L’autrice jeunesse lévisienne, Marie-Ève Larochelle, a toujours eu les sorcières parmi ses personnages de livre préférés. �Photos : Courtoisie

Écrire des livres pour les enfants, c’était son rêve de petite fille. L’autrice jeunesse de Lévis, Marie-Ève Larochelle, publie deux premiers livres Qui a dit que les sorcières mangeaient les enfants avec des betteraves? et Souris, madame Rabougrie! aux Éditions de la Francophonie.

Elle a passé son enfance à inventer des histoires. «Aussitôt que j’ai appris à écrire à l’âge de sept ans, j’ai commencé à écrire des histoires. À Noël et aux anniversaires, tout le monde recevait mes petits livres. Ça a débuté là», raconte Marie-Ève Larochelle.

Ses créations, elle les conserve précieusement dans des boîtes, se demandant un jour ce que tous ces récits deviendraient. Quand, petite, les gens lui demandent comment elle se voit plus tard, elle leur répond toujours qu’elle aimerait écrire des livres pour les enfants.

«Quand j’ai eu des enfants, il y a eu un déclic.  Alors, l’idée de recommencer à écrire a à nouveau germé dans ma tête. Mon rêve de petite fille est remonté à la surface», partage l’autrice.

Marie-Ève Larochelle aime les personnages colorés, amusants, extravertis aussi. Dans toutes ses histoires, son but est d’amuser l’enfant, mais aussi de le faire se questionner sur différents sujets. «Je veux que mes histoires suscitent des rires, des émotions, des discussions. Je veux que ça aille plus loin. Je veux que mes histoires touchent les cœurs, un cœur à la fois.»

L’autrice souhaite ainsi amener une discussion et une réflexion. «Il y a beaucoup de sujets qui sont importants d’aborder avec les enfants. Après, on peut en discuter et leur demander : ‘‘Toi, comment tu as vu ça dans l’histoire? Comment tu penses que le personnage aurait pu agir? Qu’est-ce que tu aurais fait à sa place?’’»

Petite, un de ses personnages préférés était la sorcière. «J’écrivais beaucoup de livres avec des sorcières. Alors, quand j’ai recommencé à écrire, je suis retournée chercher les personnages que mon cœur d’enfant appelait.» Alors, c’est tout naturellement que Marie-Ève Larochelle a créé la série Le monde coloré d’Adéline qui met en vedette une sorcière. Le premier tome Qui a dit que les sorcières mangeaient les enfants avec des betteraves? invite les jeunes lecteurs à ne pas porter de jugement trop vite envers les gens.

«J’explique l’importance de la diversité, corporelle, mais aussi dans les traits de personnalité. Être différent, c’est ce qui est beau. Avec la sorcière, j’explique qu’il ne faut pas toujours se fier à ce que les gens racontent ni à la première impression. Il faut aller voir plus loin.»

Son autre livre, Souris, madame Rabougrie raconte l’histoire de deux petites souris qui essaient de mettre un peu de soleil et de sourire, chez madame Rabougrie, une femme triste. «On ne sait pas tout son bagage, mais on sait qu’elle a vécu des choses difficiles et qu’elle n’a pas toujours eu des ‘‘Je t’aime’’. Cet ouvrage, c’est pour montrer aux gens l’importance des petites attentions.»

Maintenant que «le robinet est ouvert», Marie-Ève Larochelle déborde d’idées pour de nouveaux livres. «J’espère de tout cœur que mes livres vont faire leur petit bout de chemin et continuer à publier, surtout à m’amuser. J’espère que ça fera une petite différence dans le cœur des gens.»

Les textes de Marie-Ève Larochelle sont accompagnés des illustrations de la Lévisienne Sara-Kim Laflamme. «Elle est très talentueuse et elle fait des dessins magnifiques. En plus, elle connaît très bien le monde des enfants puisqu’elle est éducatrice dans le service de garde de mon garçon», conclut l’autrice.

