Gilles Lehouillier a obtenu un troisième mandat à titre de maire de Lévis. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

S’il n’a pas obtenu un résultat digne de républiques communistes comme en 2017, Gilles Lehouillier a de nouveau récolté une importante part des suffrages à l’issue de sa troisième campagne comme chef de Lévis Force 10 (LF10).

Selon les résultats préliminaires publiés dimanche soir par la présidente d’élection de Lévis, le premier magistrat sortant a obtenu un peu plus de 74 % des suffrages exprimés. Le chef de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a terminé la course sur la deuxième marche du podium, avec un peu plus de 20 % des voix. Pour leur part, les candidats indépendants Maryse Labranche (2,03 %), André Voyer (1,61 %) et Chamroeun Khuon (0,68 %) ferment la marche pour l’élection à la mairie de Lévis.

Après avoir plaidé pendant toute la campagne pour que les Lévisiens optent de nouveau pour la continuité, Gilles Lehouillier était donc heureux lorsqu’il a livré son discours de victoire.

«Après deux mandats, maintenir un score aussi élevé, je pense que c’est assez unique dans les annales québécoises. On veut dire à la population de Lévis : merci! Et je vous assure que la barre est encore plus haute qu’elle l’était en 2017. […] Toute la journée, on a senti que l’engouement était là. Il était là parce qu’on a livré la marchandise dans les quatre dernières années», a déclaré le maire de Lévis, devant ses partisans réunis au Centre des congrès de Lévis.

Repensons Lévis au conseil?

Comme depuis son arrivée à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier pourra compter une nouvelle fois sur une forte majorité d’élus de son parti autour de la table du conseil municipal de Lévis. 14 des 15 sièges de conseillers municipaux seront occupés par des porte-couleurs de LF10. Cependant, le maire n’a pas atteint son objectif d’obtenir l’ensemble des sièges.

En effet, le candidat de RL dans le district Saint-Étienne, Serge Bonin, est pour le moment élu conseiller de ce secteur. Avec une avance de seulement 72 voix, il a battu le candidat de Lévis Force 10, Mario Fortier. Conseiller du district sous les couleurs de LF10 depuis 2009, il était également le président de la Société de transport de Lévis (STLévis).

«J’ai eu une équipe formidable, j’ai eu des gens qui se sont impliqués dès le départ et qui ont cru à ma façon de faire, qui ont cru aux questions que je posais. Je me demandais ce que les gens voulaient dans Saint-Étienne. Il y avait des besoins, il y avait des manques puis les gens ont embarqué et ont amené des idées. […] J’ai un mandat très clair. Les gens de Saint-Étienne se trouvent oubliés. Ils se trouvent dans l’ouest éloigné. Il y a une distance entre les autres quartiers et ils ont envie d’avoir des choses», s’est réjoui Serge Bonin.

Cependant, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé dimanche soir que Lévis Force 10 demandera un recomptage dans le district Saint-Étienne.

Fierté malgré la défaite

Espérant déloger le maire sortant de son trône, Elhadji Mamadou Diarra a cependant dressé un bilan positif du travail de ses troupes lors des dernières semaines. Le chef et candidat à la mairie de RL s’est notamment réjoui des luttes serrées menées par ses candidats dans les districts Charny, Notre-Dame et Pintendre.

«Repensons Lévis est là pour rester, nous avons fait un travail extraordinaire sur le terrain. On est extrêmement satisfait de l’accueil qu’on a eu des gens. Chaque jour, on va défendre la population, on va rapporter les intérêts des Lévisiens et des Lévisiennes à l’Hôtel de Ville. On est là pour écouter les gens. On va prendre acte de ça avec la réponse de la population. Nous allons accepter tout ce que les gens de Lévis ont décidé pour nous. […] Je suis extrêmement fier qu’il y ait quelqu’un qui rentre à l’Hôtel de Ville. On vient de faire une percée extraordinaire dans la démocratie de Lévis et ça, c’est majeur pour nous», a souligné M. Diarra.

