(Crédit photo: Capture d'écran)

Accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et du directeur national de la Santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, le premier ministre du Québec, François Legault, a confirmé, cet après-midi, le retour en classe des élèves pour le 17 janvier ainsi que la fin du couvre-feu.

Par Mélanie Labrecque – Collaboration spéciale

Un plan de contingence prévoyant la marche à suivre a été prévu afin d’assurer un retour en classe sécuritaire. Entre autres, les élèves devront porter le masque en tout temps. Des tests de dépistage rapide seront disponibles à l’école pour ceux qui développeraient des symptômes de la COVID-19 pendant la journée. De plus, plus de sept millions de tests de dépistage rapide seront distribués aux jeunes du primaire en janvier et en février, a confirmé le ministre de l’Éducation.

Par ailleurs, Jean-François Roberge ajoute que les écoles pourront se tourner vers les banques de remplaçants pour pallier leurs besoins en cas d'absence d'un enseignant. Les centres de services scolaires pourront affecter du personnel professionnel à d'autres tâches. Dans de rares cas, les fermetures de classe seront envisagées de même que le recours à des parents pour surveiller les élèves.

«On ne va pas vers un délestage. On rouvre les écoles. Ce ne sera pas parfait. Le réseau scolaire va faire au mieux avec les outils supplémentaires qu’on lui a donné. On n’est pas au moment où il faut parler de bris de services. La fermeture des classes serait faite en dernier recours», a affirmé M. Roberge.

À ceux qui s’inquiètent que les écoles deviennent des foyers de propagation, le ministre Roberge rappelle que la situation dans les écoles est le reflet de ce qui se passe dans la communauté et que certaines écoles devront composer avec des éclosions dans leurs murs.

Le pic est passé

De son côté, le directeur national de la santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, rappelle qu’Omicron est différent de Delta. Il est peut-être plus contagieux, mais beaucoup moins virulent. De plus, ajoute-t-il, le fort taux de vaccination des Québécois a évité de nombreuses hospitalisations et plusieurs décès pendant les dernières semaines.

«Malgré le fait qu’on ne teste pas de la même façon, il reste que le nombre d’infections se stabilise. Selon les experts, on a atteint, il y a quelques jours, un pic. Ce qu’ils nous disent, c’est qu’on peut s’attendre, dans les prochains jours au pic du nombre d’hospitalisations», a ajouté le premier ministre du Québec, François Legault.

Par conséquent, il a confirmé la levée du couvre-feu le 17 janvier. De plus, il n’a pas renouvelé la fermeture des commerces le dimanche. Quant au passeport vaccinal, afin de retirer un poids sur les épaules des petits commerçants, il sera obligatoire à partir du 24 janvier dans les commerces de 1 500 m2 et plus, sauf pour les épiceries et les pharmacies. François Legault espère également pouvoir annoncer prochainement la réouverture des commerces non essentiels.

Le premier ministre a aussi apporté des précisions quant à la cotisation qui sera demandée aux personnes non vaccinées. «L’intention, ce n’est pas de faire mal aux personnes qui sont mal prises, aux itinérants, à ceux qui ont des problèmes de santé mentale. Nous visons ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner.»

 

 

Les plus lus

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Une mesure qui arrive «trop peu, trop tard»

Bien qu'elles accueillent favorablement l'annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de payer à taux double le temps supplémentaire effectué par les travailleurs de la santé, les organisations syndicales les représentant se sont désolées, le 21 juillet, qu'il y ait des conditions à l'application de cette mesure et du «laxisme du gouvernement Legault dans ce dossier».

Les principaux partis se préparent pour la campagne

Malgré que l’été semble marquer une certaine pause dans la précampagne électorale, les principaux partis politiques provinciaux planchent sur leurs préparatifs dans la région en vue des élections provinciales qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Candidate pour l’environnement

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Lévis en 2007, 2008 et 2012, Valérie Cayouette-Guilloteau défendra de nouveau les couleurs de la formation politique de gauche dans ce comté lors des prochaines élections provinciales. Si c’est plutôt les questions sociales qui l’avaient incitée à briguer les suffrages au tournant des années 2010, la professeure de philosophie au Cégep Limoilou sera le visag...

QS : une nouvelle recrue dans Chutes-de-la-Chaudière

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

Mario Fortier candidat conservateur dans Chutes-de-la-Chaudière

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.

Sanimax : le maire assure que la Ville soutient la population

Après la publication de témoignages dans des médias de Québec de citoyens de l'ouest de la ville se plaignant de nouvelles odeurs nauséabondes provenant de l'usine de Sanimax à Charny, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a assuré que son administration était proactive dans ce dossier, le 28 juillet.

Martine Biron tentera de reprendre le flambeau de Marc Picard

Le premier ministre du Québec, François Legault, était de passage à Lévis afin d’annoncer officiellement la candidature de Martine Biron dans la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, le 10 août. L’ancienne journaliste et analyste politique portera les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) à la prochaine élection provinciale dans la circonscription qui a élu Marc Picard au cours des 19 der...

Surface soutenu financièrement par Québec

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 21 juillet, qu'il attribue une aide financière de 45 500 $ au spectacle Surface, qui se déroulera du 21 au 23 juillet au quai Paquet dans le secteur de la Traverse.