Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, veut que Québec investisse des millions de dollars à Lévis afin de concrétiser plusieurs projets désirés par son administration. Photo : Gilles Boutin - Archives

Dans le cadre des consultations prébudgétaires provinciales, la Ville de Lévis a présenté ses priorités au ministre des Finances du Québec, Eric Girard, demandes qu’elle a dévoilées le 10 mars. La municipalité souhaite obtenir le soutien de Québec dans plusieurs dossiers afin d’assurer notamment la qualité de vie de ses citoyens.

D’abord, la Ville de Lévis souhaite obtenir l’aide financière du gouvernement provincial afin qu’elle puisse «continuer d’être une leader en environnement». Concrètement, elle espère obtenir du gouvernement minimalement en 2023 une somme de 5 M$ pour réaliser les travaux de stabilisation des berges les plus urgents.

Elle lui demande aussi de permettre l’utilisation des sommes perçues dans le cadre du programme de compensation pour l’atteinte aux milieux humides et hydriques pour l’achat de terrains à des fins de protection. Notons que les sommes récoltées de ce programme pour Lévis avoisinent les 10 M$.

De plus, la Ville réitère sa demande faite au gouvernement de soutenir le fonds vert de la municipalité pour assurer la mise en œuvre du plan d’action de sa politique environnementale. Enfin, la Ville de Lévis estime qu’un montant de 10 M$ «serait requis à court terme» pour lui permettre de décontaminer des terrains stratégiques pour le développement industriel.

Accélérer un projet à Saint-Nicolas

Quant aux questions de transport, la Ville de Lévis, veut, entre autres, que le projet de réaménagement des routes des Rivières et Marie-Victorin en boulevard urbain, à Saint-Nicolas, soit devancé. Pour ce faire, la municipalité souhaite une accélération des phases de conception et de préparation des plans et devis afin de mettre en œuvre le projet en 2027. Elle désire également que le gouvernement du Québec réalise rapidement une annonce conjointe afin de présenter le concept et le calendrier des travaux à la population lévisienne.

Considérant «l’importance stratégique des grands projets de mobilité durable dans la grande région de Québec et de Lévis», la Ville de Lévis estime qu’une accélération des délais moyens de réalisation des projets et un financement à la hauteur du contexte économique actuel sont aussi «des facteurs de succès incontournables».

Économie, infrastructures et logement social

Dans un autre ordre d’idées, l’administration Lehouillier a partagé son désir d’obtenir un appui financier de 220 000 $ par année du gouvernement pour soutenir ses activités de recrutement de travailleurs spécialisés et d’étudiants à l’international. La Ville de Lévis veut également que Québec soutienne soutenir financièrement le chantier Davie dans la mise à niveau de ses installations et équipements de construction navale.

Toujours en ce qui a trait à l’industrie navale, Lévis veut recevoir un coup de pouce financier du gouvernement provincial pour lui permettre d’acquérir des terrains stratégiques à des fins de développement industriel dans le secteur est de son territoire ainsi qu’à leur viabilisation. Sur une base préliminaire, Lévis évalue que ce projet coûterait environ 100 M$, «des investissements qui dépassent largement la capacité financière d’une ville de sa taille».

Pour ce qui est des infrastructures municipales, Lévis requiert un engagement du gouvernement provincial à la relance du Programme de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec (TECQ) pour 2024-2028 «avec des paramètres financiers plus généreux favorisant le rattrapage dans la pérennisation des infrastructures municipales ainsi que le maintien du niveau de service».

Enfin, au chapitre du logement social, la Ville demande au gouvernement de revoir et d’ajuster les programmes existants, en collégialité avec les villes du Québec, «afin d’apporter les modifications appropriées et reflétant la réalité économique d’aujourd’hui et les besoins contemporains».

BDV : Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, veut que Québec investisse des millions de dollars à Lévis afin de concrétiser plusieurs projets désirés par son administration.
Photo : Gilles Boutin - Archives


Les plus lus

Entente de principe intervenue entre le syndicat et la STLévis

Par voie de communiqués, le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud, un groupe affilié à la CSN, et la Société de transport de Lévis (STLévis) ont chacun de leur côté annoncé qu’une entente de principe est survenue entre les deux parties. Toutefois, la grève générale illimitée se poursuivra jusqu’à ce que cette dernière soit acceptée par les membres des deux parties.

La STLévis et les chauffeurs s’entendent

La Société de transport de Lévis (STLévis) et le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud, groupe affilié à la CSN, sont finalement arrivés à une entente alors que la dernière entente de principe a été acceptée à 72 % du côté de la partie syndicale. Ainsi, les services de la STLévis ont repris, ce 25 février.

La zone économique métropolitaine promise par la CAQ sera créée

Le maire de Québec, Bruno Marchand, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que les ministres responsables de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, Jonatan Julien et Bernard Drainville, ont annoncé leur engagement «à collaborer étroitement» au développement d’une zone économique métropolitaine couvrant les deux rives, le 9 mars dernier.

Le conseil municipal du 13 mars en bref

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 mars dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été abordés lors de la réunion ainsi que des décisions importantes approuvées par les conseillers municipaux.

Les conservateurs bellechassois se réunissent

L’association de Bellechasse du Parti conservateur du Québec (PCQ) a tenu sa première assemblée générale annuelle, le 7 décembre dernier.

Le maire Lehouillier fait le point sur les dossiers municipaux

En marge du conseil municipal du 27 février 2023, le maire Gilles Lehouillier a fait le point sur plusieurs dossiers en cours.

Élection partielle : 33 voix importantes pour André Voyer

Le candidat indépendant à l’élection partielle du district Christ-Roi, André Voyer, a obtenu 2,1 % des voix lors de la soirée électorale du 19 février dernier. À ses yeux, ce résultat n’est pas banal et lui permettra de poursuivre afin de créer une mobilisation citoyenne.

Prochain budget provincial : Lévis dévoile ses demandes

Dans le cadre des consultations prébudgétaires provinciales, la Ville de Lévis a présenté ses priorités au ministre des Finances du Québec, Eric Girard, demandes qu’elle a dévoilées le 10 mars. La municipalité souhaite obtenir le soutien de Québec dans plusieurs dossiers afin d’assurer notamment la qualité de vie de ses citoyens.

Le conseiller municipal de RL, Alexandre Fallu, assermenté

Le nouveau conseiller municipal, qui siègera dans l’opposition sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), Alexandre Fallu, a été assermenté le 1er mars dernier, lors d’une cérémonie à l’hôtel de Ville de Lévis.

Travailleurs étrangers temporaires : la CNESST sera davantage mobilisée

En raison de l'augmentation du nombre de travailleurs étrangers temporaires (TET) au Québec en raison notamment de la pénurie de main-d'œuvre qui frappe la province, le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a annoncé, le 1er mars, que la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) renforcera ses actions auprès de cette main-d'œuvre, de leurs représen...