CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Réunis à l’hôtel de ville de Lévis, des élus et des représentants des gens d’affaires de Lévis, Bellechasse et de la Côte-de-Beaupré ont demandé, le 15 octobre, aux partis politiques fédéraux de s’engager fermement à participer financièrement à la réalisation du tunnel Québec-Lévis au lendemain des élections du 21 octobre prochain. Sinon, ils promettent une «mobilisation sans précédent des forces vives politiques, entrepreneuriales et citoyennes», dont la forme n’est pas encore déterminée, pour que les priorités québécoises en infrastructures soient respectées.

«Le gouvernement du Québec a pris l’engagement ferme de réaliser le tunnel Québec-Lévis. En s’engageant à financer le projet, les partis politiques fédéraux saisiront une chance unique de démontrer leur respect des priorités québécoises en matière d’infrastructures. Le projet fait également l’objet d’un large consensus en sa faveur au sein de la population. Tout parti politique qui rejette cette priorité s’inscrirait dès lors en porte à faux avec le pouvoir légitime du Québec de prendre ses propres décisions au niveau des grands investissements pour ses infrastructures», a d’emblée lancé Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Par sa sortie, le groupe de représentants des régions de Lévis, de Bellechasse et de la Côte-de-Beaupré semble s’en prendre plus particulièrement à la position du Parti libéral du Canada dans ce dossier. Rappelons que les libéraux préfèrent attendre que Québec présente un projet ficelé avant de dire s’ils financeront ou pas le projet.

D’ailleurs, Gilles Lehouillier a profité de l’occasion pour saluer les engagements «fermes» du Parti conservateur du Canada, qui promet de participer financièrement au projet, et du Bloc québécois, qui demande qu’Ottawa verse toutes les sommes dues à Québec pour les projets d’infrastructure, dont le troisième lien.

«Le NPD et le Parti vert du Canada sont contre le projet, mais leur position a le mérite d’être claire. […] On se rend compte du côté des libéraux fédéraux qu’il y a un flou artistique. On leur dit qu’on va veiller au grain et on va s’assurer que les priorités du gouvernement du Québec soient respectées», a déclaré M. Lehouillier.

Un «bon projet pour l’économie et l’environnement»

Les intervenants présents ont également livré un plaidoyer en faveur du projet. Selon eux, le projet doit être réalisé puisqu’il favorise «à la fois l’environnement, le développement économique et la qualité de vie des gens».

«Un nouveau lien à l’est favoriserait l’accès à ce marché pour nos entreprises amenant ainsi une activité économique régionale accrue. La création d’un vrai circuit périphérique est aussi une raison vitale pour construire cet ouvrage public», a mentionné Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse, maire de Saint-Nazaire et représentant de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TRÉMCA).

«Les entreprises de Lévis souhaitent un environnement prospère et dynamique où un troisième lien leur permettront d’avoir accès à un réseau de transport efficace qui tient compte des objectifs de développement durable, mais qui leur permettra aussi d’atteindre un développement économique à la hauteur de leurs ambitions», a quant à elle renchéri Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Notons finalement qu’aucun représentant de Québec n’était présent dans le groupe d’intervenants réunis lors de la sortie. Le maire de Lévis a toutefois réitéré que «beaucoup de gens d’affaires de Québec» sont en faveur du troisième lien et que la porte est toujours ouverte aux organisations de Québec pour qu’elles se joignent au mouvement qui porte le projet.

Sur la photo : Jacques Savard, d’Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois, préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de L’Ange-Gardien, Clément Fillion, Gilles Lehouillier et Marie-Josée Morency demandent aux partis politiques fédéraux un engagement ferme pour la réalisation du tunnel Québec-Lévis.

Les plus lus

Mesures de confinement : un groupe d'opposants se tourne vers les tribunaux

Quatre personnes, dont le président de la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple (FDDLP), le Lévisien Stéphane Blais, un ancien candidat à la mairie de la ville en 2013 qui est désormais le chef du parti provincial Citoyens au pouvoir du Québec, ont déposé, ce matin, une demande introductive d'instance au gouvernement du Québec et à la Direction nationale de la santé publique. ...

Les rassemblements intérieurs bientôt de nouveau permis

Lors d'une nouvelle conférence de presse portant sur l'évolution de la pandémie, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé que les rassemblements intérieurs seront bientôt de nouveau permis dans la province. Également, comme dévoilé par certains médias la semaine dernière, les restaurants pourront prochainement rouvrir leurs portes.

Camps de jour : Lévis veut «maximiser» le nombre de places

Au lendemain du dévoilement par le gouvernement provincial de nouvelles normes pour la tenue des camps de jour, la Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, qu’elle travaillait à «maximiser le nombre de places» pour permettre à davantage d’enfants de profiter de ce service municipal.

Mesures facilitantes et gratuites pour les terrasses à Lévis

La Ville de Lévis a laissé savoir par voie de communiqué, le 26 juin dernier, qu’elle autorise gratuitement l’occupation de son espace public pour l’installation ou l’agrandissement de terrasses pour l’été 2020. Certaines rues pourraient également être réservées aux piétons pendant la saison estivale.

Un projet de loi pour accélérer des travaux

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a déposé mercredi matin le projet de loi 61 afin «de relancer l'économie du Québec et atténuer les conséquences de l'état d'urgence sanitaire». Avec cette pièce législative, le gouvernement provincial veut alléger certaines procédures nécessaires avant que s'amorcent 202 projets d'infrastructures ciblés par Québec afin de relancer l'économie de la...

1,1 M$ d’investissements routiers dans Bellechasse

La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a annoncé, au nom du ministre des Transports, François Bonnardel, un investissement de 1,1 M$ pour les projets routiers de trois municipalités de la circonscription de Bellechasse, le 10 juin. Elle a également souligné que les travaux routiers assurés par le ministère des Transports (MTQ) dans la région, dévoilés en février dernier, respecteront l’éch...

Un nouvel acteur dans la vie politique municipale

Ils sont dans la vingtaine, possèdent déjà une expérience politique et veulent contribuer au développement de leur ville. Jonathan Tanguay, Carl Lavoie et Lysa Bergeron ont créé Repensons Lévis, un groupe de réflexion qui veut influencer les décideurs municipaux et proposer de nouvelles initiatives.

Le conseil en bref

Une nouvelle fois grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 8 juin, pour siéger. Voici un résumé des décisions qui ont été prises lors de cette séance ordinaire du conseil municipal.

COVID-19 : Legault dresse un premier bilan

En reprenant une analogie sportive, le premier ministre du Québec, François Legault, a dressé un premier bilan des actions du gouvernement provincial pour freiner la propagation de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire, il y a trois mois.

Le conseil municipal du 22 juin en bref

Toujours par l’entremise de la technologie, les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 22 juin, lors d’une séance ordinaire de l’instance. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de leur deuxième réunion de juin.