Gilles Lehouillier espère obtenir un troisième mandat consécutif à la tête de Lévis pour s’assurer que la ville poursuivre sa lancée dynamique. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Maire sortant de Lévis, le chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, espère que les Lévisiens lui feront de nouveau confiance le 7 novembre prochain pour assurer les destinées de la ville. Avec ce potentiel troisième mandat consécutif à la mairie de Lévis, le politicien d’expérience désire poursuivre son travail pour améliorer la qualité de vie de ses concitoyens et maintenir Lévis dans les plus hauts sommets des classements des grandes villes du Québec.

«J’ai décidé de me représenter parce que la passion est toujours présente en moi. J’ai également une excellente forme physique qui me permet de travailler 65 à 70 heures par semaine. La Ville de Lévis va très bien et je veux qu’elle poursuive sa lancée. […] Je veux laisser comme legs (de mon passage à la mairie) que Lévis soit complètement en adéquation avec le développement de la qualité de vie», a expliqué le maire sortant sur son désir de demeurer le premier citoyen, lors d’une entrevue avec le Journal le 21 octobre dernier.

Comme il l’a déjà annoncé plus tôt lors de la campagne, Gilles Lehouillier espère que son équipe obtiendra de nouveau le pouvoir pour concrétiser ses promesses à ce chapitre. Création de quatre «grappes récréatives» à travers la ville, nouveaux investissements pour rénover les parcs et créer d’autres grands parcs urbains et des jardins communautaires, maintien des activités pour animer les quartiers ainsi qu’interconnexion des pistes cyclables font partie des priorités du chef de LF10 en vue d’un prochain mandat.

«C’est important pour moi qu’on ajuste notre assiette fiscale pour développer la qualité de vie. Pour y arriver, tous les nouveaux revenus de la Ville sont désormais consacrés à ce volet et on paye davantage nos investissements comptants pour contrôler l’augmentation de notre dette. La pandémie a accentué les besoins de la population pour les loisirs. Avant mon arrivée, les précédentes administrations n’avaient pas beaucoup investi à ce chapitre. Pour moi, il est capital, quand une ville croît, de développer le volet qualité de vie», a souligné M. Lehouillier.

Soutenir le dynamisme du milieu

Lors d’une nouvelle administration sous sa gouverne, le maire sortant et chef de LF10 entend également maintenir le cap. Grâce à différents investissements, Gilles Lehouillier souhaite améliorer le service de transport en commun ainsi que le transport utilitaire. Pour y arriver, il promet notamment que la nouvelle piste multifonctionnelle d’environ 14 kilomètres longeant le boulevard Guillaume-Couture entre Lauzon et Saint-Romuald soit complétée d’ici 2025.

Le maire sortant entend aussi concrétiser les mesures inscrites dans les plans d’action liés aux nouvelles politiques de développement social et communautaire ainsi que de l’environnement. Gilles Lehouillier veut, entre autres, poursuivre les efforts pour tendre vers le zéro déchet et favoriser les achats en vrac.

Gilles Lehouillier conservera également la même philosophie en ce qui a trait à l’entretien des rues et des trottoirs de la municipalité. «Pour au moins les quatre ou cinq prochaines années, il faut maintenir le même niveau important d’investissements pour notre pavage, bordure et trottoir afin de rattraper notre retard. Avant mon arrivée à la mairie, on n’investissait qu’entre 4 et 5 M$ par année pour nos infrastructures routières. Ce n’était pas suffisant. Il faut poursuivre nos efforts, même si la situation s’est beaucoup améliorée.»

Au niveau économique, son administration poursuivra son travail pour permettre la création d’emplois à «forte valeur ajoutée», en encourageant l’arrivée d’entreprises évoluant dans le secteur des hautes technologies ou en appuyant le Chantier Davie. «Les négociations sont complétées. Microsoft veut s’installer à Lévis. On veut que Lévis soit un leader dans le domaine des hautes technologies», a laissé entendre le maire sortant.

