L’ancien maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, sera l’un des conférenciers de prestige lors du congrès de Repensons Lévis.� Photo : Courtoisie

Pour la première fois de son histoire, le parti politique d’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Repensons Lévis (RL), tiendra un congrès, le 19 novembre prochain. Lors de l’événement au Juvénat Notre-Dame, les membres et les sympathisants réfléchiront aux grandes orientations qu’ils désirent être inscrits dans la plateforme à venir de la formation politique en vue des prochaines élections municipales, en 2025.

«On veut s’assurer de travailler sur les bonnes bases qui vont nous guider pour les prochaines élections. On veut (se préparer à diriger) notre belle ville de Lévis, une ville inclusive, et pour nous préparer aux défis qui vont se dresser devant nous. Dans l’histoire récente de la politique municipale à Lévis, c’est la première fois qu’un parti organise un congrès. Pour nous, c’est l’occasion d’inviter les citoyens, nos membres et nos sympathisants à échanger sur les grands enjeux pour déterminer la vision qu’on veut donner à Lévis», a d’emblée partagé Elhadji Mamadou Diarra, le chef de RL, lors d’une entrevue avec le Journal le 27 octobre dernier.

Pour susciter les échanges afin de déterminer ses orientations en vue de la prochaine campagne électorale, RL misera sur des périodes de discussions, deux ateliers et une plénière lors de la journée.

Mais c’est principalement grâce à des conférences offertes par Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau de 2013 à 2021, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et cheffe de Vision Montréal de 2009 à 2013, que le parti politique veut aborder avec ses militants des thèmes qui lui sont chers.

«On s’est dit qu’il fallait parler où est la politique municipale actuellement. Maxime Pedneaud-Jobin est un maire qui a été innovant, notamment avec l’adoption d’une politique d’économie sociale et d’un cadre de référence en itinérance à la Ville de Gatineau. Il a aussi publié un livre où il soutient que les villes doivent jouer un rôle de plus en plus important dans nos sociétés, notamment en ce qui a trait à la participation citoyenne. Pour sa part, Mme Harel parlera du parti politique au municipal et de la consultation citoyenne. Un de nos grands piliers, c’est d’être à l’écoute de nos citoyens, qu’ils participent aussi à la prise de décision ainsi qu’avoir une transparence et une gouvernance forte», a expliqué M. Diarra, en ajoutant que la réponse pour l’événement est jusqu’à maintenant bonne.

Avoir un deuxième représentant

En plus de son congrès, RL planchera aussi au cours des prochaines semaines sur ses préparatifs en vue de l’élection partielle qui doit être déclenchée dans le district Christ-Roi.

Rappelons qu’au cours des quatre prochains mois, la Ville devra tenir un appel aux urnes afin de trouver un remplaçant à Andrée Kronström, la conseillère municipale élue en 2021 qui a démissionné à la fin octobre pour pouvoir continuer d’exercer sa profession de coroner.

Si Elhajdi Mamadou Diarra ne s’est pas prononcé sur la possibilité qu’il tente sa chance pour obtenir ce poste de conseiller, il assure que son parti sera sur les rangs.

«C’est une belle occasion pour qu’il y ait une deuxième voix de Repensons Lévis au conseil municipal, ce qui permettrait à des résolutions d’un élu de notre parti d’être appuyé par son collègue et de susciter le débat au sein du conseil. On va être prêt pour l’élection partielle. Les membres de Repensons Lévis intéressés à être candidat peuvent soumettre leur candidature et nous pensons tenir une investiture pour déterminer notre candidat dans Christ-Roi», a conclu M. Diarra.

Les plus lus

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Un congrès pour Repensons Lévis

Pour la première fois de son histoire, le parti politique d’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Repensons Lévis (RL), tiendra un congrès, le 19 novembre prochain. Lors de l’événement au Juvénat Notre-Dame, les membres et les sympathisants réfléchiront aux grandes orientations qu’ils désirent être inscrits dans la plateforme à venir de la formation politique en vue des prochaines élections muni...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Nomination pour Stéphanie Lachance

Par voie de communiqué, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé l'identité des membres de sa formation politique qui feront partie de son équipe gouvernementale. Comme dans la précédente législature, la députée caquiste de Bellechasse, Stéphanie Lachance, sera adjointe parlementaire.

Audit de la CMQ ciblant l’émission des permis et des certificats à Beaumont

La Commission municipale du Québec (CMQ) a annoncé, le 8 novembre, qu’elle allait réaliser un audit de performance dans la Municipalité de Beaumont. L’audit portera sur l’émission des permis et des certificats.

Élection partielle en février dans le district Christ-Roi

Le Bureau de la présidente d’élection de Lévis a laissé savoir, le 14 novembre dernier, que l’élection partielle dans le district Christ-Roi, provoquée par le départ de la conseillère municipale Andrée Kronström, se tiendra le 19 février prochain.