Photo : Courtoisie

Jacqueline Bernier est enseignante en arts visuels à l’école secondaire de l’Envol à Saint-Nicolas. Soucieuse des effets négatifs du confinement chez les jeunes, elle a planché sur un projet qui combine à la fois air frais et arts visuels pour ainsi inciter ses étudiants à sortir à l’extérieur.

«J’ai eu l’idée de ce projet à cause de la COVID, puisque les jeunes sont enfermés à l’intérieur et limités. Ça me fait vraiment mal au cœur de voir les effets néfastes que ça a sur nos jeunes. Ma façon d’aider était de relier une passion à moi aux arts et c’était la randonnée. Je souhaitais leur faire constater qu’on peut faire de l’art en nature autrement que par la photographie. Ouvrir pour sortir de l’école et réaliser des projets», explique l’enseignante.

Pour inspirer les jeunes et qu’ils adhérent à l’idée, Mme Bernier a invité un artiste peintre qui utilise lui-même la combinaison art en plein air dans son processus de création.

«Je voyais beaucoup Samuel Gagnon sur les réseaux sociaux, un artiste qui fait de la peinture en extérieur. C’est un jeune, donc je le trouvais inspirant pour le projet. Je l’ai donc invité en classe avec mon groupe d’élèves. Il est venu nous présenter ses œuvres et a apporté des toiles. Il sort à l’extérieur faire sa toile comme les artistes impressionnistes faisaient à l’époque», souligne-t-elle.

Seulement les élèves de première secondaire du profil art ont eu droit à la visite de l’artiste Samuel Gagnon. Ils travaillent présentement à la réalisation du projet qui se déroule en deux étapes. Tout d’abord, ils doivent créer une peinture de paysage montagneux inspiré d’une sortie extérieure ou de photographies. Au printemps, une journée plein air avec la classe est prévue afin d’aller peindre une petite toile au sommet d’une montagne. Cependant, l’enseignante n’est pas contre l’idée d’en peindre plus d’une si la journée se déroule bien.

«Selon moi, c’est le début d’un projet qui va continuer et qui va permettre de créer d’autres projets artistiques. Il y a un an, on était très restreint dans ce qu’on pouvait faire comme sorties. On va y aller maintenant dehors. Mon but sera de faire plus en plus de choses et de les faire à l’extérieur. Surtout qu’on n’a pas besoin d’avoir nos masques», se réjouit Jacqueline Bernier.

L’initiative a créé l’engouement au sein de l’École de l’Envol. Les autres élèves en arts plastiques aimeraient eux aussi pouvoir réaliser ce genre de projet dans le cadre de leur cours. Une demande qui n’est pas mise de côté de la part de l’enseignante.

Artiste nomade

Quant à lui, Samuel Gagnon, un artiste qui sillonne les routes à bord de son véhicule récréatif et parcours différents paysages à la recherche de sa prochaine inspiration, a accepté avec joie l’invitation de Jacqueline Bernier afin de faire connaître son mode de création.

«Dans mes cours d’art, il y avait plein d’artistes invités qu’on avait reçu qui m’avaient inspiré et qui m’avaient vraiment donné le goût de faire ce métier dans ma vie. D’être la personne qui était devant, c’était donc très particulier. Je leur ai parlé de mon projet et les jeunes avaient des questions eux aussi. C’était agréable. Je leur ai raconté comment je combinais (le plein air et les arts), a mentionné Samuel Gagnon. Je voyais ça comme une montagne de se démarquer en peinture et ce que je voulais faire dans la vie c’était d’avoir du fun en travaillant, puis la combinaison des deux fonctionne.»

Originaire de Rivière-du-Loup, l’artiste a un intérêt marqué par la peinture dès l’âge de 11 ans alors qu’il utilise l’huile comme médium. Pendant ses études, il travaille plutôt avec l’acrylique avant de mieux revenir à l’huile dans les dernières années. Depuis 2020, il s’est complètement lancé dans le métier d’artiste peintre et continue son apprentissage notamment à l’Académie des beaux-arts de Québec.

Les plus lus

DM Nation termine l’année en grand

La troupe de danse de Lévis, DM Nation, a été choisie pour faire l’ouverture de l’émission spéciale du jour de l’An d’En direct de l’univers, pour souligner leur conquête du championnat du monde de danse en août dernier. C’est de cette manière que l’organisation lévisienne a clos une année remplie d’événements et d’expériences enrichissantes.

Un saut dans le vide avec Répertoire des passades perdues

Le Charnycois âgé de 17 ans, François-Xavier Lavallée, s’est classé parmi les 24 finalistes pour le concours des Prix de la création Radio-Canada dans le volet récit avec son texte Répertoire des passades perdues. Bien que son parcours se soit arrêté à cette étape, le Lévisien est heureux de s’être taillé une place parmi plus de 900 textes.

Josée Boudreault de retourà Lévis

Josée Boudreault sera de retour à Lévis avec son conjoint Louis-Philippe Rivard, le 26 janvier prochain dès 19h30 au Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald, pour y présenter sa conférence Sois ta meilleure amie.

S’ouvrir à la diversité avec Gros.se

Marion Desjardin, aussi connue sous le nom Llamaryon, offre sa toute première exposition à l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, du 21 janvier au 26 mars. Avec Gros.se, la photographe lévisienne propose de briser les tabous et connotations négatives entourant les personnes grosses et mettre de l’avant la beauté de leur corps.

L’agrandissement du Vieux Bureau de Poste pourra aller de l’avant

Promis par l’administration Lehouillier depuis un certain temps, l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald pourra se concrétiser au cours des trois prochaines années. En compagnie du maire de Lévis, du député de Lévis et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, et de la présidente du conseil d’administration de Diffusion Avant-Scène, Marie-Hélène ...

De populaires rappeurs de passage à Pointe-Lévy

En novembre, les élèves de l’École Pointe-Lévy ont eu la chance de rencontrer deux rappeurs québécois, Samian et Koriass.

Les auteurs et autrices de Lévis à l'honneur en fin de semaine

Pour une première participation à la Nuit de la lecture, les bibliothèques de Lévis proposent une activité de lecture publique ce samedi 21 janvier, de 18h à 22h, à la bibliothèque Lauréat-Vallière dans le secteur Saint-Romuald. Lors de cet événement, six autrices et auteurs de Lévis seront mis à l'honneur. Découvrez certains textes inédits de Mélissa Verreault, Anne-Marie Desmeules, Valérie Ha...

Le Festival du film de montagne de Banff passera à Lévis

La tournée québécoise du 47e Festival du film de montagne de Banff s’arrêtera au Cégep de Lévis, le 27 janvier prochain à 19h.

Se rappeler une partie de l’histoire disparue

Grand collectionneur de jouets anciens, le Lévisien Jean Bouchard a récemment partagé de nouveau sa passion aux lecteurs en publiant un troisième livre sur les jouets et l’enfance, Le dernier tour de manège : jouets au Québec 1939-1969. Avec ce troisième tome de son encyclopédie du jouet au Québec, le résident de Charny rappelle l’importance que les jouets fabriqués au Canada avait dans la vie des...

Lévis à l’honneur au Centre d'exposition Louise-Carrier

Diffusion culturelle de Lévis présentera du 29 janvier au 22 février, au Centre d’exposition Louise-Carrier (CELC), l’exposition des œuvres sélectionnées dans le cadre de la 25e édition de son concours d’œuvres d’art. Le vernissage et le dévoilement des gagnants aura quant à lui lieu le dimanche 29 janvier, à 13h30.