CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire ont dénoncé, le 21 septembre, «l'incohérence des mesures, appliquées de manière disparate d'un milieu à l'autre», et l'impossibilité de maintenir les bulles de distanciation dans les écoles. Même que devant «l'aveuglement volontaire» des autorités et du ministère de l'Éducation, elles ont invité le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, «à venir le constater de ses propres yeux, sur le terrain».

Selon la CSQ, «l'incohérence» des règles en vigueur complique la tâche du personnel et rend impossible le respect du concept de bulle-classe sur le terrain.

Pour illustrer son point, la centrale syndicale a argué qu'un élève peut briser cette «bulle-imaginaire» à trois reprises au cours de la même journée, soit dans l'autobus scolaire, au service de garde ainsi que lors des récréations ou des périodes de dîner.

Ainsi, la CSQ et ses fédérations du réseau scolaire s'expliquent mal que le gouvernement et les autorités sanitaires «choisissent de fermer les yeux et de détourner le regard sur le non-respect quotidien de leurs propres recommandations».

Alors que le gouvernement appelle la population à plus de discipline afin de mieux mettre en pratique les règles de distanciation physique, la présidente de la CSQ, Sonia Ethier, conclut donc «qu'il existe deux poids, deux mesures».

«Avant de blâmer la population pour la croissance des cas de COVID-19, le ministre de la Santé et des Services sociaux peut-il au moins venir constater ce que son collègue ministre de l'Éducation permet sur le terrain? Le gouvernement demande au personnel des écoles et des centres de services scolaires de mettre en pratique des règles qui vont à l'encontre de ce qui est recommandé! On se demande maintenant qui mène, et quelles mesures doivent être appliquées pour respecter la cohérence. [...] Il faut agir. Ça presse!», a mentionné Sonia Ethier.

Les plus lus

Conseil en bref : nouvelles règles pour les chiens et chats en préparation

De retour en séance à huis clos à cause des restrictions sur les rassemblements mises en place par la santé publique, le conseil municipal s’est réuni le 28 septembre à distance. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

COVID-19 : François Legault justifie à nouveau les mesures

Face aux critiques visant le durcissement des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus et les nombreuses frustrations causées par les nouvelles fermetures, le premier ministre François Legault a rappelé que Québec «n’avait pas le choix».

Écoles : la CSQ demande au ministre de la Santé de sortir de sa «bulle imaginaire»

Par voie de communiqué, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire ont dénoncé, le 21 septembre, «l'incohérence des mesures, appliquées de manière disparate d'un milieu à l'autre», et l'impossibilité de maintenir les bulles de distanciation dans les écoles. Même que devant «l'aveuglement volontaire» des autorités et du ministère de l'Éducation, elles ont invité...

Conseil en bref : la Ville a pour objectif un gel de taxes

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 octobre dernier.

Construction navale : les libéraux contreviendraient à la SNCN selon Blaney

Par voie de communiqué, Steven Blaney, député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, a dénoncé «la démarche sournoise des libéraux» pour acheter un vieux brise-glace à l'étranger afin de couvrir les besoins de la Garde côtière canadienne dans les Grands Lacs, ce qui contreviendrait à la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). L'élu conservateur est plutôt d'avis qu'Ottawa devrait p...

Une aide financière pour les entreprises contraintes à fermer

Québec bonifie les aides aux entreprises dans les zones rouges, la Communauté métropolitaine de Montréal, la région de la Capitale-Nationale, à l'exception des MRC de Portneuf et de Charlevoix, ainsi que la région de la Chaudière-Appalaches, à l'exception des MRC de L'Islet, de Montmagny et des Etchemins.

Une grande femme du Québec raconte son histoire

L’ex-première ministre du Québec, Pauline Marois, a publié Pauline Marois : Au-delà du pouvoir aux éditions Québec Amérique, écrit par Elyse-Andrée Héroux, le 28 septembre dernier. Dans cet ouvrage biographique, la femme originaire de la région partage l’histoire chargée de sa vie professionnelle et personnelle. La politicienne livre au lecteur une partie importante de ce qui a forgé la nation qué...

Québec revient à la charge pour accélérer la réalisation de projets d'infrastructure

La présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Sonia LeBel, a déposé mercredi matin le projet de loi 66 (Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure), à l'Assemblée nationale. Cette pièce législative remplace le défunt projet de loi 61, présenté ce printemps et qui avait été fortement critiqué.

Lévis reçoit plus de 12 M$ des gouvernements

Le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, s’est réjoui de l’attribution d’une aide financière de 12 522 994 $, financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, à la Ville de Lévis.

La FIPEQ-CSQ a lancé une grève générale illimitée

Les quelque 10 000 responsables de services de garde en milieu familial (RSG) affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), dont fait partie plusieurs RSG du Grand Lévis, ont déclenché ce matin une grève générale illimitée.