Une équipe qui répond aux attentes

 Contrairement à 2017, la campagne actuelle de Gilles Lehouillier est marquée par plusieurs critiques en l’endroit du travail de son administration. Tandis que plusieurs de ses adversaires ont déploré le manque de transparence et d’écoute de cette dernière, une chroniqueuse politique a même accusé le maire de faire preuve d’arrogance à la suite du partage de son désir de retrouver un conseil municipal entièrement composé d’élus de son parti au lendemain des élections municipales. Gilles Lehouillier estime cependant qu’il appartient seulement à la population lévisienne de juger son travail le 7 novembre prochain.

«Je vais laisser les gens décider. Lors de notre porte-à-porte, les citoyens que nous rencontrons nous expriment une satisfaction très élevée envers notre travail, comme l’a démontré certains sondages avant les élections. C’est normal qu’à titre de maire, j’attire certaines critiques. Mais je suis habitué à l’opposition et je n’ai pas de problème à travailler avec des élus d’autres partis, si c’est le choix que les Lévisiens font», a conclu M. Lehouillier.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Un conseil municipal houleux à Beaumont

La séance ordinaire du conseil municipal de Beaumont du 15 novembre aura été marquée par les disputes. Vestiges du fort de Beaumont, comité consultatif d’urbanisme, raccordement du secteur Orléans au réseau d’aqueduc et d’égout et enquête sur une conseillère municipale ont attisé les tensions lors de la réunion des élus beaumontois.

Transport en commun : LF10 promet de rendre permanente la tarification sociale

Par voie de communiqué, Lévis Force 10 et sa candidate dans le district Bienville, la conseillère municipale sortante Amélie Landry, ont dévoilé les engagements de la formation politique au niveau communautaire. Si le parti obtient de nouveau le pouvoir le 7 novembre prochain, il s'engage notamment à rendre permanente la tarification sociale à la Société de transport de Lévis (STLévis).

LF10 dépose son cadre financier

Lors de sa dernière conférence de presse avant le jour du scrutin dimanche, le maire sortant de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et son équipe de candidats aux postes de conseillers ont déposé, le 5 novembre, le cadre financier de leur plateforme électorale. Comme avec ses engagements électoraux, la formation politique entend miser sur la continuité si elle obtient de no...

Repensons Lévis fier de ses engagements et de sa campagne

Le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, accompagné de plusieurs candidats de son parti au poste de conseiller municipal, a fait le bilan de sa campagne électorale et a tenu à inviter les citoyens à sortir voter le 7 novembre prochain.

Les candidats à la mairie présentent leurs engagements verts

Organisée par le Filon, la Coop FA, le Collectif Virage, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches, la Corporation de développement communautaire de Lévis, Écolivres, la Ressourcerie de Lévis et la Société Via, les candidats à la mairie de Lévis ont participé à une discussion virtuelle où chacun a présenté ses engagements quant à l’environnement. Sous quatre thématiques, dont la ...

La crise climatique : un enjeu important pour André Voyer

Le candidat à la mairie de Lévis, André Voyer, compte faire de la crise climatique un enjeu prioritaire s’il venait qu’à être élu à la tête de Lévis, le 7 novembre prochain. Aux grands maux, les grands moyens, le Lévisien souhaite que Lévis devienne un modèle quant aux mesures à prendre pour faire face aux changements climatiques.

RL veut s’assurer du bien-être des employés de la Ville

En compagnie de plusieurs candidats de son parti à des postes de conseiller, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, a présenté les engagements de sa formation politique afin d’assurer le bien-être des employés de la Ville de Lévis, le 27 octobre.

Saint-David : Cantin s'en prend à ses adversaires

Par voie de communiqué, le candidat indépendant au poste de conseiller dans le district Saint-David, David Cantin, a critiqué, le 1er novembre, les positions défendues par ses adversaires, Serge Côté (Lévis Force 10) et Sylvain Gagnon (Repensons Lévis), en ce qui a trait à leurs promesses sur les infrastructures récréatives et le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire vers l'ouest.