Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a rejeté plusieurs critiques lancées par son adversaire à la mairie, Elhadji Mamadou Diarra. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

À quelques jours du déclenchement officiel de la campagne électorale municipale, la bataille entre Lévis Force 10 (LF10) et Repensons Lévis (RL) s’est poursuivie le 13 septembre. En marge d’une séance du conseil, le chef de LF10 et maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a réagi à plusieurs pointes lancées la veille par son adversaire pour la mairie et chef de RL, Elhadji Mamadou Diarra.

Si le maire a réaffirmé à plusieurs reprises aux journalistes qu’il n’allait pas commenter la plateforme électorale de RL lors d’une mêlée de presse virtuelle, Gilles Lehouillier a toutefois tenu à répliquer à certaines attaques sur son travail lancées par son adversaire. D’abord, lors du dévoilement du programme de RL le 12 septembre, Elhadji Mamadou Diarra a déploré que l’administration actuelle faisait preuve d’opacité, notamment en prenant des décisions à huis clos et en les imposant aux citoyens.

Une déclaration qui a surpris le premier citoyen, qui a fait de la transparence l’un de ses leitmotivs en politique municipale.

«Dans notre administration, c’est la transparence totale. Nous avons été le premier conseil à webdiffuser toutes nos séances et à rendre publiques les fiches d’aide à la prise de décision des conseillers et les résolutions du comité exécutif. On tient plusieurs consultations publiques et nous avons mis en place l’initiative Une journée dans la vie d’un citoyen afin que notre administration s’attarde davantage aux problèmes relevés par les citoyens. Je ne vois pas ce qu’on pourrait fournir de plus. Il n’y a pas grand-chose que nous ne rendons pas public, et quand nous ne pouvons pas, c’est pour respecter la loi», a expliqué Gilles Lehouillier.

Une équipe qui veut des partenariats et qui a une vision

Contrairement à M. Diarra qui veut reconstruire les liens avec Québec s’il devient maire de Lévis, le premier citoyen de la ville estime quant à lui que les relations entre Lévis et sa voisine sont déjà bonnes.

«Nous avons un très bon partenariat avec Québec et nous appuyons l’ensemble des infrastructures prévues dans le Réseau express de la Capitale. Différentes ententes existent entre nos corps policiers et d’autres organes. Tout roule très bien. Bien sûr, il y a eu des frictions (sur le SRB), mais nos relations sont cordiales. Nous prônons un leadership d’ouverture et nous sommes ouverts à nouer d’autres partenariats», a souligné M. Lehouillier.

Dans un autre ordre d’idées, le maire de Lévis a balayé du revers de la main les insinuations du chef et candidat à la mairie de RL en ce qui a trait à la vision. Lors du dévoilement du programme de sa formation. Elhadji Mamadou Diarra a critiqué le manque de vision à long terme pour Lévis de LF10.

«Pour ceux qui ont suivi notre travail, ils savent que nous avons une vision et des orientations qui sont dures à battre. Au niveau économique, on travaille à créer des emplois à valeur ajoutée et nous multiplions les investissements pour améliorer nos infrastructures de loisirs. Au niveau de la municipalité, les relations de travail vont bien. Lors d’un prochain mandat, on va notamment poursuivre le développement des grands parcs urbains. On est pile dans ce que les Lévisiens veulent. Notre vision est claire et limpide et nous savons où on s’en va», a conclu le chef de LF10.

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...