Serge Bonin est aussi heureux que la première aide financière accordée dans le cadre du programme de soutien aux initiatives citoyennes ait été octroyée à un pentathlon qui aura lieu dans son quartier.� Photo : Gilles Boutin - Archives

S’il estime que l’administration Lehouillier peut faire mieux dans plusieurs dossiers, le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul élu de Repensons Lévis (RL) et de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Serge Bonin, est heureux d’avoir pu obtenir certains gains au cours de 2022. Il entend poursuivre son travail lors de la prochaine année pour inciter Lévis Force 10, le parti du maire Gilles Lehouillier, d’en faire davantage pour la lutte contre les changements climatiques, améliorer ses processus budgétaires, assurer un développement harmonieux ainsi qu’améliorer les parts modales des modes de transport vert.

«On m’a dit que je posais trop de questions, mais c’est mon rôle de poser les questions pour bien comprendre les décisions ainsi que les motifs avancés par les autres membres du conseil pour les justifier. Le réflexe démocratique commence à se développer à Lévis, mais j’attends que les bottines suivent les babines (quant à la promesse du maire de travailler en collégialité). Je suis ouvert à collaborer, mais il faut aussi qu’il y ait parfois un retour d’ascenseur et qu’on ne me dise pas juste que mes idées sont bonnes», a résumé M. Bonin, lors d’une entrevue pour dresser son bilan de 2022 avec le Journal.

Au cours des derniers mois, le conseiller municipal du district Saint-Étienne estime que le travail de ses collaborateurs et son action a permis d’obtenir des gains dans certains dossiers. Serge Bonin s’est notamment réjoui que le conseil municipal ait décidé de conserver la période réservée aux questions transmises par des citoyens via le Web lors de chaque séance du conseil, que les citoyens puissent désormais poser leurs questions après la présentation du budget lors de la séance du conseil consacrée à l’exercice financier, que l’administration Lehouillier planche sur un plan de gestion de la dette et de la réfection de certaines rues dans son quartier.

De plus, le seul élu de l’opposition à l’Hôtel de Ville a rappelé qu’il a fait des propositions pour autoriser l’utilisation des planches à roulettes et des trottinettes sur les pistes cyclables, ajouter une clause Environnement à toutes les fiches d’aide à la prise à la décision données aux conseillers municipaux, tenir des pléniers publics, améliorer le schéma d’aménagement révisé ainsi que permettre la cocréation d’un parc. Serge Bonin a aussi souligné qu’il a talonné ses adversaires pour que Lévis améliore ses façons de faire lors de la préparation de son budget et de son programme quinquennal d’immobilisations (PQI).

«Pour le PQI et le budget 2023, nous n’avons eu droit qu’à une séance de travail et on a reçu plein de documents par la suite après avoir posé des questions. Mais on n’a pas pu profiter d’une autre séance de travail pour revenir sur ces documents. Le cadre financier n’est pas encore prêt, mais il doit être présenté en juin prochain. Je vais être bon joueur. Je pense que pour l’élaboration du budget, on devrait s’inspirer de Québec où les prévisions budgétaires sont présentées une semaine ou deux avant son adoption, ce qui permet aux élus et aux citoyens de bien les analyser. [...] On sent que les orientations de Repensons Lévis poussent Lévis Force 10 à plus d’actions, notamment en ce qui a trait à la participation citoyenne et l’environnement», a ajouté Serge Bonin.

Mais pour l’élu de Saint-Étienne, son plus grand motif de fierté demeure son support aux citoyens dans divers dossiers. «Beaucoup de gens me contactent et on a obtenu de beaux gains. Je sens que les gens s’éveillent de plus en plus à la politique municipale, grâce notamment à la joute qui s’est installée à l’Hôtel de Ville ainsi que notre travail sur le terrain», a-t-il partagé.

Plusieurs dossiers sur la table

Fort de ses succès, Serge Bonin entend bien continuer sur sa lancée lors des prochains mois. Le dossier principal qui le préoccupera en 2023 sera l’environnement.

«On va beaucoup vérifier le niveau de verdissement. On a beau dire qu’on veut verdir, mais il faut s’assurer que des arbres seront plantés. La création du fonds vert de la Ville, c’est une bonne idée. Mais on ne sait pas encore quelles seront ses retombées précises, quelles actions précises pourront être menées par des citoyens et des organismes grâce aux aides financières octroyées par la Ville grâce à ce fond. […] Également, la part modale du transport en commun doit être augmentée. Je veux qu’il y ait des projets menés pour hausser cette part modale», a affirmé M. Bonin.

