi ces boursiers, le cycliste sur route de Saint-Henri-de-Lévis, Pier-André Côté, et le fondeur lévisien Philippe Boucher (sur la photo) ont été récompensés.