Pour le troisième lien qu'il a tant promis, le gouvernement caquiste opte pour un tunnel à l'est. CRÉDIT : MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

«Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer qu’une nouvelle étape est franchie pour la réalisation du troisième lien. Je confirme que le troisième lien prendra la forme d’un tunnel entre Québec et Lévis», a déclaré M. Bonnardel lors d’un point de presse à Québec.

Concrètement, le tracé présentement privilégié permettrait de relier directement par un tunnel l’autoroute 20 sur la Rive-Sud, dans le secteur de la route Lallemand à Lauzon, au prolongement de l’autoroute 40 sur la Rive-Nord, dans le secteur Beauport.

Incluant les approches vers l'infrastructure désirée, le traçé actuellement retenu pour le tunnel (d'une longueur de six kilomètres) aurait une longueur de neuf kilomètres et ne transiterait pas par l’île d’Orléans, comme envisagé précédemment. En contrepartie, le gouvernement poursuivra donc les travaux qui permettront la construction d’un nouveau pont à haubans entre la Rive-Nord et l’île d’Orléans. Cette nouvelle infrastructure se situera légèrement à l’ouest du pont actuel, qui devra bientôt être fermé en raison de son âge.

«Le gouvernement du Québec avait la responsabilité de préserver le joyau patrimonial qu’est l’île d’Orléans. Avec la solution retenue pour le troisième lien, nous n’aurons pas besoin de perturber cet important pôle agricole et touristique de la région de Québec. […] Bulldozer l’île, c’était impensable. Donc, c’était le tracé idéal», a expliqué M. Bonnardel, sur l’un des motifs derrière ce choix, en invoquant également l’absence de conséquences sur la navigation de la voie maritime et de retard pour la mise en service du nouveau pont de l'île d'Orléans.

Dossier prioritaire

 Afin de respecter la promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ) d’effectuer une première pelletée de terre pour le projet de troisième lien avant octobre 2022, François Bonnardel a également indiqué que son ministère lance aujourd’hui un appel d’offres afin de mener une étude d’impact environnemental du tracé retenu ainsi que des études d’arpentage.

Parallèlement à ces actions, le ministre des Transports a aussi demandé au bureau de projet du tunnel Québec-Lévis de bonifier le mémoire d'avancement des travaux. Ce document devra être déposé au conseil des ministres au plus tard le printemps prochain, avec une étude complémentaire d'un second tracé, lui aussi situé à l'est, mais plus près des centres-ville de Québec et de Lévis.

Point d’ombre

 Quant aux coûts estimés de l’option du tunnel, François Bonnardel a été plutôt laconique. Le ministre n’a pas voulu dévoiler les estimations qui ont permis au ministère de retenir cette option puisque les coûts seront publiquement dévoilés lorsqu’une autre étape du processus sera franchie. Il a argué que la solution d'un tunnel est ressortie comme la meilleure option après différentes études, dont une analyse multicritères qui a pris en considération plusieurs éléments, notamment le transport, la circulation, l'environnement et l'économie.

«Ce projet est pour un horizon de 100 ans et pour tout l’Est-du-Québec. Le tracé choisi respecte nos trois objectifs, soit de permettre de réduire la congestion routière et de diminuer la pression sur les ponts existants, de favoriser le transport collectif (en bouclant la boucle des réseaux de Québec et de Lévis) ainsi que d’optimiser le transport de marchandises. Aussi, il ne faut pas oublier un quatrième point. Le troisième lien permettra de sécuriser le réseau routier supérieur de la région. Il y a des impacts importants (dans la circulation) lorsqu’un des deux ponts actuels doit fermer», a soutenu M. Bonnardel.

Soulignons finalement que François Bonnardel a profité de l’occasion pour partager son souhait de voir le gouvernement fédéral être «partie prenante» du projet, au niveau du financement.

 

Les plus lus

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Politique : Babu songe à se présenter… et dans Bellechasse

À une époque où de plus en plus de personnalités publiques font le saut en politique ou tentent de le faire, certains hésitent à se lancer ou préfèrent le moment opportun pour le faire. L’animateur Dany «Babu» Bernier, bien connu à Lévis pour son émission sur les ondes de CJMD, n’a jamais caché son intérêt pour le sujet, mais ne sait pas encore dans quelle catégorie il se situe. S’il devait se la...

Un Lévisien dans les coulisses de l’Assemblée nationale

Originaire de Saint-Nicolas, Jean-Christophe Anderson est l’un des cinq stagiaires qui participent au stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant depuis le mois de septembre dernier. Ce stage, qui se terminera en juin, lui permet de découvrir les coulisses de l’Assemblée nationale en étant jumelé à un député du parti au pouvoir et un député d’un parti de l’opposition, il participera également à u...

Le développement au cœur de la vision du maire Lehouillier

Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

311, portail Web et heures de glace : de nouveaux services

Horaires élargis des équipements sportifs pour le public et amélioration du service client de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé, lors de sa conférence annuelle devant la communauté d’affaires, que la municipalité compte mettre en service de nouveaux outils.

Voyer tente de nouveau sa chance

Lors d’une entrevue à l’émission Les sales des nouvelles de CJMD 96,9, André Voyer a annoncé, le 23 janvier, qu’il sera candidat indépendant à la mairie de Lévis lors des prochaines élections municipales de 2021.

Maison des aînés et alternatives : 185 nouvelles places dans la région

De passage le 28 janvier à Disraeli pour une tournée avec François Jacques, député de Mégantic, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais (sur la photo), a profité de l'occasion pour annoncer que 156 places en maison des aînés et 29 places en maison alternative seront créées en Chaudière-Appalaches.

Développement culturel : 167 500 $ de plus pour Lévis

Le gouvernement du Québec a bonifié de 444 135 $ les sept ententes de développement culturel (EDC) en Chaudière-Appalaches. La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce dans un communiqué le 24 janvier.

Gourde appuie MacKay

Lors d'une conférence de presse à La Boîte à Malt, à Saint-Nicolas, le 17 février, le député conservateur de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a donné son appui à Peter MacKay, candidat à la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).