Un lancement familial avec des activités et en présence de l’autrice et l’illustratrice se tiendra le 2 octobre, de 10h30 à 13h30, au Café la Mosaïque, situé au 5727 rue Saint-Louis, à Lévis. Les livres sont disponibles au      www.marieevelarochelle.com.

Les plus lus

La Messe des morts d’Offenbach représentée à Beaumont

Le concert La Messe des morts d’Offenbach, présenté en 1972 à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, renaîtra, en collaboration avec un groupe de musiciens formé pour l’occasion, ainsi qu’avec la participation de l’un des membres fondateurs du groupe rock Offenbach, Pierre Harel. Le concert Mémento se déroulera à l’église Saint-Étienne-de-Beaumont, afin de célébrer le 50e anniversaire de l’événement...

Victoire et accomplissement littéraire d’un jeune auteur

Publié aux Éditions GML, le livre de l’auteur lévisien Alexandre Côté intitulé Mon nom c'est Bob est un roman policier aux accents humoristiques destiné à un jeune public (8 à 13 ans). Le lancement du livre s’est déroulé le 3 novembre dernier à l’école secondaire de l’Envol.

Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 : dévoilement des finalistes

À l’occasion du dévoilement des Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches_(CCNCA), la Ville de Lévis a annoncé les trois organismes finalistes pour le Prix Ville de Lévis : l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, la Maison natale de Louis Fréchette et l’Orchestre symphonique de Lévis. Les finalistes des Prix du Conseil des arts et d...

Grande Fréchetterie : rassemblement festif dans le Vieux-Lévis

À l’occasion d’un grand événement-concert de Noël qui rassemblera 70 artistes lévisiens, la Grande Fréchetterie du 4 décembre prochain sera l’occasion de participer à un partage musical et de contes à l’église Notre-Dame, dès 13h30.

Un recueil de nouvelles réalisé par l’autrice Florence Guay

Percer la brume est un recueil de nouvelles publié aux Éditions GML et écrit par une vingtaine d’auteurs et d’autrices de diverses régions du Québec. L’autrice lévisienne et réalisatrice du projet Florence Guay se réjouit de cette deuxième publication de type collectif, la dernière de sa carrière littéraire. Le lancement du livre s’est tenu en octobre dernier à Beaumont.

Voyage au cœur de soi et du territoire

Né à Lévis en 1953 et résidant de Montréal depuis la fin des années 70, l’auteur et ancien directeur des éditions du Noroît pendant 30 ans, Paul Bélanger, présente son plus récent recueil de poèmes intitulé Traverses.

Les Louanges remporte deux Félix au Gala de l’ADISQ

Lors du dernier Gala de l’ADISQ du 6 novembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète natif de Lévis, Vincent Roberge alias Les Louanges, ainsi que son équipe ont remporté deux Félix dans les catégories Prise de son et mixage de l’année, ainsi que Pochette d’album de l’année.

Décroissance et art relationnel à l’honneur chez Regart

Dans le cadre de sa programmation sur deux ans qui propulse la création et la réflexion autour du thème de la décroissance, le centre d’artistes en art actuel, Regart, reçoit Laurent Gagnon à son espace galerie. Les visiteurs pourront apprécier son œuvre immersive Faire du lien pendant toutes les étapes de création, du 11 novembre au 18 décembre. Le point culminant de la conception se déroulera le...

Nouvel atelier de joaillerie dans le Vieux-Charny

L’artiste en métier d’art lévisienne Kim Paquet a créé L’atelier .925 dans le Vieux-Charny au courant de l’été 2022. Ouvert au public, son espace est un véritable lieu d’échange et de création. Elle offre aussi ses collections de bijoux faits à la main et prêts à porter en cohérence avec ses valeurs et sa vision humaniste.

Un concert de Noël pour l’église de Saint-Michel

L’église de Saint-Michel-de-Bellechasse sera l’hôte d’un concert de Noël caritatif, le dimanche 27 novembre à 14h.