Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a présenté les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide aux Québécois pour faire face aux effets de l'inflation, le 9 novembre. Photo : Courtoisie

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

«Aujourd'hui, nous posons un autre geste significatif et ciblé pour aider les Québécois à traverser la période de turbulences qui frappe toutes les économies du monde. Avec ce nouveau montant ponctuel, les Québécois pourront mieux faire face à la hausse de l'inflation selon leurs priorités et besoins», a argué M. Girard.

Rappelons que le nouveau montant ponctuel pourra atteindre 600 $. L'aide sera versée d'ici la fin de l'année 2022 à près de 6,5 millions de contribuables, ce qui représente une dépense de plus de 3,5 G$ pour 2022-2023 pour le gouvernement du Québec.

Le nouveau montant ponctuel, qui ne sera pas imposable, sera modulé selon le revenu obtenu par le contribuable lors de l'année 2021. Revenu Québec le versera automatiquement par dépôt direct ou par chèque à ceux qui auront transmis leur déclaration de revenus de 2021. Ainsi, les contribuables admissibles n'ont aucune démarche à faire pour l'obtenir, contrairement à ce que certains fraudeurs affirment dans des textos frauduleux envoyés à plusieurs Québécois depuis quelques semaines.

Concrètement, près de 4,6 millions de particuliers, dont le revenu individuel ne dépasse pas 50 000 $, profiteront du montant maximal, soit 600 $. Ce montant de 600 $ diminuera graduellement pour les revenus supérieurs à 50 000 $, pour s'établira à 400 $ à partir d'un revenu de 54 000 $.

Précisément, plus de 1,5 million de particuliers, dont le revenu se situe entre 54 000 $ et 100 000 $, auront droit à ce montant de 400 $. Le montant de 400 $ diminuera graduellement après 100 000 $ pour s'établir à 0 $ à un revenu de 104 000 $ ou plus.

Notons que les contribuables qui n'ont pas encore produit leur déclaration de revenus pour 2021 auront jusqu'au 30 juin 2023 pour le faire et ainsi profiter de cette nouvelle mesure. Ils pourraient également avoir droit au premier montant ponctuel de 500 $, annoncé en mars dernier.

Ajoutons que Revenu Québec versera l'aide avant la fin de l'année aux prestataires de l'aide financière de dernier recours qui n'ont pas produit de déclaration de revenus en 2021. De plus, aucune compensation fiscale ne sera faite, ce qui permettra aux personnes ayant une dette gouvernementale de profiter de la totalité de leur montant.

Les plus lus

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Un congrès pour Repensons Lévis

Pour la première fois de son histoire, le parti politique d’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Repensons Lévis (RL), tiendra un congrès, le 19 novembre prochain. Lors de l’événement au Juvénat Notre-Dame, les membres et les sympathisants réfléchiront aux grandes orientations qu’ils désirent être inscrits dans la plateforme à venir de la formation politique en vue des prochaines élections muni...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Nomination pour Stéphanie Lachance

Par voie de communiqué, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé l'identité des membres de sa formation politique qui feront partie de son équipe gouvernementale. Comme dans la précédente législature, la députée caquiste de Bellechasse, Stéphanie Lachance, sera adjointe parlementaire.

Audit de la CMQ ciblant l’émission des permis et des certificats à Beaumont

La Commission municipale du Québec (CMQ) a annoncé, le 8 novembre, qu’elle allait réaliser un audit de performance dans la Municipalité de Beaumont. L’audit portera sur l’émission des permis et des certificats.

Élection partielle en février dans le district Christ-Roi

Le Bureau de la présidente d’élection de Lévis a laissé savoir, le 14 novembre dernier, que l’élection partielle dans le district Christ-Roi, provoquée par le départ de la conseillère municipale Andrée Kronström, se tiendra le 19 février prochain.