CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES ET VILLE DE LÉVIS

Comme elle l’avait promis depuis quelques mois, l’administration Lehouillier a confirmé que les propriétaires lévisiens n’auront pas à faire face à une hausse de leur compte de taxes municipales l’an prochain. Ce gel du compte de taxes «moyen» pour tous les secteurs (résidentiel, commercial et industriel) est inclus dans le budget 2021 de la Ville de Lévis qui a été adopté par le conseil municipal, le 14 décembre.

«En septembre, les gens sont restés surpris que nous prévoyions dégager un surplus et ils espéraient qu’on leur en retourne une partie. […] On est fiers de pouvoir soulager les citoyens qui ont vécu une dernière année éprouvante», se sont d’emblée réjouis le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le conseiller municipal du district Saint-Nicolas et président du comité des finances, Clément Genest.

Ce gel pour est un «tout inclus» puisqu’il couvre l’ensemble des taux fonciers. En abaissant la taxe foncière générale, la Ville de Lévis a pu atténuer en grande partie les hausses du taux de comptabilisation des anciennes dettes, ainsi que les tarifs liés à l’eau, à la gestion des déchets et à l’assainissement (voir troisième photo).  Notons qu’en raison de l’évolution du paiement des dettes des anciennes villes, les propriétaires lévisiens feront face à de très légères augmentations ou de très légères baisses de leur compte de taxes selon le quartier où sont situées leurs propriétés. 

Concrètement, les propriétaires d’une maison de valeur moyenne à Lévis (propriété évaluée à 290 000 $) située à Charny, l’ex-Lévis, Pintendre, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Joseph-de-la-Pointe De Lévy, Breakeyville et Saint-Nicolas verront leur compte de taxes augmenter de 0,1%. Pour leur part, les propriétaires d’une maison de cette valeur située à Saint-Rédempteur (- 0,2%) et Saint-Romuald (- 0,4%) verront leur compte de taxes diminuer. À Saint-Étienne-de-Lauzon, ce sera le statu quo comparativement à l’an dernier (voir deuxième photo).

Selon le maire de Lévis, cette première dans l’histoire de la Ville de Lévis a pu se concrétiser grâce à la «gestion rigoureuse» de la municipalité et la forte croissance de Lévis. Malgré une baisse dans le secteur commercial, la Ville de Lévis avait enregistré, au 30 novembre, un montant record de 545 M$ pour les 11 premiers mois en permis de construction émis dans les secteurs résidentiel, commercial, industriel, et institutionnel. Ce cumulatif surpasse de plus de 100 M$ le record de 2019 qui était de 443 M$. 

Notons qu’en plus de ce surplus dégagé par une réduction des dépenses et une augmentation des revenus, la Ville de Lévis a obtenu une aide financière de 12,5 M$ du gouvernement provincial en raison des impacts de la pandémie. Avec cette somme, la Ville pourra payer les dépenses supplémentaires provoquées par la crise sanitaire et garnir ses réserves financières pour faire aux fluctuations économiques anticipées en 2021.

Augmentation de 3,5 % du budget

En ce qui a trait au budget à proprement parler, le conseil municipal a adopté un budget équilibré pour l’année prochaine de 315,7 M$, une hausse de 10,8 M$ comparativement au précédent exercice. 34 % du budget sera consacré aux infrastructures, génie et environnement, 16 % pour la sécurité publique, 15% pour l’administration générale, 9 % pour les loisirs et la culture, 4 % pour l’urbanisme, le développement économique, la santé et le bien-être et 2 % pour les immobilisations à même les revenus.

Quant au 20 % restant, il sera consacré au service de la dette. Au 31 décembre prochain, le trésorier de la Ville, Marcel Rodrigue, estime que la dette de la municipalité devrait atteindre entre 500 et 510 M$, alors qu’elle se situait à 487 M$ au 31 décembre 2019. 

