Photos : Gilles Boutin

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

«Je reviens en politique par amour du Québec, je veux faire ma part. J’aurais pu rester animateur de radio, j’adorais ce que je faisais et j’étais très heureux […], mais quand le premier ministre demande à te voir et te demande de revenir, tu réfléchis. J’ai décidé de quitter les estrades, chausser mes patins et sauter sur la glace», a lancé M. Drainville.

C’est la longue liste des réalisations et des expériences de l’ancien journaliste qui a intéressé le premier ministre à le recruter. Rappelons que Bernard Drainville a siégé à titre de député du Parti québécois de la circonscription de Marie-Victorin à l’Assemblée nationale de 2007 à 2016.

«C’est quelqu’un qui est proche du monde. Je vois ça comme un respect authentique auprès des Québécois. Bernard aime écouter les Québécois», a soutenu M. Legault.

Questionné face à ses convictions souverainistes, le candidat de Lévis a indiqué qu’il préférait se rallier derrière le nationalisme québécois.

«Le cul-de-sac, c’est de s’enfermer dans le faux dilemme entre souverainistes et fédéralistes alors qu’il y a une troisième voie et cette voie est celle du nationalisme, a exposé M. Drainville. Il y a des combats québécois à mener à l’intérieur du Canada, je suis un homme de combat et je réponds présent.»

C’est dans la même veine que le candidat caquiste a répondu aux questions concernant son changement de parti politique. «Pourquoi la CAQ? Justement parce qu’ils sont nationalistes. Tout n’est pas parfait, nous sommes dans les affaires humaines. La politique, ce sont les affaires humaines, c’est normal que parfois il y ait des coches mal taillées», a-t-il expliqué.

Une circonscription à découvrir

«J’habite la région de Québec depuis 16 ans maintenant, je vous connais un peu, mais pas assez, je le reconnais. Je vous dis, gens de Lévis, que dans les prochaines semaines et mois, je vais passer beaucoup de temps auprès de vous pour apprendre à vous connaître et gagner votre confiance pour que vous ayez le goût de faire de moi votre député», s’est confié le politicien.

Parmi les enjeux que M. Drainville a identifiés pour le moment, on y retrouve le troisième lien. Il assure être pour cette infrastructure autoroutière interrives «sans aucune hésitation» et qu’il serait «irresponsable» de ne pas la réaliser en raison de l’emplacement des deux autres ponts et de leur âge avancé.

L’intégration de Chantier Davie à la Stratégie nationale de construction navale sera également un dossier important à surveiller puisqu’il représente «des milliards (de dollars) en investissements».

«L’industrie navale pourrait devenir pour Québec l’équivalent de l’aérospatiale pour Montréal», a-t-il soulevé.

Ajoutons que le candidat de la circonscription de Lévis souhaite s’attarder aux dossiers du transport collectif, du développement d’entreprises en intelligence artificielle, des logements sociaux, du maintien d’un secteur manufacturier fort dans la région ainsi que du projet d’agrandissement du bloc opératoire et du bloc endoscopique de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Les plus lus

Le président de la SHB est le candidat conservateur dans Bellechasse

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

François Paradis confirme son départ

Par voie de communiqué, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, a confirmé, le 3 juin, la rumeur qui circulait depuis quelques semaines. L'élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) ne sera pas candidat lors des prochaines élections provinciales cet automne.

Paradis quitterait, Drainville le remplacerait

Selon ce qu'affirment plusieurs médias nationaux, le député provincial de Lévis, François Paradis, ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales cet automne. Pour le remplacer à titre de candidat de sa formation politique, la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait mis la main sur Bernard Drainville, animateur de radio à Montréal, ancien journaliste de Radio-Canada et ancien élu péqu...

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Picard fier de son bilan

Quelques jours après la fin de la 42e législature à l’Assemblée nationale, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a dressé le bilan de son dernier mandat lors d’une rencontre avec le Journal de Lévis. Selon l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ), les quatre dernières années ont permis plusieurs avancées pour sa circonscription.

Propos sur l'immigration de François Legault : des organismes de la région en furie

Le Collectif de lutte et d’action contre le racisme (CLAR) et le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) ont dénoncé, le 2 juin, la façon dont le gouvernement Legault «cible les immigrants du programme de réunification familiale pour faire mousser sa popularité en vue des élections».

Troisième lien : l’appui de la population demeure stable

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Des projets de logements sociaux soutenus par les gouvernements

Le ministre du Logement du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, sont ont annoncé, le 22 février, que 79 projets, qui permettront la construction de 1 458 logements sociaux et abordables au Québec, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022. C’est grâce à un investissement de près de 338 M$ prévu dans le cadre de la Seconde Entente Canada-Québec concern...