Quant à elle, si elle s’est réjouie de terminer en troisième place, la candidate indépendante à la mairie, Maryse Labranche, a déploré que Lévis Force 10 contrôlera fortement le prochain conseil municipal.

«Je suis énormément déçue de la nouvelle victoire écrasante du maire. J’aurais aimé qu’il soit de retour, mais avec un conseil municipal avec la moitié d’élus de Repensons Lévis. Malheureusement, on aura droit encore aux petits conseils du dimanche à l’hôtel de ville. Pour la course à la mairie, je pensais qu’on allait assister au scénario de 2013, où la lutte avait été serrée entre les candidats. Dans le pire des cas, je m’attendais à terminer au troisième rang et c’est ce qui est arrivé», a partagé Mme Labranche.

Faible taux de participation

L’autre fait marquant des élections à Lévis aura été le faible taux de participation. Comme en 2017, seulement un peu plus du tiers des électeurs, soit 34,4 % cette année selon Élections Québec, ont exprimé leur choix parmi les cinq candidats à la mairie en lice.

Interrogé sur le sujet à la suite de sa victoire, Gilles Lehouillier a indiqué qu’il «faudra peut-être réinventer la participation à la vie démocratique» afin d‘augmenter le taux de participation à Lévis lors des prochaines élections municipales.

Avec la collaboration d’Alexandre Bellemare, Josyanne Prescott et Catherine D’Amours

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Déneigement : la Ville demande la collaboration des citoyens

Bien que le Règlement sur le stationnement en période hivernale ne débute qu’à compter du 1er décembre prochain, la Ville de Lévis demande la collaboration des citoyens afin qu’ils dégagent la chaussée des chemins publics les 29 et 30 novembre de 23h à 7h.

Un conseil municipal houleux à Beaumont

La séance ordinaire du conseil municipal de Beaumont du 15 novembre aura été marquée par les disputes. Vestiges du fort de Beaumont, comité consultatif d’urbanisme, raccordement du secteur Orléans au réseau d’aqueduc et d’égout et enquête sur une conseillère municipale ont attisé les tensions lors de la réunion des élus beaumontois.

Lehouillier annonce les fonctions des membres du nouveau conseil

Quelques jours avant la première séance ordinaire du nouveau conseil municipal de Lévis, le maire de la ville, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 26 novembre, les fonctions qu’occuperont les membres de l’instance.

François Paradis salue l’implication de Lévisiens

Lors d’une cérémonie à la chapelle du Patro de Lévis, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a honoré, le 18 novembre, des Lévisiens et des Lévisiennes qui ont brillé au cours des dernières années. Pour ce faire, l’élu provincial a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à cinq citoyens ou organismes de sa circonscription.

Changement et continuité dans le Grand Lévis

Le 7 novembre, les électeurs de Saint-Anselme et de Saint-Michel-de-Bellechasse ont également été appelés aux urnes afin de déterminer plusieurs membres des prochains conseils municipaux de ces municipalités bellechassoises.

Beaumont: le comité local du patrimoine consulte la population

Une cinquantaine de personnes ont pris part à une consultation publique, le 16 novembre dernier à Beaumont, afin de recueillir les points de vue de la population sur un projet de règlement, déposé en août dernier, visant uniquement la citation de l’abri à munition du Fort de Beaumont et l’abrogation de deux autres règlements municipaux qui, eux, incluent deux bases de canon.

Rencontre entre la ministre des Affaires municipales et le maire de Lévis

Dans le cadre d’une tournée des 10 grandes villes du Québec à la suite des élections municipales du 7 novembre, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, s’est arrêtée à Lévis, le 23 novembre, afin de rencontrer le maire, Gilles Lehouillier.

Construction de la centrale de police : une première pelletée de terre pour décembre

Accompagné de la directrice des affaires juridiques et du secrétariat corporatif à la Ville de Lévis, Annie Gaudreault, et du directeur intérimaire à la direction du Service de police de la Ville de Lévis, François Dubé, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé que le contrat de la construction de la centrale de police a été octroyé à l’entreprise Pomerleau inc. à hauteur de 55 297 000 $. ...