Le conseiller municipal du district Saint-Étienne entend aussi s’attarder de nouveau sur les processus budgétaires, la sécurité dans les rues de Lévis et des initiatives pour encourager davantage la participation citoyenne, comme la mise en place des budgets participatifs. Les enjeux entourant le développement rapide de Lévis le préoccupent également.

«Je crains que ce ne soient pas tous les services qui sont en place pour faire face au développement accru de Lévis. Je crois que la Ville pourrait notamment mettre en place une redevance au développement, un bel outil qui lui permettrait de mettre en place ces services. On ne veut pas que les projets permettent juste la création de cubes pour loger des humains, mais aussi de milieux de vie. L’accès aux logements m’interpelle aussi. On peut faire beaucoup de condos, mais si c’est juste une élite qui y a accès, (la crise du logement ne sera pas réglée). Je ne suis pas contre la croissance, mais elle faut qu’elle se fasse bien», a déclaré Serge Bonin.

Enfin, le conseiller municipal du district Saint-Étienne profitera de ses temps libres pour appuyer le candidat de son parti lors de l’élection partielle du 19 février dans Christ-Roi, Alexandre Fallu. Comme son chef Elhadji Mamadou Diarra, Serge Bonin a soutenu que l’élection d’un deuxième conseiller de RL au conseil permettrait que les propositions de la formation politique soient au moins débattues au conseil municipal.

Les plus lus

Plus de détails sur l'élection partielle à venir dans le district Christ-Roi

Élections Québec a dévoilé plus de détails, le 6 janvier dernier, sur l'élection partielle à venir en février afin de pourvoir le poste de conseillère ou conseiller du district Christ-Roi (numéro 12) au sein du conseil municipal de la Ville de Lévis.

Possible nouvelle taxe pour les automobilistes : Lévis rappelle qu'aucune décision n'a été prise

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a tenu à effectuer une mise au point quant à un article du Journal de Québec dans lequel on apprenait lundi qu'une taxe supplémentaire locale est envisagée pour les automobilistes vivant sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQuébec).

Qualité de vie, environnement et mobilité au menu de 2023 de Gilles Lehouillier

Si 2022 a été une année importante pour la Ville de Lévis en termes de projets, cette dernière poursuivra sur sa lancée au cours de la prochaine année. Selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les volets de la qualité de vie, de l’environnement ainsi que de la mobilité seront au cœur des priorités de la municipalité.

Serge Bonin veut poursuivre un travail de longue haleine en 2023

S’il estime que l’administration Lehouillier peut faire mieux dans plusieurs dossiers, le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul élu de Repensons Lévis (RL) et de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Serge Bonin, est heureux d’avoir pu obtenir certains gains au cours de 2022. Il entend poursuivre son travail lors de la prochaine année pour inciter Lévis Force 10, le parti du maire Gill...

Subvention accordée par Québec en lien avec le déficit de l’attention

Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, et le ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, ont annoncé, le 19 janvier, l’octroi d’un financement de 400 172 $ au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans le cadre d’un projet pilote pour les jeunes ayant un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité ...

Course à trois dans Christ-Roi

Les citoyens de Christ-Roi auront finalement le choix entre trois candidats afin de choisir leur prochain conseiller municipal à la Ville de Lévis, lors de l'élection partielle du 19 février prochain. La Ville de Lévis a publié le 20 janvier, date limite pour déposer une candidature lors de cette campagne, la liste officielle des prétendants pour le poste.

Troisième lien : du nouveau «prochainement», selon Drainville

En marge de l’annonce de l’octroi d’une aide financière pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste, le député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a été interrogé par les journalistes sur le dossier du troisième lien, le 12 janvier. Il a alors confirmé que des études sur le projet centre-ville à centre-ville seront d...

Élection partielle dans Christ-Roi : LF10 mise sur Pascal Brulotte

C’est en compagnie des autres élus de son parti que le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 17 janvier, son candidat pour l’élection partielle dans le district Christ-Roi qui aura lieu le 19 février prochain. C’est Pascal Brulotte, l’ancien directeur général du Patro de Lévis, qui tentera de conserver le district dans le giron de LF10 à l’issue de la c...

RPA : Bonin veut que l'administration Lehouillier utilise son pouvoir de zonage

Serge Bonin, le conseiller municipal de Saint-Étienne élu sous la bannière de Repensons Lévis (RL), a écrit une lettre à l'équipe du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en lien avec le dossier de la Seigneurie de Lévy, cette résidente privée pour aînés (RPA) du quartier Lévis qui fermera ses portes dans quelques mois pour un devenir un édifice à appartements. Selon le seul représentant de l'opposi...

Conseil en bref du 23 janvier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 23 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.