Samuel Lamarche vivra une première expérience sur le devant de la scène politique lors des prochaines élections fédérales à titre de candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est le 17 juin dernier que le Bloc québécois a tenu son assemblée d’investiture dans la circonscription de Lévis-Lotbinière. Samuel Lamarche, un jeune Lévisien de 23 ans, a alors été officiellement investi candidat de la formation dirigée par Yves-François Blanchet en vue des prochaines élections fédérales.

Originaire d’Amos, en Abitibi-Témiscamingue, le jeune père de famille vient récemment de s’établir à Saint-Étienne-de-Lauzon. Auparavant, il demeurait à Québec où lors de ses études à l’Université Laval, il a participé à la naissance d’associations péquiste et bloquiste et il a été militant bloquiste dans le comté de Louis-Hébert. De plus, il est l’un des fondateurs de L’Agenda, un média indépendant spécialisé en politique.

Désormais militant du Bloc dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche a finalement pu concrétiser son désir de devenir politicien en raison de la décision du précédent candidat bloquiste dans ce comté, François-Noël Brault, de ne pas tenter une nouvelle fois sa chance.

Inspiré par les parcours des anciens ou politiciens actuels Léo Bureau-Blouin, Catherine Fournier, Gabriel Nadeau-Dubois et Méganne Perry Mélançon, le jeune homme de 23 ans estime que le Bloc est le seul véhicule au niveau fédéral qui peut concrétiser son désir le plus cher, soit que le Québec devienne un pays.

«Ça faisait un bout que je réfléchissais à sauter dans l’arène politique. Quand j’étais petit, je disais toujours à mes parents que j’allais me trouver un emploi quand j’allais devenir adulte et que j’allais me lancer en politique à 40 ans. L’opportunité s’est offerte à moi plus tôt et je l’ai saisie. Ce qui m’a motivé à prendre cette décision, c’est que je veux tout faire pour offrir un monde meilleur à ma fille», a partagé M. Lamarche, lors d’une entrevue téléphonique le 18 juin.

Enjeux locaux et travail de terrain

Si le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière présentera sa vision détaillée sur les enjeux touchant sa circonscription au cours des prochains mois, Samuel Lamarche a déjà identifié certaines questions qu’il entend aborder lors de la campagne électorale. Un retour en force du Bloc à la Chambre des communes, à l’issue des prochaines élections, permettrait, selon lui, d’augmenter les transferts fédéraux en santé et de régler le dossier des compensations à verser aux producteurs agricoles de la province à la suite des récents accords de libre-échange signés par Ottawa.

«Le Bloc est la formation la mieux placée pour défendre les intérêts des agriculteurs québécois. Les autres partis fédéraux mettront toujours en place des solutions qui avantageront davantage les producteurs agricoles du reste du Canada. Le Bloc est le seul parti qui défend réellement les intérêts des Québécois», a argué le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière.

Mais avant d’aborder ces questions à la Chambre des communes, Samuel Lamarche devra notamment battre le député depuis 2006 et candidat du Parti conservateur du Canada dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

«M. Gourde est connu dans le comté et il est un homme sympathique. Je devrai donc me faire voir et inciter les électeurs de voter pour moi. Je suis convaincu que je pourrai convaincre les électeurs que le Bloc québécois est la seule alternative aux conservateurs dans la région de Québec. Au cours de la campagne, on veut également discuter de ce que Jacques Gourde a réellement fait pour la circonscription», a analysé le nouveau politicien.

Pour atteindre ses objectifs, Samuel Lamarche entend miser sur les nouvelles technologies afin de rejoindre les électeurs, aller à la rencontre des membres du Bloc québécois et des jeunes électeurs dans Lévis-Lotbinière ainsi que tenir des événements avec des figures indépendantistes, lorsque les mesures sanitaires le permettront.

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...