Photo : Alexandre Bellemare

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

«En 2021, j’ai pris la décision de ne pas me représenter comme conseillère municipale. J’avais toutefois encore le désir d’être impliquée auprès des citoyens de Lévis», a d’emblée lancé la candidate du PCQ.

Depuis 2011, Karine Laflamme occupe les fonctions de directrice générale chez Groupe CLR/Novicom. Elle s’est également impliquée de 2012 à 2017 au sein de la Chambre de commerce de Lévis où elle a notamment occupé la présidence du conseil d’administration lors de son parcours. Ajoutons qu’en 2017, elle a été élue à titre de conseillère municipale à la Ville de Lévis.

«Je me suis mis à m’intéresser à ce parti-là (dans la dernière année) et quand j’ai eu le coup de fil comme quoi on avait pensé à moi pour représenter Lévis, ça a été un oui catégorique. C’était ça qu’il fallait que je fasse pour continuer de m’impliquer pour ma ville, a expliqué la Lévisienne. J’ai l’impression que je vais être encore plus proche des citoyens (comme je représenterai une bonne partie du territoire de Lévis). Les prochaines étapes seront d’aller à la rencontre des gens, on veut connaître les enjeux et ce qu’ils veulent qu’on fasse pour eux. Ça m’alimente énormément.»

Mme Laflamme a souligné qu’elle partageait la vision du PCQ, notamment sur les dossiers de l’apport du privé pour une meilleure accessibilité au système de santé, la mise en valeur et l’accessibilité plus rapide aux métiers de formation professionnelle ainsi que l’urgence d’accorder un congé de taxes sur l’essence.

Pénurie de main-d’œuvre et troisième lien

Pour le moment, la nouvelle candidate du PCQ a soulevé deux enjeux régionaux importants à ses yeux, la pénurie de main-d’œuvre et le troisième lien à l’est.

Quant au dossier de la main-d’œuvre, la Lévisienne souhaite alléger la lourdeur administrative entourant l’accueil de travailleurs étrangers et croit que l’immigration n’est pas la seule solution pour ce dossier.

«J’ai quand même été présidente du comité main-d’œuvre à la Ville de Lévis. J’ai travaillé énormément avec les acteurs économiques sur ce dossier-là. Je pense qu’il va falloir faire des choses le plus rapidement possible», a-t-elle soutenu.

À propos du troisième lien, la femme d’affaires s’est montrée favorable à un troisième lien à l’est.

«Je suis pour un troisième lien à l’est, mais qui permettra de maximiser les déplacements de tous les véhicules sans exception, incluant ceux transportant les matières dangereuses. Si nous souhaitons que ce lien soit une réussite, nous devons prendre le temps d’analyser toutes les options et de choisir la meilleure pour les contribuables», a exprimé Mme Laflamme.

Du même coup, le chef du PCQ en a profité pour écorcher la Coalition avenir Québec (CAQ) au passage en indiquant que la nouvelle recrue caquiste dans Sherbrooke, Caroline St-Hilaire, est «la plus grande adversaire contre le troisième lien».

«Cette semaine, la candidate vedette annoncée par la CAQ, ce n’est malheureusement pas une femme comme Karine Laflamme qui a occupé des fonctions importantes dans la région et qui est favorable à un troisième lien», a ajouté Éric Duhaime remettant en doute les intentions de la CAQ de réaliser ce projet interrives.

Les plus lus

Le président de la SHB est le candidat conservateur dans Bellechasse

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

François Paradis confirme son départ

Par voie de communiqué, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, a confirmé, le 3 juin, la rumeur qui circulait depuis quelques semaines. L'élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) ne sera pas candidat lors des prochaines élections provinciales cet automne.

Paradis quitterait, Drainville le remplacerait

Selon ce qu'affirment plusieurs médias nationaux, le député provincial de Lévis, François Paradis, ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales cet automne. Pour le remplacer à titre de candidat de sa formation politique, la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait mis la main sur Bernard Drainville, animateur de radio à Montréal, ancien journaliste de Radio-Canada et ancien élu péqu...

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Picard fier de son bilan

Quelques jours après la fin de la 42e législature à l’Assemblée nationale, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a dressé le bilan de son dernier mandat lors d’une rencontre avec le Journal de Lévis. Selon l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ), les quatre dernières années ont permis plusieurs avancées pour sa circonscription.

Propos sur l'immigration de François Legault : des organismes de la région en furie

Le Collectif de lutte et d’action contre le racisme (CLAR) et le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) ont dénoncé, le 2 juin, la façon dont le gouvernement Legault «cible les immigrants du programme de réunification familiale pour faire mousser sa popularité en vue des élections».

Troisième lien : l’appui de la population demeure stable

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Des projets de logements sociaux soutenus par les gouvernements

Le ministre du Logement du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, sont ont annoncé, le 22 février, que 79 projets, qui permettront la construction de 1 458 logements sociaux et abordables au Québec, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022. C’est grâce à un investissement de près de 338 M$ prévu dans le cadre de la Seconde Entente Canada-Québec concern...