CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La Ville de Lévis a dévoilé l’état de sa situation financière, le 14 septembre dernier. Malgré le contexte de la pandémie de la COVID-19, la municipalité prévoit un excédent de 7,4 M$ à la fin de l’année financière.

Bien que la Ville a dû injecter 5,6 M$ en raison de la situation pandémique, elle a été en mesure de faire plusieurs économies afin d’en ressortir ce surplus.

«On s’est dit "Maintenons les services essentiels au niveau de la Ville et on pense que nos concitoyens et concitoyennes vont être très satisfaits"», a exposé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Tout d’abord, la municipalité a dégagé 4,8 M$ d’économies en masse salariale grâce à une baisse de 30 % en heures supplémentaires de ses employés et à la mise à pied temporaire de 400 employés. «On a dû agir de façon responsable. Comme il y a des services qu’on ne donnait plus, on a décidé d’agir rapidement parce qu’on savait qu’on allait avoir une baisse de nos revenus et une augmentation de nos dépenses à cause de la COVID. Ça nous a permis de compenser», a expliqué M. Lehouillier. Notons que ces employés ont tous été réengagés.

Ainsi, 2,2 M$ ont été économisés par une vigilance sur les autres dépenses reliées à chacune des directions. Étant donné l’augmentation marquée des activités de ventes du marché immobilier sur le territoire, cette situation a permis à la Ville d’obtenir 3,4 M$ additionnels en droits de mutation. Également, la municipalité a été en mesure de limiter l’utilisation de son excédent accumulé à 900 000 $. Des économies de 1,7 M$ ont été possibles grâce aux frais de financement moindres.

En mars dernier, le comité des finances prévoyait un scénario beaucoup plus catastrophique pour l’année financière 2020 que ce soit au niveau des revenus de droits de mutation, d’achat d’équipement de protection sanitaire, de revenus d’amendes et de pénalités, etc., a souligné Clément Genest, président du comité et conseiller municipal à la Ville. «On se retrouve six mois plus tard et on constate que l’écosystème économique de la Ville de Lévis est beaucoup plus résilient qu’il y paraissait au départ.»

Même s’il n’a pas été en mesure de se positionner sur un gel de taxes foncières possibles pour les citoyens, le maire de Lévis a qualifié «d’intéressant», ce qu’il aura à présenter à la population lévisienne. Il croit être en mesure d’offrir un compte de taxes en dessous de l’inflation.

De moins grandes pertes anticipées pour la STLévis

La Société de Transport de Lévis (STLévis) a, elle aussi, limité les pertes financières puisqu’une aide gouvernementale couvrant 50 % de ses pertes de revenus des usagers du 1er avril au 31 décembre 2020 lui a été octroyée, un montant s’estimant à 2,1 M$.

Ainsi, les pertes anticipées en juin dernier, totalisant 2,6 M$, ont été réduites à 250 000 $ puisque s’ajoutent des économies diverses supplémentaires à ce montant.

Une deuxième vague avec peu d’impacts financiers

Questionné ce propos, le maire croit que les prévisions annoncées ne devraient pas être affectées par une possible deuxième vague. «Il y a peu de chance pour 2020 que la situation évolue différemment puisque notre budget est suffisamment avancé. Il pourrait changer à quelques centaines de milliers de dollars près», a assuré Gilles Lehouillier.

Par contre, le maire a demandé aux citoyens et citoyennes de respecter les consignes sanitaires en place puisque plusieurs commerces pourraient être affectés par une deuxième et les fermetures pourraient être encore plus nombreuses si les commerçants devaient être contraints de cesser leurs activités de nouveau.

Les plus lus

COVID-19 : une nouvelle fermeture des commerces à Lévis serait désastreuse

Alors que la deuxième vague de COVID-19 semble se rapprocher de plus en plus, le maire Gilles Lehouiller s’alarme des conséquences désastreuses que de nouvelles mesures de fermeture préventive des commerces pourraient avoir à Lévis. La région pourrait en effet basculer d’un niveau d’alerte jaune à orange entrainant un reconfinement partiel si le nombre de cas continue d’augmenter.

Écoles : la CSQ demande au ministre de la Santé de sortir de sa «bulle imaginaire»

Par voie de communiqué, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire ont dénoncé, le 21 septembre, «l'incohérence des mesures, appliquées de manière disparate d'un milieu à l'autre», et l'impossibilité de maintenir les bulles de distanciation dans les écoles. Même que devant «l'aveuglement volontaire» des autorités et du ministère de l'Éducation, elles ont invité...

Conseil en bref : les trottoirs du chemin du fleuve seront modifiés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés lors d’une séance ordinaire du conseil, le 14 septembre dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Pont de Québec : «les libéraux n'ont plus d'excuse» selon Blaney

À la suite du dévoilement du rapport du négociateur Yvon Charest sur l’avenir du pont de Québec dans le Journal de Québec, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé au gouvernement libéral «d’enfin respecter leur promesse, faite il y a plus de cinq ans», et de procéder à sa réfection.  

Québec revient à la charge pour accélérer la réalisation de projets d'infrastructure

La présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Sonia LeBel, a déposé mercredi matin le projet de loi 66 (Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure), à l'Assemblée nationale. Cette pièce législative remplace le défunt projet de loi 61, présenté ce printemps et qui avait été fortement critiqué.

Lettre d'opinion - Surplus budgétaire à Lévis, une fausse bonne nouvelle…

Lundi dernier, la Ville de Lévis annonçait qu’elle prévoyait enregistrer des surplus de 7,4 millions de dollars pour l’année budgétaire 2020. Ceux-ci s’ajoutent à une série d’années excédentaires, dont l’an dernier, quand 13 millions de dollars restaient dans les coffres de la Ville à l’aube de la crise sanitaire. Que la gouvernance municipale ne soit pas surendettée, certes. Mais derrière cette «...

La Ville prévoit 7,4 M$ en surplus pour 2020

La Ville de Lévis a dévoilé l’état de sa situation financière, le 14 septembre dernier. Malgré le contexte de la pandémie de la COVID-19, la municipalité prévoit un excédent de 7,4 M$ à la fin de l’année financière.

La FIPEQ-CSQ a lancé une grève générale illimitée

Les quelque 10 000 responsables de services de garde en milieu familial (RSG) affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), dont fait partie plusieurs RSG du Grand Lévis, ont déclenché ce matin une grève générale illimitée.

L'acquisition d'un navire par Ottawa critiquée par le Bloc

La députée du Bloc québécois (BQ) de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a dénoncé, le 16 septembre, les délais du gouvernement Trudeau quant à la signature du contrat de conception de base pour le Jean-Lapierre, le traversier pour les Îles-de-la-Madeleine que doit construire Chantier Davie Canada.

COVID-19 : François Paradis s'isole volontairement

Par l'entremise de sa page Facebook, le député provincial de Lévis et président de l'Assemblée nationale, François Paradis, a annoncé mardi qu'il s'isolait par mesure préventive puisqu'il craint que sa femme ait contracté la COVID-19.