CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le Nouveau parti démocratique (NPD) a dévoilé son candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Le Lévisien d’adoption d’origine cambodgienne, Chamroeun Khuon, souhaite faire de sa première aventure politique une expérience qui lui ressemble.

Réfugié du Cambodge à la fin des années 70, M. Khuon a grandi à Québec et a obtenu un diplôme en médecine dentaire à l’Université Laval. Ce dernier est propriétaire d’une clinique dentaire à Lévis depuis 2006. Bien qu’il n’ait aucune expérience politique, le candidat du NPD dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis croit qu’il peut faire une différence. «Je n’ai pas d’expérience en politique, mais je vais faire de la politique à ma façon. Je veux faire de la politique qui me ressemble», a-t-il exprimé en entrevue avec le Journal.

Ce dernier a décidé de joindre le NPD puisqu’il a toujours partagé les idées de son parti. «La vision du NPD se marie avec mes valeurs. Ce partage des richesses a toujours été ancré dans mes valeurs», a souligné le candidat.

Des dossiers importants

Pour la région, Chantier Davie, le troisième lien, le manque de main-d’œuvre et le pont de Québec seront les grands dossiers que M. Khuon priorisera. Pour le chantier maritime de Lévis, le candidat néodémocrate aimerait qu’on se penche sur des solutions durables. «Chantier Davie a ses hauts et ses bas, j’aimerais qu’on trouve quelque chose pour ces familles-là qui ont à vivre ces moments difficiles. C’est toujours une insécurité, c’est tellement important de trouver une solution pour eux et elle n’est pas si facile à trouver», a soulevé Chamroeun Khuon.

En ce qui concerne le troisième lien, le candidat du NPD est en faveur de ce projet et d’un appui financier provenant du fédéral afin qu’il se concrétise. «Ça fait au moins vingt ans qu’on entend parler d’un troisième lien. On dirait qu’on attend qu’un des deux ponts tombe avant de construire un autre lien. [...] On a un bon système de transport en commun, mais les gens ne l’utilisent pas, il doit y avoir une raison derrière ça. Notre société actuelle fonctionne à l’accéléré et les gens ont certainement besoin de leurs automobiles», a-t-il expliqué.

À ses yeux, la restauration du pont de Québec est très importante puisqu’il considère ce lien interrives comme un monument historique. C’est pourquoi il souhaite qu’on le conserve et qu’on l’entretienne adéquatement.

À l’échelle nationale, M. Khuon se battra pour la francisation du Canada qui, selon lui, devrait être un enjeu important pour tous les Canadiennes et Canadiens. «Je veux franciser le Canada! Dans les termes de la loi, le Canada est un pays bilingue. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête aux frontières québécoises», a-t-il partagé.

De plus, l’accès à l’éducation est un autre débat que le candidat néodémocrate exposera durant la campagne électorale. Ce dernier souhaite que l’éducation ne soit plus vue comme un privilège, mais plutôt comme «un choix qu’on doit permettre à ceux qui le désirent». «C’est quand on a une population éduquée qu’on peut trouver des solutions à nos problèmes de main-d’œuvre ou environnementaux», a mentionné M. Khuon.

Une campagne sans pancarte

Chamroeun Khuon assure que les électeurs ne verront aucune pancarte faisant la promotion de sa candidature sur le territoire. «Ce n’est pas me respecter ni respecter les électeurs, car cela a un coût environnemental. Même réutilisées ou recyclées, les pancartes finissent à la poubelle», s’est-il exprimé.

Ce dernier croit qu’il pourrait renverser la vapeur et être élu le soir du 21 octobre. «Au final, c’est la population qui va avoir le bout du bâton. Si on regarde le bilan de M. Blaney, c’est n’est pas incroyable (ce qu’il a fait) [] il n’a pas fait de gros gains à mon sens», a conclu le candidat néodémocrate.

Les plus lus

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Un parc canin à Lévis dès l’automne

Le maire de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des investissements de 20 M$ pour les parcs et espaces verts du territoire au cours des deux prochaines années lors d’une conférence de presse, le 28 mai dernier. Dans ces différents projets, le maire a notamment fait savoir que Lévis aura son tout premier parc canin qui était attendu depuis plusieurs années par les citoyens.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Un important surplus qui allégera le fardeau des contribuables

C’est lors de la séance du conseil du 25 mai que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté le rapport financier 2019 de la Ville. À la suite du dernier exercice, la municipalité enregistre un surplus de 13 M$. Avec une partie de cette manne, les échevins lévisiens désirent alléger le fardeau fiscal de leurs concitoyens pour l’an prochain.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.