CRÉDIT : MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC - ARCHIVES

Le comité 3e lien a présenté les résultats d’un sondage effectué sur les caractéristiques que devraient avoir le futur lien interrives, le 15 mars dernier. Selon les membres de ce groupe prônant la construction d’un troisième lien dans l’axe route Lallemand/Beauport, une forte majorité de répondants appuient cette option.

80,7 % des 835 répondants ont indiqué qu’ils préféraient un nouveau lien routier à l’est. 19,3 % des personnes qui ont participé à l’exercice, mené sur le Web du 8 au 14 mars, ont plutôt affiché leur appui à un lien centre-ville à centre-ville. C’est l’option qui a été choisie par le gouvernement provincial et qui est notamment appuyée par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Également, un peu plus de 90 % des répondants, dont la majorité sont des Bellechassois selon le comité, pensent que Bellechasse doit avoir son mot à dire dans ce projet majeur. Fort de ces résultats, le comité 3e lien, un groupe réunissant des gens d’affaires de Bellechasse, estime donc que Québec devrait réétudier la possibilité de construire le troisième lien à l’est.

«Les résultats confirment qu’il est important de considérer l’option du troisième lien à l’est en faveur de laquelle la population s’est clairement exprimée. Les décideurs socio-économiques devront tenir compte de ces résultats qui démontrent que le troisième lien à l’est est une option privilégiée par les gens d’affaires et la population de Bellechasse», a affirmé Michel Bonneau, porte-parole du comité 3e lien et ancien maire de Saint-Anselme.

Du même souffle, le représentant du groupe a soutenu que la position défendue depuis de nombreuses années par les gens de Bellechasse «est conforme à l’engagement du premier ministre actuel lors d’une de ses présences dans Bellechasse pour appuyer la candidature de la députée actuelle, Stéphanie Lachance».

Le sondage a également de constater qu’une grande majorité des répondants croit que le troisième lien interrives est nécessaire et qu’il doit être utilisé par le transport en commun, les automobilistes et les transporteurs de marchandises.

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.