Le responsable des sports de l’École Marcelle-Mallet, Michel Labbé, a quitté ses fonctions pour la retraite après plus de 31 ans en poste. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

C’est le 17 décembre dernier que le responsable des sports de l’École Marcelle-Mallet, Michel Labbé, a pris sa retraite après plus de 31 ans d’implication au sein de l’école privée du Vieux-Lévis. À 58 ans, le Lévisien tire sa révérence en laissant une marque indélébile auprès de l’établissement scolaire et du développement de ses équipes sportives.

Michel Labbé est arrivé en poste à l’École Marcelle-Mallet au courant de l’année scolaire 1990-1991. Il se souvient qu’à l’époque, ce sont les Sœurs qui l’ont approché puisqu’un gymnase allait être construit entre les murs de l’école privée et qu’elles souhaitaient offrir des sports à ses élèves.

À ce moment, Michel Labbé a «sauté sur l’opportunité», lui qui avait obtenu son baccalauréat en éducation physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières en 1986.

À ses tous débuts, le responsable des sports de l’École Marcelle-Mallet avait tout à construire. Il devait s’occuper des sports ainsi que des locations du gymnase, en plus d’assumer une responsabilité d’enseignant d’éducation physique. Encore aujourd’hui, le Lévisien se souvient de sa première journée comme si c’était hier.

«La première journée où je suis venu visiter le gymnase de l’école, il y avait une odeur dont je me souviendrai toujours. Et souvent, quand j’ouvre le gymnase encore aujourd’hui et que la ventilation n’a pas été ouverte, ça sent pareil. C’est toujours un bon souvenir qui me vient en tête à ce moment, je n’en reviens pas!», partage-t-il.

Puis, avec une assiette de responsabilités trop remplie, M. Labbé a fait le choix d’abandonner ses tâches d’enseignement pour se concentrer au développement des sports de l’établissement scolaire lévisien.

«J’ai toujours préféré m’occuper des sports parce que j’étais entouré de jeunes qui voulaient se dépasser de façon volontaire», raconte le retraité.

Une carrière à s’adapter aux passions des jeunes

À son arrivée entre les murs de l’École Marcelle-Mallet qui était encore à l’époque uniquement réservée aux filles, le responsable des sports ne pouvait offrir que du badminton et du volleyball. Au fil des années, Michel Labbé a toujours eu le même objectif, c’est-à-dire d’offrir un éventail de choix qui conviendrait aux élèves.

«Il y a eu un bon défi quand les garçons sont arrivés à Marcelle-Mallet. Je me demandais comment on allait organiser ça, s’ils allaient aimer les mêmes sports que les filles. Ça a été de s’adapter et de trouver une offre qui allait plaire à tous», cite-t-il à titre exemple.

Sous la supervision de M. Labbé aux sports, l’école privée lévisienne a offert une multitude de disciplines comme le badminton, le volleyball, le rugby, le soccer intérieur, l’ultimate frisbee, le cheerleading, le basketball, l’athlétisme et plusieurs autres.

«J’ai toujours dû répondre à la demande des jeunes pour qu’il y en ait le plus possible qui puissent pratiquer un sport qu’ils aiment. De suivre et voir des sportifs qui sont passés par ici et qui ont du succès, c’est une grande source de fierté pour moi», explique le Lévisien.

Un passage marquant

Parmi les nombreux défis qui se sont présentés à Michel Labbé au cours de sa carrière, celui de recruter des entraîneurs en a toujours été un de taille qu’il a relevé avec brio. Il se rappelle également que les élèves et le personnel de l’école n’ont jamais hésité à mettre l’épaule à la roue lorsqu’il était à la recherche de solution. Le responsable des sports retraité a été animé au cours de passage à l’École Marcelle-Mallet par sa passion pour les gens et la passion des jeunes pour leur sport.

«Ce qui me marque le plus de mon passage ici, ce sont les gens. Que ce soient les jeunes ou les membres du personnel, il y a quelque chose de spécial à l’école et c’est certain que je vais garder ça près de moi», souligne-t-il.

