Avant d'autoriser la démolition de l'ancien hôtel Victoria, le conseil municipal désire que le «projet de remplacement soit en intégration très harmonieuse avec le site». CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Dans un premier temps, le conseil municipal a annoncé qu’il entérinait la décision du comité de démolition dans le dossier de l’édifice situé au 5204-5224, rue Saint-Laurent, un bâtiment qui a notamment accueilli au 19e siècle un hôtel de première classe pour les passagers du Grand Tronc.

Dans sa décision rendue le 16 février dernier, l’organe de la municipalité avait souligné que la rénovation du bâtiment était trop dispendieuse et que la valeur patrimoniale de l’édifice, établie à moyenne, avait chuté en raison de son état. Toutefois, le comité de démolition avait refusé la demande de démolition du requérant puisque son projet déposé pour remplacer l’ancien hôtel Victoria n’était pas conforme aux normes municipales.

Malgré le dépôt d’un nouveau projet de remplacement par les propriétaires actuels de l’ancien hôtel Victoria, les Condos Victoria, la proposition des promoteurs n’a pas convaincu le conseil municipal. Les échevins demandent donc au Groupe Alto, le propriétaire de l’ancien hôtel Victoria, de refaire ses devoirs.

«Les environs de l’anse Tibbits représentent un secteur exceptionnel. C’est un élément phare du Parcours des Anses. On veut que tout ce site ainsi que son pourtour aient une signature tout aussi intéressante que celle qu’avait l’hôtel Victoria à l’époque. On veut que le projet de remplacement soit en intégration très harmonieuse avec le site. (…) Lors de l’audience de l’appel, le promoteur a également déposé un projet nouveau à celui qui avait été déposé au comité de démolition. C’est excessivement difficile pour un conseil municipal de se positionner après avoir découvert succinctement le projet. Il faut pousser les analyses beaucoup plus loin que ça», a expliqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Appel dans le dossier des Scies Mercier

Dans un deuxième temps, le conseil municipal a également profité de la séance du 25 mai afin de déterminer la date de l’audition de l’appel de la décision du comité de démolition dans le dossier du bâtiment des Scies Mercier. Les échevins entendront les appels des parties intéressées par ce dossier le 21 juin, lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal.

Rappelons que le comité de démolition avait approuvé, le 13 avril dernier, la demande de démolition de l’édifice situé au 220, rue Napoléon-Mercier ainsi que son projet de remplacement. Les propriétaires de l’usine érigée à la fin du 19e siècle désirent construire un immeuble qui abritera six unités résidentielles.

Toutefois, plusieurs citoyens ont manifesté leur opposition à la décision. Au total, la Ville de Lévis a reçu 37 avis d'appels ainsi qu'une pétition. Si certaines personnes déplorent la disparition de l’un des rares vestiges du passé industriel québécois, d’autres individus critiquent le «volume trop important» du nouvel édifice que les propriétaires du bâtiment des Scies Mercier veulent construire sur ce terrain situé en bas de la côte du Passage.


Les plus lus

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La Ville crée une nouvelle direction pour la sécurité dans ses rues

La Ville de Lévis en est à l’élaboration d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable au sein de son administration, a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 27 mai dernier. Cette nouvelle branche administrative de la Ville aura comme premier mandat d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation sur l’ensembl...

Démolition de l’ancien hôtel Victoria refusée, le dossier des Scies Mercier bientôt étudié

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Lévis Force 10 dévoile son équipe

Le maire de Lévis et chef du parti politique municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, les candidats qui composeront son équipe lors de la prochaine élection municipale prévue à l’automne. 12 des 15 échevins qui composent actuellement le conseil municipal seront de retour afin de solliciter un autre mandat tandis que trois nouveaux visages bien connus...

Surchauffe immobilière : Québec met en place des mesures de protection

«Afin de maintenir la capacité des ménages d'effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modifications de la conjoncture économique et d'éviter qu'ils se placent dans une situation d'endettement excessif», l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé le 21 mai dernier qu'à compter du 1er juin, le nouveau taux admissible applicable aux prêts hypothécaires résidentiels non assurés sera l...

Repensons Lévis fait une place aux jeunes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 8 juin, qu'il crée une aile jeunesse, Relève RL.

Des projets lévisiens appuyés par Québec

C’est le 17 juin dernier que la pelletée de terre marquant le début des travaux de réaménagement du parc de l’Anse-Benson à Saint-Romuald d’une durée de deux ans a été effectuée. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, en ont profité pour annoncer deux autres nouveaux investissements de Québec sur le territoi...

Une première candidate pour Repensons Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé, le 4 juin, l'identité du quatrième membre qui défendra ses couleurs lors des prochaines élections municipales. En novembre prochain, Liz-Ann Picard tentera de devenir la conseillère municipale du district Lauzon. Il s'agit de la première femme à être officiellement candidate pour RL.

Un sixième candidat pour Repensons Lévis

Daniel Saindon (sur la photo) portera les couleurs de Repensons Lévis (RL) afin de devenir conseiller municipal du district Charny lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. La formation a dévoilé l’identité du rival de Karine Lavertu, conseillère actuelle et candidate de Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le 18 juin dernier.

RL veut que le bâtiment des Scies Mercier devienne un Espace bleu

À quelques heures de la séance extraordinaire du conseil municipal consacré au dossier de la démolition du bâtiment des Scies Mercier, Repensons Lévis (RL) et son candidat dans le district Notre-Dame, Elhadji Mamadou Diarra, ont fait une sortie afin de partager leur espoir de voir l'ancienne usine devenir un Espace bleu.