(Crédit photo : Capture d’écran)

TECHNOLOGIE. Les gouvernements du Québec et du Canada ont confirmé, le 22 mars, qu’ils en sont venus à une entente conjointe de 826 M$ pour permettre le branchement de près de 150 000 foyers québécois à Internet haute vitesse, d’ici septembre 2022.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Pour parvenir à atteindre cet objectif, des ententes ont été signées avec les six principaux fournisseurs de service au Québec : Bell, Videotron, Telus, Cogeco, Sogetel et Xplornet. Par ailleurs, s’ils ne remplissent pas leur contrat, les entreprises seront soumises à de lourdes pénalités, a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault.

Plus de 55 M$ seront dédiés à la région de la Chaudière-Appalaches. Ces ententes toucheront près de 9 000 foyers.

«C’est un pas de géant pour remplir notre engagement à brancher tous les Québécois d’ici l’automne 2022. Avec la pandémie, on a vu que l’Internet haute vitesse est un service essentiel; pour faire l’école à distance, pour faire du télétravail, et aussi pour rester connectés avec nos proches. C’est absolument essentiel quand on veut lancer et développer une entreprise. C’est un levier économique crucial pour le développement de toutes nos régions», a rappelé le premier ministre Legault à propos de l’Opération haute vitesse Canada-Québec.

Quant au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, il a insisté sur le fait que la pandémie a mis en lumière la nécessité d’avoir un accès à Internet rapide et fiable. « Au cours de la dernière année, beaucoup de gens ont travaillé de la maison, suivi des cours à partir de leur table de cuisine, magasiné en ligne et accédé aux services du gouvernement à distance. Il est donc plus important que jamais que tous aient accès à l’Internet haute vitesse.»

Promesse électorale

Pour le premier ministre Legault, réussir à brancher l’ensemble des foyers de la province est important. Ce dernier en avait fait un engagement électoral lors de la dernière campagne électorale. Il a rappelé que la tâche est colossale. L’un de ses prédécesseurs, Jean Charest, avait fait la même promesse en 2003.

En 2018, lorsque le gouvernement de la Coalition avenir Québec a été élu, on comptait 340 000 foyers qui n’avaient pas accès à Internet haute vitesse. Les différentes ententes et programmes conclus dans les dernières années, incluant Opération haute vitesse Canada-Québec, permettra de connecter plus de 204 000 foyers.

Le gouvernement travaille également à trouver différentes solutions afin d’atteindre son objectif et de rejoindre les 36 000 foyers. Le défi sera d’autant plus grand qu’ils se trouvent en régions éloignées, difficiles d’accès et peu peuplées.

 

 

 

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.