CRÉDIT : COURTOISIE

Alors que le ministre des Transports François Bonnardel a laissé entendre hier qu'un péage pourrait être envisagé pour financer le troisième lien, la députée de Québec solidaire (QS) de Taschereau, Catherine Dorion, a exhorté le gouvernement de la CAQ à stopper les activités du bureau de projet du troisième lien «jusqu'à ce que la population ait l'heure juste quant aux coûts réels du projet».

«En juin dernier, le ministre Bonnardel promettait qu'il n'y aurait pas de péage sur le troisième lien. Maintenant, il dit, peut-être. Ça m'apparaît évident : la CAQ ne sait pas comment elle compte financer son projet ni où elle va trouver les milliards de dollars qui lui manquent pour remplir sa promesse électorale», a déclaré Mme Dorion en point de presse.

Selon la députée de Taschereau, le gouvernement fait face à une opposition de plus en plus forte au troisième lien, alors que des experts et d'anciens ministres des Transports ont émis des avis négatifs par rapport au projet et qu'un récent sondage «a montré le peu d'appui populaire au projet en regard des coûts probables».

En raison de ces motifs, elle demande au gouvernement caquiste «de cesser immédiatement de dilapider des fonds publics et de mettre la clé sous la porte de son bureau de projet jusqu'à ce que les Québécois aient l'heure juste par rapport au coût réel du troisième lien».

«Chaque jour, des milliers de dollars d'argent public partent en fumée pour faire fonctionner un bureau de projet alors que le troisième lien semble de plus en plus incertain. Même les gens de Québec décrochent quand ils apprennent la beurrée que ça va nous coûter collectivement, a fait valoir Catherine Dorion. Plus on avance, plus le projet de troisième lien semble boiteux. En quoi ce serait bon pour le bien commun? En quoi ce serait même bénéfique pour les gens de Québec? Depuis des mois, c'est silence radio du côté du gouvernement. La CAQ doit dévoiler son jeu à la population et lui donner accès à toute l'information.»

Les plus lus

Stratégie nationale de construction navale : le Bloc déçu des mois d'attente pour la Davie

Si le Bloc québécois salue que Chantier Davie a été présélectionné avant les Fêtes pour devenir le troisième chantier partenaire dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), le parti a déploré, le 7 janvier, les mois d'attente provoqués par l'étape de demande de propositions et d’évaluation avant que l'entreprise lévisienne obtienne des contrats dans le cadre de ce progra...

Lachance a le sentiment du devoir accompli

La députée provinciale de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a dressé son bilan de la dernière session parlementaire à l'Assemblée nationale. Selon elle, les derniers mois lui ont permis de poursuivre son travail au profit des citoyens de son comté.

Pont de Québec : le Bloc déplore des «délais inacceptables»

Par voie de communiqué, la députée du Bloc québécois de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a critiqué, le 14 janvier, le gouvernement fédéral libéral en ce qui a trait à sa gestion du dossier du pont de Québec.

Conseil en bref : la famille Garon souhaite s’entendre avec la Ville

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 13 janvier dernier.