Marc-Antoine Bélanger a travaillé sur l’analyse d’un discours du Premier ministre français. CRÉDIT : COURTOISIE

Originaire de Lévis et jeune militant à la Coalition Avenir Québec (CAQ) depuis 2014, Marc-Antoine Bélanger a réalisé un stage en France auprès du député de la 1ère circonscription des Yvelines, Didier Baichère, grâce au Comité d’action politique franco-québécois (CAP-FQ).

Chaque année, une délégation de jeunes membres de plusieurs partis politiques québécois, dont la CAQ, s’envole pour la France. Sénat, région Île-de-France, bureaux de la présidence de la République française, ils sont accueillis dans une institution afin de découvrir son fonctionnement et le jeu politique qui s’y déroule. Cette année, c’est à l’Assemblée nationale et donc auprès des députés, que les jeunes ont passé leurs six semaines de stage. 

L’un d’entre eux, Marc-Antoine Bélanger a travaillé aux côtés des collaborateurs de Didier Baichère, élu de la 1ère circonscription des Yvelines, qui regroupe les villes de Guyancourt, Montigny-le-Bretonneux et Versailles, et député La République en marche, le parti du président français Emmanuel Macron.

Engagé depuis qu’il a 16 ans 

À 20 ans, le jeune homme possède déjà plusieurs années d’expérience politique. C’est en 2014, alors qu’il n’a que 16 ans, qu’il rejoint les rangs de la CAQ, à la suite de la victoire des libéraux et de l’arrivée de Philippe Couillard au pouvoir.

C’était en septembre. On arrivait des élections d’avril. J’étais tanné qu’on ait tout le temps les mêmes faces au gouvernement. On avait l’impression de tourner en rond, partage-t-il. Le renouveau, je l’ai trouvé à la CAQ.»

Au sein du parti, Marc-Antoine Bélanger s’occupe des communications pour l’aile jeunesse pour le comité d’action de la CAQ dans Jean-Talon, à Québec. C’est bientôt à Lévis qu’il compte s’impliquer dans le comité d’action local, dont le rôle est de soutenir le député ou le candidat sur le territoire, d’organiser les activités politiques du parti et d’être le pont entre le national et le local. Le militant projette de se présenter au poste de président du comité lévisien. 

Travailler aux côtés d’un député

Pendant son stage, le jeune homme a découvert le rôle du député en France. Aux côtés des collaborateurs de Didier Baichère, Marc-Antoine Bélanger a effectué un travail de synthèse pour l’élu. Il a aussi produit une analyse d’un discours sur la politique gouvernementale du Premier ministre français Édouard Philippe. Sa mission était alors de résumer les éléments portant sur le chômage et l’emploi.

Marc-Antoine Bélanger a ensuite participé à une réunion hebdomadaire des collaborateurs de La République en marche, en présence du Premier ministre, où se décide la stratégie du parti. Une véritable incursion dans les coulisses du pouvoir. Avec la délégation des jeunes participants, il a visité l’Assemblée nationale à Paris et le Parlement européen à Strasbourg. 

«J’ai appris sur moi-même, que c’est vraiment ça que je veux faire, travailler comme député, faire une différence dans la vie des gens», conclut l’étudiant au Cégep Sainte-Foy en gestion commerciale, qui estime que «les députés ont un rôle important à jouer dans la société». 

Les plus lus

Un nouvel acteur dans la vie politique municipale

Ils sont dans la vingtaine, possèdent déjà une expérience politique et veulent contribuer au développement de leur ville. Jonathan Tanguay, Carl Lavoie et Lysa Bergeron ont créé Repensons Lévis, un groupe de réflexion qui veut influencer les décideurs municipaux et proposer de nouvelles initiatives.

Mesures facilitantes et gratuites pour les terrasses à Lévis

La Ville de Lévis a laissé savoir par voie de communiqué, le 26 juin dernier, qu’elle autorise gratuitement l’occupation de son espace public pour l’installation ou l’agrandissement de terrasses pour l’été 2020. Certaines rues pourraient également être réservées aux piétons pendant la saison estivale.

PPU du Vieux-Lauzon : le conseil municipal adopte le projet de règlement

Lors de la séance ordinaire du conseil du 6 juillet, les échevins de Lévis ont adopté le projet de règlement du programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lauzon. Il s’agit du dernier PPU que l’administration Lehouillier désirait mettre en place dans certains quartiers historiques de Lévis.

1,1 M$ d’investissements routiers dans Bellechasse

La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a annoncé, au nom du ministre des Transports, François Bonnardel, un investissement de 1,1 M$ pour les projets routiers de trois municipalités de la circonscription de Bellechasse, le 10 juin. Elle a également souligné que les travaux routiers assurés par le ministère des Transports (MTQ) dans la région, dévoilés en février dernier, respecteront l’éch...

Le conseil en bref

Une nouvelle fois grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 8 juin, pour siéger. Voici un résumé des décisions qui ont été prises lors de cette séance ordinaire du conseil municipal.

Le conseil municipal du 22 juin en bref

Toujours par l’entremise de la technologie, les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 22 juin, lors d’une séance ordinaire de l’instance. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de leur deuxième réunion de juin.

COVID-19 : Legault dresse un premier bilan

En reprenant une analogie sportive, le premier ministre du Québec, François Legault, a dressé un premier bilan des actions du gouvernement provincial pour freiner la propagation de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire, il y a trois mois.

Le premier ministre Legault dans la région aujourd'hui

Le premier ministre du Québec, François Legault, effectue aujourd'hui une visite en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : Québec oblige les masques dans les transports en commun

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, le 30 juin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet. À partir du 27 juillet, les usagers de transports en commun sans masque se verront refuser l’accès.

COVID-19 : Legault demande le soutien de l’opposition pour le projet de loi 61

Le Québec a franchi le cap des 5 000 décès causés par la COVID-19, le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait le constat lors de son point de presse quasi quotidien, ce 9 juin. Il a également demandé aux partis d’opposition de trouver un terrain d’entente afin d’adopter le projet de loi 61 qui vise à relancer l’économie en allégeant les procédures nécessaires afin d’accélérer les p...