Grâce à Skype, Céline Roy peut toujours offrir des cours de danse en ligne à ses élèves de la région. CRÉDIT : GHISLAIN LALIBERTÉ

Malgré la crise du coronavirus qui empêche désormais les rassemblements, la Lévisienne Céline Roy rencontre chaque semaine ses élèves. Grâce à Skype, la professeure de danse en ligne lévisienne peut poursuivre ses activités, au grand plaisir de plusieurs amateurs de ce loisir.

À lire aussi : Poursuivre l'entraînement en ligne

Depuis 15 ans, la résidente de Saint-Jean-Chrysostome quitte son domicile à plusieurs reprises chaque semaine afin d’initier ou parfaire le talent des passionnés de danse en ligne.

Cours à la salle des Chevaliers de Colomb de Saint-Romuald et au Cabaret Music-Hall de la Rive-Sud (à Saint-Romuald), pratique à l’église de Saint-Jean-Chrysostome et soirée de danse au Centre civique de Saint-Jean-Chrysostome rythmaient les semaines de la travailleuse autonome.

Et puis, à la mi-mars, tout s’est arrêté afin de respecter les directives gouvernementales, empêchant notamment les rassemblements publics ainsi que les sorties aux personnes âgées de 70 ans et plus.

«La vie était belle, j’avais une soirée de danse prévue le 14 mars. Et les restrictions pour freiner la propagation du coronavirus sont tombées et j’ai dû annuler toutes mes activités. Si je salue ces mesures, je trouvais cependant dur de couper aussi sèchement mes activités. J’avais l’impression de créer un vide», se rappelle Mme Roy.

Danser dans le confort de son foyer

Après une semaine sans activité, le conjoint de Céline Roy, Ghislain Laliberté, lui a alors proposé de poursuivre ses cours avec l’aide de la technologie. Plus à l’aise avec les outils informatiques, M. Laliberté a configuré tous les éléments afin que sa conjointe puisse offrir des cours sur Skype.

Céline Roy a ensuite contacté ses élèves pour leur proposer cette version 2.0 de ses cours. Une invitation qui était vraisemblablement attendue par plusieurs. Environ 75 des 160 élèves en salle de la professeure de danse lévisienne participent chaque semaine aux séances qui ont débuté le 24 mars.

Les danseurs débutants, intermédiaires et avancés ont chacun droit à une séance, les mardis (avancés), mercredis (débutants) et jeudis (intermédiaires). Comme certains de ses élèves travaillent, Céline Roy offre la possibilité à ces derniers de participer à une séance en après-midi ou en soirée.

Une activité qui fait du bien

 Bien heureuse de pouvoir exercer de nouveau son métier, Céline Roy est d’abord et avant tout fière des impacts positifs que procurent les séances virtuelles à ses élèves, dont la moyenne d’âge est d’environ 60 ans.

«Je trouve ça vraiment plaisant. Mes élèves ont hâte à leur séance. En raison des nombreux pas que nous devons apprendre par cœur, la danse en ligne permet de garder les neurones actifs. Aussi, pendant qu’on danse, ça nous permet de ne plus penser aux soucis qu’occasionne la crise du coronavirus. Je ne reçois que de bons commentaires de mes élèves. Ça me nourrit parce que je donne ses cours en ligne afin de leur procurer un petit bonheur», conclut Mme Roy. 

Les plus lus

Une nouvelle remontée mécanique au Centre de plein air de Lévis

Des élus de la Ville de Lévis et des représentants du Centre de plein air de Lévis ont inauguré la nouvelle remontée mécanique quadruple du site, le 17 novembre dernier.

David Baillargeon : dans l’attente d’un retour au jeu

Comme plusieurs athlètes sportifs, le joueur de squash lévisien David Baillargeon n’a pas pris part à une compétition depuis février dernier. La 91e raquette mondiale était en pleine ascension lorsque la pandémie a frappé le monde entier de plein fouet. Le Lévisien est toujours dans l’attente de pouvoir renouer avec sa passion, qui est par le fait même son métier.

Alexandra Gauvin conserve son poste sur le CA du RSEQ

Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) a dévoilé son nouveau conseil d’administration (CA) pour 2020 et 2021, le 26 octobre dernier. Alexandra Gauvin, conseillère au service des sports du Cégep de Lévis (CL) occupera de nouveau le poste de vice-présidente au secteur collégial.

Gabriel Leblond choisit le Rouge & Or

Le porteur de ballon lévisien qui évoluait pour les Faucons du Cégep de Lévis, Gabriel Leblond, a choisi d’évoluer avec l’équipe de football du Rouge & Or de l’Université Laval, le 26 octobre.

Une saison d’apprentissage pour Marianne Théberge

La cycliste lévisienne qui se spécialise en vélo de montagne, Marianne Théberge, a clos sa saison 2020 en recevant le prix Athlète relève féminin de l’année en vélo de montagne lors de l’événement du Mérite cycliste québécois organisé par la Fédération québécoise des sports cyclistes, le 10 novembre dernier.

Modification du cycle des Finales des Jeux du Québec

SPORTSQUÉBEC a annoncé, le 2 novembre, le report des 57e, 58e et 59e éditions des Finales des Jeux du Québec en raison de la COVID-19, l’organisme avait déjà reporté ses 55e et 56e éditions au printemps dernier. Du même coup, ces reports auront une incidence sur le cycle de la tenue de l’événement.

Lettre ouverte - Parce que, nous aussi, nous souhaitons que nos jeunes bougent!

Hockey Québec, qui est un organisme mandaté par le ministère de l’Éducation pour régir son sport et qui est membre de Hockey Canada, agit à titre de leader et est responsable des programmes de hockey sanctionnés dans la province.

Le travail des ILS salué par les milieux scolaires

Puisque les intervenants en loisir scolaire (ILS) doivent redoubler d’ardeur afin de contribuer aux différentes activités de la vie étudiante dans les établissements scolaires de la région, l’Unité régionale de loisir et de sport de la Chaudière-Appalaches (URLS-CA) a lancé la campagne #Allumeursd’Étoiles afin de souligner leur travail et leurs efforts, le 29 octobre.

Une bourse de la FAEQ et Golf Québec pour Lydia St-Pierre

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec et Golf Québec ont tenu de façon virtuelle la 7e édition de leur remise de bourse destinée aux golfeurs de la province, le 18 novembre dernier. 32 étudiants-athlètes, dont la golfeuse lévisienne Lydia St-Pierre, se sont partagés 75 000 $ en bourses.