Le météorologue Gilles Brien a tenu une conférence sur les changements climatiques au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 24 janvier. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Dans le cadre d’une conférence organisée par le bureau de comté du député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, le météorologue Gilles Brien est venu discuter de changements climatiques avec les quelque 150 citoyens présents au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 24 janvier dernier.

Météorologue depuis plus de 40 ans et auteur du livre Ce qu’on ne vous dit pas sur les changements climatiques, Gilles Brien a démystifié plusieurs mythes et croyances populaires en ce qui concerne les changements climatiques.

En abordant le sujet d’un œil scientifique plutôt que moralisateur, M. Brien a abordé les différents sujets qui provoquent une inquiétude chez plusieurs. En expliquant la base de la problématique, en vulgarisant quelques graphiques et en observant les causes des changements climatiques, le météorologue a remis les choses en perspectives. 

Questionné à propos de l’originalité de cette initiative du député conservateur, M. Blaney croit que tous sont touchés par ces phénomènes.

«Je ne crois pas que les changements climatiques sont des enjeux de gauche, de droite, d’ordre provincial ou fédéral. Nous sommes tous concernés par ceux-ci. Lorsque je me suis présenté comme député dans le comté de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, j’ai dit que je souhaitais en faire un chef de file en développement durable», a rappelé le député.

Malgré quelques critiques des citoyens et du conférencier envers l’ancien gouvernement Harper et les politiciens, M. Blaney a accepté ces propos sans broncher.

M. Brien a souligné la présence du réchauffement climatique, les événements climatiques exceptionnels de plus en plus fréquents et l’augmentation de la force des désastres naturels. Puis, il a rassuré les citoyens présents en expliquant qu’«il n’est pas trop tard pour agir».

Un sujet qui suscite l’intérêt de plusieurs

À la suite de la conférence, une période de questions était allouée aux gens présents. Plusieurs ont rapporté différents faits desquels ils ont été témoins, d’autres ont fait part de leur opinion tandis que certains ont demandé au météorologue de leur expliquer comment on pouvait changer les choses.

Cette période de questions à micro ouvert attire toujours une foule de questions, selon M. Brien. «C’est sûr qu’il y a toujours des questions. Les gens ramènent la météo à leur coin de pays, c’est un réflexe naturel. Ils veulent comprendre ce qui se passe», a expliqué le météorologue.

M. Brien était rempli d’espoir tout au long de sa conférence, car il croit fermement qu’on peut changer les choses.

«On peut faire quelque chose. On n’est pas dépassé, on peut changer le climat. Il est trop tard pour avoir peur ou être pessimiste, il faut être dans l’action. Il faut agir localement en premier, avec nos enfants, les autos et même le député de notre comté. On peut changer le monde si on veut», a-t-il conclu.

Les plus lus

Stratégie nationale de construction navale : le Bloc déçu des mois d'attente pour la Davie

Si le Bloc québécois salue que Chantier Davie a été présélectionné avant les Fêtes pour devenir le troisième chantier partenaire dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), le parti a déploré, le 7 janvier, les mois d'attente provoqués par l'étape de demande de propositions et d’évaluation avant que l'entreprise lévisienne obtienne des contrats dans le cadre de ce progra...

Les libéraux laissent pantois Blaney

Le député conservateur fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 17 décembre, un bilan de la courte session parlementaire qui s’est tenue à la Chambre des communes dans les dernières semaines. S’il salue certaines «mesures intéressantes» promises par le gouvernement libéral minoritaire, l’élu lévisien déplore l’accroissement de la dette du gouvernement fédéral.

Lachance a le sentiment du devoir accompli

La députée provinciale de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a dressé son bilan de la dernière session parlementaire à l'Assemblée nationale. Selon elle, les derniers mois lui ont permis de poursuivre son travail au profit des citoyens de son comté.

Pont de Québec : le Bloc déplore des «délais inacceptables»

Par voie de communiqué, la députée du Bloc québécois de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a critiqué, le 14 janvier, le gouvernement fédéral libéral en ce qui a trait à sa gestion du dossier du pont de Québec.

Conseil en bref : la famille Garon souhaite s’entendre avec la Ville

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 13 janvier dernier.