Déjà, M. Labbé souhaite profiter de sa retraite en pratiquant la chasse et la pêche de façon récréative, il prévoit aussi de se garder en forme en pratiquant différents sports et surtout, il désire encore s’impliquer auprès de l’École Marcelle-Mallet. Il prévoit déjà à son horaire d’offrir quelques plages afin de faire de la surveillance en classe.

«Quand les sports ont repris à l’automne, après la pause de la pandémie, il s’est remis à avoir du bruit dans le gymnase. Les jeunes riaient et avaient du plaisir. À ce moment-là, je me suis rendu compte à quel point j’ai aimé mon travail», conclut le Lévisien.

Les plus lus

Voyager et jouer au soccer pour une cause qu’on a à cœur

Deux équipes masculine et féminine de joueurs de 13 à 14 ans du Club de soccer Lévis-Est ont pris part au Challenge Foot2Coeur à Angers, en France. Les jeunes Lévisiens ont quitté le Québec du 13 au 21 avril derniers afin de vivre une expérience culturelle et sportive où ils ont eu l’opportunité de pratiquer leur sport pour soutenir une œuvre caritative.

Une première sur l’équipe canadienne pour trois handballeuses lévisiennes

Norah Blais, Annabelle Reid et Laurie Lucas, trois joueuses du Club de handball de Lévis, ont été sélectionnées sur l’équipe canadienne de handball afin de représenter leur pays au Championnat junior féminin de la Confédération d’Amérique du Nord et des Caraïbes de handball, qui se déroulait à Mexico City du 4 au 8 avril derniers. Les Lévisiennes et leur formation ont terminé la compétition sur la...

L’ASCO lance sa saison et célébrera ses 20 ans

L’Association de soccer de Chaudière-Ouest (ASCO) a lancé, le 4 mai, sa 20e saison. Cette année, deux nouvelles formations joindront les rangs de l’organisation alors que l’équipe féminine sénior entamera sa première saison dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) et l’équipe masculine sénior renouera avec le circuit AAA de la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ) après quatre ans d’abse...

Toujours populaire

C’est hier qu’avait lieu l’édition 2022 du Demi-marathon de Lévis. L’événement sportif a de nouveau été un succès alors que plus de 4 200 coureurs et marcheurs ont participé aux courses proposées, soit le demi-marathon (21,1 km), la Course des jeunes (2 km) et les épreuves de 5 et 10 km.

Un Lévisien collabore à la biographie d’un bâtisseur du CH

Bien connu dans la région pour son implication au sein de la Société d’histoire de Lévis, Vincent Couture est également un fidèle partisan des Canadiens de Montréal et un grand passionné de son histoire. Pour une quatrième fois, il a collaboré avec l’auteur Léandre Normand afin de proposer un livre sur l’histoire de l’équipe montréalaise de la Ligue nationale de hockey (LNH). Leur nouvelle collabo...

Les joueuses de ringuette lévisiennes se démarquent

La saison de ringuette des joueuses de la région tirait à sa fin au cours du mois d’avril dernier. Cette fin de campagne a été marquée par la victoire pour plusieurs d’entre elles.

45 ans de plaisir

Bien connue des sportifs amateurs de la région, la Ligue de balle lente Lévis-Lauzon atteint un cap important cette année. Le circuit qui a permis à plusieurs amateurs de balle de s’amuser au terrain de balle de Bienville célèbre cette année ses 45 ans.

Tournoi pee-wee de Québec : une équipe lévisienne championne

Les Commandeurs du Collège de Lévis ont été sacrés champions de la catégorie scolaire du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, le 15 mai.

Le tournoi atome officiellement lancé

C'est hier soir que la soirée d'ouverture officielle du Tournoi international atome M11 Desjardins de Lévis s'est déroulée à l'Aréna de Lévis, lors de la partie opposant l'Express Rive-Sud #1 au Regroupement Beauce-Nord-Bellechasse #1.

Le Pro Style Lettrage de Lévis prépare sa prochaine saison

La formation lévisienne de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), le Pro Style Lettrage de Lévis, est au beau milieu de ses préparatifs pour sa saison 2022. Après le repêchage de la LNHB qui s’est déroulé le 5 mars, l’entraîneur-chef lévisien, Denis Minville, croit que son équipe sera performante comme l’an dernier.