Priscilla Corbeil, Sébastien Bouchard-Théberge et François-Noël Brault ont présenté, le 30 septembre, leur vision environnementale. CRÉDIT : MÉLANIE LABRECQUE

Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable), se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches. Priscilla Corbeil, candidate de Mégantic-L’Érable, Sébastien Bouchard-Théberge, candidat de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, et François-Noël Brault, candidat de Lévis-Lotbinière.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Corridor énergétique

D’une même voix, les trois aspirants députés ont dénoncé le projet de corridor énergétique proposé par le Parti conservateur. «Andrew Sheer nous a dit qu’il l’imposerait de force, et ce, malgré les Québécois soient majoritairement contre. Jacques Gourde, le député conservateur sortant [de Lévis-Lotbinière], a aussi clairement indiqué qu’il était favorable à l’oléoduc pétrolier», a dénoncé le candidat de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault.

Du même souffle, il somme le chef conservateur d’expliquer le tracé de cet éventuel pipeline destiné à transporter le pétrole extrait des sables bitumineux de l’Ouest canadien vers l’est.

«Ce projet vise à enrichir l’Ouest canadien et il nous laisse des risques environnementaux et de santé publique importants. […] Globalement, les conservateurs visent à polluer plus la planète avec leur pétrole bitumineux.» M. Brault rappelle que l’ancien projet Énergie Est touchait directement les quartiers ouest de Lévis : Saint-Nicolas, Saint-Étienne-de-Lauzon, Breakeyville et Saint-Jean-Chrysostome. 

Accorder son soutien à Justin Trudeau ne serait qu’un leurre, a-t-il ajouté puisqu’en août 2018, le gouvernement libéral s’est porté acquéreur de l’oléoduc Trans Mountain. «Ils ne sont pas plus dignes de confiance.»

Troisième lien

Rappelant que le Bloc québécois n’a «pas de préjugé défavorable sur l’établissement du troisième lien», le candidat de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge, estime que ce projet ne constitue pas un enjeu de campagne électorale puisqu’il relève de la compétence du gouvernement du Québec et que, par conséquent, les autres candidats ne devraient pas politiser cet enjeu.

«C’est la responsabilité du gouvernement du Québec d’établir et d’élaborer ses projets d’infrastructures. Nous, ce qu’on demande, c’est que le gouvernement fédéral envoie l’enveloppe globale, sans condition, au gouvernement du Québec et le gouvernement du Québec pourra prendre ses décisions en matière d’infrastructures.»

Il ajoute que si le gouvernement Legault présente un projet structurant, durable et dans une perspective qui favorise le transport en commun ou l’électrification des transports, il ne voit pas pourquoi on devrait s’y opposer.

Solutions

Les candidats bloquistes ne font pas que dénoncer, ils ont aussi proposé différentes solutions afin de favoriser la transition énergétique. 

«Une transition énergétique et écologique, pragmatique et ambitieuse qui mise sur la bioéconomie contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre. De plus, elle permettra de créer de l’énergie de façon durable et respectueuse de notre environnement», a soulevé M. Bouchard-Théberge.

Chaudière-Appalaches pourrait, par exemple, participer à la création d’un pôle régional en biomasse, réfléchi et géré par les intervenants du milieu.

Cette initiative devrait s’appuyer sur une règlementation adaptée aux réalités régionales, avoir un plan de concertation sur la mobilisation, la valorisation et la disponibilité des biomasses sur le territoire, travailler avec les régions dépendantes aux différentes biomasses : végétales, animales, bactérienne ou forestière, travailler en collaboration avec les PME et les centres de recherches et bâtir des puits de carbone forts et durables.

Les candidats proposent également l’exploitation du potentiel énergétique des résidus forestiers et l’implantation de centres de recherche.

Les plus lus

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Un parc canin à Lévis dès l’automne

Le maire de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des investissements de 20 M$ pour les parcs et espaces verts du territoire au cours des deux prochaines années lors d’une conférence de presse, le 28 mai dernier. Dans ces différents projets, le maire a notamment fait savoir que Lévis aura son tout premier parc canin qui était attendu depuis plusieurs années par les citoyens.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Un important surplus qui allégera le fardeau des contribuables

C’est lors de la séance du conseil du 25 mai que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté le rapport financier 2019 de la Ville. À la suite du dernier exercice, la municipalité enregistre un surplus de 13 M$. Avec une partie de cette manne, les échevins lévisiens désirent alléger le fardeau fiscal de leurs concitoyens pour l’an prochain.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.