CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis (RL), demande à la Ville de Lévis de «véritablement acheter à Lévis». RL critique l’organisation municipale qui a notamment accepté que Développement économique Lévis (DEL) octroie un contrat à une firme basée en dehors du territoire lévisien.

En effet, DEL a fait affaire avec l’entreprise de communications La Boîte, située à Saint-Georges en Beauce, plutôt que de faire affaire avec une entreprise de Lévis. RL ajoute que DEL n’en est pas à un premier «paradoxe», lui qui a octroyé un contrat à une entreprise de communications de Québec lors de la création de son site Web.

«Cela démontre le manque de considération de l’administration actuelle à l’égard des entreprises lévisiennes, déplore RL. Le premier citoyen d’une ville se doit de montrer l’exemple, et de ne pas simplement prêcher l’achat local auprès des citoyens, pour finalement balayer du revers de la main ses propres principes en ce qui concerne les dépenses de la Ville.

Selon le parti politique municipal, ce n’est pas la première fois que le maire et son équipe autorisent des contrats à l’extérieur de Lévis. De plus, RL croit que la Ville devrait encourager les entreprises lévisiennes compte tenu de la situation économique difficile avec laquelle elles doivent jongler depuis le début de la pandémie.

«Il s’agit d’une erreur de jugement du maire, directement, et de personne d’autre. C’est inacceptable de ne pas être solidaire envers nos entreprises, alors qu’elles vivent une situation aussi critique. En tout respect des règlements de gestion contractuelle dans le milieu municipal, il y a certainement moyen d’encourager davantage notre économie locale», argue Monica Beaudet, cheffe par intérim de RL.

La Ville veut défendre les intérêts des citoyens

Appelée à réagir à ce sujet, la Ville s’est défendue en soulignant qu’«il est extrêmement préoccupant et inquiétant qu’une formation politique reproche à la Ville de Lévis de respecter des normes et des hauts standards financiers établis en matière d’attribution de contrats».

L’organisation municipale souligne que dans les deux cas évoqués par RL, le parti politique municipal ne prend pas en compte que les soumissions d’entreprises lévisiennes qui ont répondu à l’invitation atteignaient jusqu’au double des soumissions les plus basses déposées.

Dans le cas du rapport annuel de DEL, trois entreprises avaient soumis un prix, La Boîte a été retenue parce qu’elle offrait le prix le plus bas, c’est-à-dire 6 825 $ comparativement à 10 300 $ et 12 590 $ pour les deux autres. Concernant le contrat du site Web, il a été octroyé à L’Effet monstre qui avait déposé une soumission de 55 242,20 $ alors que le prix de la deuxième plus basse soumission s’élevait à 109 955 $.

«C’est comme si on nous disait de payer le double (du prix) pour le même service, on tombe dans le favoritisme (quand on fait ça), c’est là qu’est le danger. Il y a des frontières qu’on ne peut pas franchir surtout depuis la commission Charbonneau, soutient le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. Il faut qu’on vérifie les prix de la concurrence (pour respecter l’intérêt des contribuables).»

La Ville ajoute également que lorsqu’elle accepte une soumission à l’extérieur de Lévis, elle tente d’encourager une municipalité voisine le plus possible. Elle rappelle également qu’elle continuera d’encourager l’achat local, y compris dans ses appels d’offres sur invitation.

«Dans l’ensemble, on encourage au maximum l’économie locale, les entreprises de Lévis sont toujours invitées à soumissionner», assure M. Lehouillier.

Les plus lus

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Troisième lien : Lehouillier rencontre Legault

À la sortie d’une rencontre avec le premier ministre du Québec, François Legault, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a indiqué, le 31 mars dernier, que le gouvernement lui a réitéré sa ferme intention d'amorcer le projet du tunnel Québec-Lévis avant les prochaines élections provinciales prévues pour 2022.

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Gilles Lehouillier sollicitera un troisième mandat

Le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 9 avril, qu’il sera le candidat de son parti à la mairie de Lévis lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. Si les Lévisiens lui font de nouveau confiance, il obtiendrait alors un troisième mandat à la tête de la ville.