CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Les échevins de Lévis se sont réunis virtuellement le 28 juin, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions importantes qui ont été prises ainsi que des points majeurs qui ont été discutés.

Des appuis appréciés

En marge de la séance, le maire de Lévis s’est réjoui des résultats combinés des deux sondages effectués par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec et la Chambre de commerce de Lévis. Lors de ces coups de sonde, une majorité de gens d’affaires ont affiché leur appui au Réseau express de la Capitale ainsi qu’au tunnel Québec-Lévis. Notons que l’appui aux deux projets est plus élevé à Lévis.

«Je me réjouis du consensus du milieu des affaires autour de la vision avant-gardiste du gouvernement du Québec qui vient combiner quatre ingrédients essentiels visant à améliorer significativement la fluidité de la circulation entre les deux rives. Le tunnel Québec-Lévis, le tramway, l’ajout de voies réservées pour desservir les banlieues et une interconnexion optimale entre les deux rives à la tête des ponts viennent cimenter le consensus du milieu des affaires et des populations régionales autour de ce magnifique projet», a déclaré M. Lehouillier. 

La Ville honore la mémoire d’un ancien conseiller municipal

Lors de la séance, les conseillers municipaux ont approuvé l’attribution de nouveaux toponymes à certains lieux publics de Lévis. Le parc adjacent à l’ancien hôtel de ville de l’ancienne Ville de Lévis (795, boulevard Alphonse-Desjardins) deviendra notamment le parc Louis-Philippe-Lainé.

Avec cette décision, la municipalité veut rendre hommage à Louis-Philippe Lainé (1918-1991), conseiller municipal à Lévis de 1966 à 1991, année de son décès. Durant toutes ces années, il a été président du comité des finances de Lévis. De plus, il a été l’un des fondateurs de la Régie intermunicipale de gestion des déchets de la Rive-Sud de Québec, dont il a été le président de 1972 à 1990.

Précision - Dans une version précédente de l'article, nous mentionnons que l'Aréna BSR deviendra l'Aréna Yvon-Beaudoin. Toutefois, ce point précis n'a finalement pas été discuté par les échevins à la suite d'une modification à l'ordre du jour. Pour le moment, il ne s'agit donc que d'une recommandation du comité de toponymie qui n'a pas encore été entérinée par le conseil municipal.

Vente approuvée d’un terrain à Saint-Romuald

Lors de la réunion virtuelle, les élus ont aussi autorisé la vente des parties des lots 2 154 379 et 2 154 506 du cadastre du Québec, un terrain d’une superficie de 23 702 mètres carrés à Saint-Romuald, pour 750 000 $.

Rappelons que le 20 janvier dernier, la Direction du développement économique et de la promotion (DEV) a lancé un appel de propositions auprès d’une trentaine de promoteurs et de courtiers immobiliers pour la vente d’une partie de ce site, situé à l’intersection du boulevard Guillaume-Couture et de la rue Anticosti.

Un seul promoteur a finalement déposé une offre écrite accompagnée d’un acompte pour se porter acquéreur de ce terrain, soit la compagnie 11670565 Canada Inc. Ce promoteur est le même qui est présentement en travaux sur le terrain adjacent et sur les terrains de l’ancien camping de la Relâche situés à proximité. Celui-ci sera responsable d’assumer les coûts de construction de la rue et des réseaux municipaux nécessaires à la viabilisation de ce terrain, dans le cadre d’une entente-promoteur à intervenir avec la Ville.

Subvention désirée pour rénover le poste de pompage du Moulin

Les conseillers municipaux ont également adopté une résolution afin de permettre aux fonctionnaires de la Ville de déposer une demande afin d’obtenir une subvention dans le cadre du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU) du gouvernement du Québec.

Le tout permettrait d’absorber jusqu’à 85 % des coûts admissibles des travaux de 2,25 M$ projetés au poste de pompage d’eaux usées du Moulin. Rappelons que ce poste, situé dans le quartier Saint-Jean-Chrysostome, a été construit en 1988. Aucune intervention d’entretien majeure n’a eu lieu depuis sa mise en service. Toutefois, la Ville estime que la conception originale du poste rend l’entretien et l’exploitation difficiles. De plus, un rapport d’étude commandé par la municipalité plus tôt cette année a confirmé la vétusté du poste de pompage du Moulin. Notons que toutes les eaux usées provenant du secteur Saint-Jean-Chrysostome transitent par le poste de pompage du Moulin.

La Ville régularise une situation

Les conseillers ont également approuvé lors de la réunion l’acquisition pour 400 000 $ plus taxes si applicables du lot 2 847 031 du cadastre du Québec, soit le fonds de terrain de la salle municipale Étienne-Baillargeon à Saint-Étienne-de-Lauzon.

Si la Ville de Lévis est propriétaire de la bâtisse par propriété superficiaire, le propriétaire du fonds était la paroisse Saint-Nicolas-de-Lévis. Des baux emphytéotiques ont été conclus entre les deux parties en 1968 et en 1993. Toutefois, la Ville estimait que les actes notariés de 1968 et 1993 étant à «certains endroits ambigus, voire contradictoires, laissant certains doutes sur les titres de propriétés à l’échéance».

Afin de régulariser la situation, la Fabrique a proposé de céder à la Ville son droit de propriété et tous ses droits, titres et intérêts à l’égard du lot 2 847 031 du cadastre du Québec, avec bâtisse dessus érigée (salle Étienne-Baillargeon), incluant circonstances et dépendances.

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...