CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

Rappelons d’emblée que la semaine dernière, RL a déploré que la Ville ait octroyé au cours des dernières années des contrats pour l’élaboration du dernier rapport annuel et la création du site Web de Développement économique Lévis (DEL) à des firmes de communication n’étant pas établies à Lévis alors que Gilles Lehouillier «prêche l’achat local».

Par la suite, la Ville de Lévis avait déploré que le parti politique municipal ne prenait pas en compte que les soumissions d’entreprises lévisiennes qui ont répondu à l’invitation pour le contrat du rapport annuel de DEL atteignaient jusqu’au double des soumissions les plus basses déposées.

Invité à réagir par le Journal, le maire de Lévis avait alors répliqué «qu’il y a des frontières qu’on ne peut pas franchir surtout depuis la commission Charbonneau» et que la Ville «doit vérifier les prix de la concurrence (pour respecter l’intérêt des contribuables)». Du même souffle, Gilles Lehouillier a soutenu que son administration soutient «au maximum l’économie locale», notamment lors des appels d’offre sur invitation.

«Respecter les plus hauts standards tout en permettant aux entreprises d’ici de soumissionner»

 Ces explications ont toutefois fait bondir les dirigeants de RL. Le parti politique municipal argue qu’il est possible de respecter à la fois les dispositions du règlement de gestion contractuelle de la Ville de Lévis, et d’inviter davantage d’entreprises locales à soumissionner.

Citant un rapport du vérificateur général de la municipalité, RL a rappelé que ce dernier a observé en 2017 que les devis de la Ville étaient «souvent imprécis». «Si le mandat avait été clair, les soumissions n’auraient pas comporté d’aussi grands écarts de prix que celles reçues pour le site Web de DEL. Il est parfaitement légitime que l’on soulève des questions à cet égard, puisque l’écart entre deux soumissions va jusqu’au double du prix, comme le soulève M. le maire», a argué le représentant officiel de Repensons Lévis, Carl Lavoie.

Pour ce qui en est du contrat attribué à La Boîte pour la réalisation du dernier rapport annuel de DEL, RL a une nouvelle fois critiqué la décision de l’administration Lehouillier d’inviter cette entreprise de Saint-Georges à cet appel d’offres sur invitation alors que «Lévis, à elle seule, propose un éventail d’entreprises qui auraient pu y prendre part».

«D’autant plus, la Ville peut choisir de ne pas sélectionner le plus bas soumissionnaire, mais plutôt l’offre globale la plus avantageuse comme le permettent les contrats de gré à gré prévus à la politique de gestion contractuelle de la Ville. D’ailleurs, c’est souvent le cas dans les mandats techniques comme pour les sites Web et les consultants en communication alors que l’on cherche à répondre à un besoin spécifique», a ajouté RL, dans un communiqué de presse envoyé au Journal.

Invité à réagir face à cette nouvelle sortie de RL, Félix Masson, l’attaché de presse du maire de Lévis, a tout simplement rappelé que selon le règlement sur la gestion contractuelle de la Ville de Lévis, «la municipalité acquiert ses biens et services auprès d’une entreprise ayant sa place d’affaires sur le territoire, et ce, à prix et qualité équivalents, lorsque la loi le permet».

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.