Avec le schéma révisé, l’administration Lehouillier veut davantage protéger le patrimoine bâti de Lévis. Photo : Gilles Boutin - Archives

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier veut davantage mettre de l’avant la qualité de vie, la mobilité durable, la protection et la mise en valeur des milieux naturels, des paysages et du patrimoine.

«Ce qui fait ma grande fierté, c’est que les modifications proposées au schéma sont ambitieuses et s’inscrivent résolument dans la volonté de faire de Lévis un milieu de vie toujours plus attractif et où il fait bon vivre. […] Le rôle des élus, c’est de s’adapter à la réalité quotidienne. Pendant la dernière campagne électorale, les citoyens nous ont partagé leur sensibilité grandissante envers la protection du paysage, du patrimoine et des arbres. On l’a senti (et c’est pour cela que nous révisons le schéma)», a expliqué M. Lehouillier pour justifier cette nouvelle mouture du plan qui a été mis en place en 2008 et qui a été révisé en 2016.

Le projet révisé de Schéma d’aménagement et de développement de Lévis autorisé par les élus le 25 avril s’articule sur quatre grands axes. D’abord, pour assurer aux Lévisiens «des milieux de vie de grande qualité», la municipalité prévoit notamment dans son nouveau plan de revoir les normes de stationnement et les concepts d’îlots de verdure, revoir les concepts de lotissement et identifier les boisés d’intérêt à conserver, définir un nouveau plan directeur des parcs et espaces verts ainsi que tenir compte de l’intermodalité afin d’améliorer les parts modales des transports collectif et actif.

Ensuite, le plan révisé veut inclure l’orientation de protéger davantage le patrimoine bâti lévisien. Concrètement, la Ville veut «limiter la perte d’éléments patrimoniaux d’intérêt» par l’adoption d’un premier plan directeur du patrimoine, en accordant des statuts de protection et en accompagnant les propriétaires pour la requalification de bâtiments patrimoniaux.

«On a un excellent inventaire de notre patrimoine, on est assez avant-gardiste là-dedans, mais on va passer à l’autre étape, soit de limiter la perte d’éléments patrimoniaux d’intérêt. Souvent, des gens achètent des bâtiments patrimoniaux, les laisse en abandon pendant 25 à 30 ans et ils demandent ensuite une démolition. Présentement, la Ville se trouve coincée parce qu’effectivement, le bâtiment est vétuste (et doit être démoli). Maintenant, on va agir en amont et nous allons mettre tout en œuvre, dans notre plan d’urbanise, pour aller plus loin dans cette orientation. On veut que les bâtiments patrimoniaux soient requalifiés, pas démolis», a soutenu le premier citoyen de Lévis.

Paysage et agriculture urbaine

 De plus, estimant que les paysages sont un «levier d’attractivité», le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé contiendra des orientations sur cet aspect du territoire. Le projet de schéma vise l’acquisition de connaissances et la proposition d’une démarche participative à ce sujet, identifier les paysages d’intérêt métropolitain, privilégier les percées visuelles pour permettre l’observation des paysages d’intérêt sur le réseau routier ainsi qu’identifier les bassins visuels du fleuve à protéger.

Au niveau de la zone agricole, qui occupe 70% du territoire de la Ville de Lévis, la nouvelle mouture du schéma désirée par l’administration Lehouillier entend notamment miser sur l’agriculture urbaine pour maximiser cet espace. De plus, face au grand succès de ce type d’installation à travers la ville, la municipalité entend poursuivre ses efforts de développement des jardins communautaires et collectifs.

Quant à la zone urbaine, selon ce qu’affirme le maire, la nouvelle mouture du schéma d’aménagement ne prévoit pas de changement. Lévis entend toujours miser sur la densification. La municipalité estime également que l’espace actuellement disponible dans cette zone détient un potentiel de plus de 20 000 unités d’habitation. Ce qui est amplement suffisant, selon Gilles Lehouillier, pour répondre à la demande pour plusieurs années.