Malgré cette nouvelle augmentation, l’administration Lehouilliera a affirmé que la situation est sous contrôle. Lors de la présentation du budget, elle a réitéré que la municipalité avait un plan visant à atteindre l’objectif fixé de stabiliser la dette à compter de 2027. En 2021, le service de la dette s’élèvera à 63,1 M$, soit 48,6 M$ en capital et 14,5 M$ en intérêt.

De plus, la Ville a assuré qu’elle respecte également les trois objectifs de sa politique de gestion de la dette, soit que son endettement sur la richesse foncière uniformisée se situe sous la moyenne des cinq villes québécoises comparables de moins de 200 000 habitants, que l’endettement par unité d’évaluation se situe sous la moyenne des cinq villes québécoises comparables de moins de 200 000 habitants et que le ratio du service de dette sur le budget ne dépassant pas la barre des 20 %.

Soulignons finalement que dans un autre ordre d’idées, la Ville maintiendra en 2021 la possibilité de payer, sans frais ni intérêt, son compte de taxes municipales en 12 versements égaux. 

 

Les plus lus

Paiement de taxes suspendu et l’état des entreprises à Lévis

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre les mois d’octobre et de n...

Gilles Lehouillier réagit à la candidature de Stephan Dupont

En marge du conseil municipal du 25 janvier, le maire de Lévis a réagi à l’annonce d’un candidat indépendant dans le district de Pintendre. Gilles Lehouillier a également commenté la situation pandémique actuelle sur le territoire lévisien.

Perspectives 2021 - Une qualité de vie à préserver

Pour le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, la prochaine année sera marquée par de nombreux investissements de son administration dans les infrastructures récréatives. En maintenant le cap sur cet objectif, le premier citoyen de Lévis croit fermement que Lévis pourra conserver sa grande attractivité.

Conseil en bref : Lévis veut moderniser sa réglementation animalière

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour la première séance ordinaire du conseil municipal de l’année, le 11 janvier dernier.

La Ville bonifie les accès aux activités de plein air

Ce sont 32 chalets de services et blocs sanitaires qui seront rendus disponibles dans les parcs de Lévis et la Ville offrira une bonification de leurs horaires de service a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné du conseiller stratégique en sécurité civile de la Ville de Lévis, Gaétan Drouin, lors d’une conférence de presse, le 14 janvier.

Stephan Dupont veut devenir le conseiller municipal de Pintendre

L'animateur de radio au FM93, Stephan Dupont, a annoncé. le 24 janvier, qu'il sera candidat aux prochaines élections municipales à Lévis. Le 7 novembre prochain, il désire obtenir la confiance des résidents de Pintendre afin de devenir le conseiller municipal de ce quartier.

Davie : des investissements prévus à Victoria critiqués par Blaney et Gourde

Les députés conservateurs de Bellechasse-Lévis-Les Etchemins et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont fait une sortie, le 13 janvier dernier, afin de dénoncer l’intention du gouvernement fédéral d’investir environ 3 G$ afin de transformer ses installations d’Esquimalt, à Victoria en Colombie-Britannique. Les deux élus de la région déplorent que ce projet aide l’un des compétiteurs...

Lehouillier offre ses condoléances aux proches du maire de Montmagny

En son nom, celui des membres du conseil municipal et des Lévisiens, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 4 janvier, ses condoléances à la famille et aux proches de Rémy Langevin, maire de Montmagny, qui a récemment perdu son combat contre le cancer.

Repensons Lévis choisira son chef en mai

Les membres de Repensons Lévis seront appelés à désigner le leader du nouveau parti municipal, le 30 mai lors du premier congrès de la formation. Les candidats dans chacun des districts de la Ville seront aussi choisis de la même façon.

«Des signes encourageants, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire»

Pour une deuxième fois cette semaine, le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation pandémique jeudi. S'il s'est réjoui de la baisse du nombre de nouveaux cas, François Legault n'a pas caché l'inquiétude qui l'habite toujours en ce...