CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.

Lors de la consultation publique sur le projet tenue en décembre dernier, la Ville avait annoncé son désir que les trains ne sifflent plus lors de leurs passages sur les traverses situées sur le chemin de Charny, l’avenue des Églises et la rue de la Traverse.

Cependant, plusieurs citoyens de Charny avaient alors déploré que la traverse située sur l’avenue des Générations n’était pas incluse dans le projet. Selon eux, cet oubli imposait à plusieurs résidents du quartier vivant à proximité de cette dernière, dont ceux demeurant à la résidence pour aînés Le Charnycois, d’avoir à endurer encore les désagréments provoqués par les sifflets de train.

Selon la Ville, cet ajout s’inscrit donc dans l’objectif du projet, soit «d’apporter une plus grande quiétude à la population de Charny, tout en maintenant les plus hauts standards de sécurité». «Ce dossier est une préoccupation importante pour les résidentes et résidents de nos quartiers et nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui l’inclusion de la traverse des Générations dans nos démarches afin d’abolir le sifflet de train à Charny», ont ajouté les conseillers municipaux représentant les résidents de Charny, Karine Lavertu et Michel Turner.

Prochaines étapes

Du même souffle, la municipalité a profité de l’occasion pour indiquer que le Canadien National (CN) et elle travaillent conjointement sur les solutions à mettre de l’avant en regard du projet d’abolition du sifflet à Charny. La Ville soutient que le CN «a réservé un bon accueil à l’étude de projet».

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville en est maintenant aux étapes d’échange d’informations et de réalisation des études recommandées, qui devraient être complétées d’ici juin. Une visite terrain sera réalisée prochainement pour déterminer les mesures de sécurité essentielles à mettre en place et déceler les intrusions aux emprises ferroviaires et identifier les mesures pour les contrôler sur tout le corridor affecté. De plus, la visite permettra d’identifier les équipements et les travaux requis au passage à niveau des Générations et aux approches de celui-ci pour s’assurer de la sécurité des usagers.

Selon les besoins, des rencontres individuelles avec les propriétaires riverains du chemin de fer pourront être tenus. En septembre prochain, la Ville espère tenir une séance d’information publique afin de présenter les recommandations finales. Par la suite, la municipalité et le CN prépareraient les plans et devis entre octobre 2021 et janvier 2022.

Si tout va comme l’entend la Ville, elle pourrait ensuite lancer les appels d’offres pour les travaux nécessaires entre février et avril 2022. Le chantier serait ensuite en cours entre juin et novembre 2022, pour une abolition officielle du sifflet lors des passages des trains sur les quatre traverses ciblées par Lévis en décembre 2022.

Rappelons finalement que la Ville de Lévis a réservé un budget de plus de 1,5 M$ pour la réalisation de ces travaux. Afin que les trains ne sifflent plus sur leur passage dans le quartier, la municipalité doit, entre autres, ériger des clôtures le long de la voie ferrée pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’intrusion dans l’emprise ferroviaire.

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.