La population invitée à se prononcer

Comme lors de toute modification au Schéma d’aménagement et de développement de Lévis, les citoyens et les élus municipaux pourront partager leur opinion et leurs propositions d’amélioration au cours d’une consultation publique. Du 3 mai au 30 mai, les personnes qui le désirent pourront partager leur commentaire via une adresse courriel disponible au www.ville.levis.qc.ca/developpement-planification/planification-urbanisme/schema-amenagement-developpement/.

Également, une consultation publique en présence aura lieu le 31 mai prochain, dès 18h30, à l’hôtel de ville de Lévis. «On espère que les citoyens participeront en grand nombre à la consultation afin de bonifier notre projet de révision du schéma d’aménagement. C’est un projet qui est toujours à bonifier et nous tiendrons compte des commentaires reçus», a souligné Guy Dumoulin.

Notons finalement qu’à la suite de la consultation publique, le projet de règlement du schéma pourra être modifié selon les commentaires reçus et cette nouvelle version sera soumise pour adoption au conseil municipal. Il sera ensuite transmis aux instances gouvernementales et à la Communauté métropolitaine de Québec pour approbation. L’application des nouvelles dispositions se fera, entre autres, dans la réglementation d’urbanisme, qui sera adaptée au nouveau Schéma d’aménagement et de développement.

Les plus lus

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

La Ville de Lévis à la recherche d'un nouveau directeur général

La Ville de Lévis devra se dénicher un nouveau directeur général. Simon Rousseau, le titulaire de cette fonction depuis sept ans, quitte son poste pour devenir le nouveau directeur général de la Ville de Gatineau.

Ville de Lévis : un nouveau guichet unique pour l’offre de logements sociaux subventionnés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le directeur général de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis, François Roberge, ont annoncé la mise en place d’un guichet unique regroupant l’ensemble de l’offre lévisienne de logements subventionnés, le 6 mai dernier. La Ville en a également profité pour souligner son appui au projet de 231 nouveaux logements sociaux et abordables déposé à la So...

Agrandissement de l’Aréna de Lévis : Lehouillier veut en faire un enjeu électoral

Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, veut concrétiser le projet d’ajouter une deuxième glace à l’Aréna de Lévis. Pour y arriver, il espère que le gouvernement provincial déliera les cordons de sa bourse afin de participer financièrement au projet. Et pour s’assurer de ce soutien, le premier citoyen de Lévis entend faire de ce dossier un enjeu électoral lors des prochaines élections provinciales,...

Ponts interrives : l'APIGQ affirme que le MTQ craint pour leur intégrité structurale

En plein conflit de travail avec le gouvernement du Québec, l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) a fait une sortie, le 4 mai, pour dénoncer les conséquences du retard salarial chez les ingénieurs du gouvernement et de la perte d'expertise au sein des équipes. Le groupe a alors fait part qu'il a récemment appris que «l'intégrité de plusieurs infrastructures...

La Ville opte pour la collecte des déchets aux deux semaines

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le conseiller du district Saint-Étienne et président du comité de gestion des matières résiduelles ainsi que de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière, Serge Bonin, ont conjointement annoncé que la collecte des matières résiduelles se fera aux deux semaines dès juin prochain. Cette mesure a été choisie dans le but de réd...

Le conseil en bref

Les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, se sont réunis à l’hôtel de ville lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 9 mai. Voici un résumé des points abordés et des décisions prises par les élus lors de la rencontre.

Pierre Poilievre de passage à Lévis

Aspirant à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Pierre Poilievre a tenu un rassemblement militant au Centre des congrès de Lévis, le 7 mai dernier. Il a alors demandé aux quelque 200 partisans et sympathisants réunis de voter pour lui lors de l’actuelle course à la chefferie du PCC afin de lui permettre de «faire du Canada le pays le plus libre au monde».

Les citoyens se prononcent sur le nouveau PGMR

La Ville de Lévis a tenu, le 3 mai dernier, sa consultation publique sur le nouveau plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon. Avec d’autres collègues, le président de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière et conseiller municipal du district Saint-Étienne, Serge Bonin, a pu prendre en note les commentaires des citoyens ...