Rosalie Roberge, sous le nom d'artiste Roselle, a récemment sorti son premier album. Photo : Genevieve Charbonneau

Originaire de Lévis, l’autrice-compositrice-interprète Roselle, le nom d’artiste de Rosalie Roberge, présente son premier album intitulé Aurore qui a paru le 16 septembre dernier. Le lancement officiel s’est dernièrement tenu à Montréal.

Par Marie-Ève Groleau
marieevegroleau@journaldelevis.ca

D’emblée, la chanteuse ne cache pas son enthousiasme et l’effervescence entourant son premier album.

«Ça a été un véritable processus de travail d’équipe! J’ai eu toute la liberté créative du monde, je suis très bien entourée, mais c’est très prenant. On parle d’une soixantaine d’heures par semaine en plus d’un autre job. C’est spécial parce que j’ai passé plusieurs années à cultiver ce rêve d’être chanteuse! Je suis souvent en train de penser à l’avenir, mais maintenant je tends à rester concentrée et vivre le moment présent. Si l’on m’offrait demain une carrière internationale, je serais prête et sereine», partage-t-elle avec ferveur.

Aux accents pop et électro, l’album Aurore a été composé et écrit en partie à Lévis. En visite chez ses parents pendant la pandémie, Roselle s’est servie de ses racines pour créer.

«La genèse de l’album prend ses sources à Lévis. Plusieurs chansons de l’album ont été composées dans le sous-sol de chez mes parents. Le fleuve et ses couchers de soleil m’inspirent, l’escalier Rouge qui mène à la rue Saint-Laurent et l’avenue Bégin avec ses petits commerces. Après mon départ à Montréal à 17 ans pour étudier la musique, je suis retombée en amour avec Lévis», confie-t-elle au Journal.

Multidisciplinaire, Roselle a d’ailleurs créé le visuel de son album et elle a réalisé l’un de ses vidéoclips.

Amour et revendications

Planant et dansant, l’album et plusieurs de ses chansons parlent des thèmes abordés par toute une génération, en particulier les femmes.

«La pièce Fatiguée, par exemple, touche à la pression esthétique et les standards de beauté imposés. Les paradoxes que l’on peut vivre sont comme cette pression associée à des idéaux impossibles à atteindre en tant que femme et le fait de vouloir dépasser le fait de parler pour ne pas trop déranger. Cette pièce m’a permis de cracher le méchant! Pour moi, la pièce la plus représentative de l’album est Bisous. Douce et extravagante, elle repense qui je suis en une chanson», ajoute l’artiste.

Issue d’une famille de mélomanes, Rosalie Roberge partage les influences musicales qui ont marqué sa jeunesse.

«J’ai vécu un grand tourbillon de styles musicaux, ça allait dans tous les sens. On écoutait du Gorillaz, System of a Down, Manu Chao, de la pop dance comme Madonna ou Lady Gaga! Actuellement, j’aime les univers flyés, les instruments organiques et les artistes qui ne s’excusent pas d’exister! Pour l’album, le néo soul m’inspire autant que des artistes québécois comme Patrick Watson. J’adore Klô Pelgag, elle est pour moi un modèle de femme qui ne fait pas de compromis», illustre-t-elle.

Soulignons que Roselle est la sœur de l’artiste Vincent Roberge, alias Les Louanges, avec qui elle a collaboré en prêtant sa voix. Elle a aussi participé à l’émission La Voix, en 2019, et fait partie du groupe The Lost Fingers. 

Les plus lus

La Messe des morts d’Offenbach représentée à Beaumont

Le concert La Messe des morts d’Offenbach, présenté en 1972 à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, renaîtra, en collaboration avec un groupe de musiciens formé pour l’occasion, ainsi qu’avec la participation de l’un des membres fondateurs du groupe rock Offenbach, Pierre Harel. Le concert Mémento se déroulera à l’église Saint-Étienne-de-Beaumont, afin de célébrer le 50e anniversaire de l’événement...

Victoire et accomplissement littéraire d’un jeune auteur

Publié aux Éditions GML, le livre de l’auteur lévisien Alexandre Côté intitulé Mon nom c'est Bob est un roman policier aux accents humoristiques destiné à un jeune public (8 à 13 ans). Le lancement du livre s’est déroulé le 3 novembre dernier à l’école secondaire de l’Envol.

Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 : dévoilement des finalistes

À l’occasion du dévoilement des Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches_(CCNCA), la Ville de Lévis a annoncé les trois organismes finalistes pour le Prix Ville de Lévis : l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, la Maison natale de Louis Fréchette et l’Orchestre symphonique de Lévis. Les finalistes des Prix du Conseil des arts et d...

Grande Fréchetterie : rassemblement festif dans le Vieux-Lévis

À l’occasion d’un grand événement-concert de Noël qui rassemblera 70 artistes lévisiens, la Grande Fréchetterie du 4 décembre prochain sera l’occasion de participer à un partage musical et de contes à l’église Notre-Dame, dès 13h30.

Un recueil de nouvelles réalisé par l’autrice Florence Guay

Percer la brume est un recueil de nouvelles publié aux Éditions GML et écrit par une vingtaine d’auteurs et d’autrices de diverses régions du Québec. L’autrice lévisienne et réalisatrice du projet Florence Guay se réjouit de cette deuxième publication de type collectif, la dernière de sa carrière littéraire. Le lancement du livre s’est tenu en octobre dernier à Beaumont.

Voyage au cœur de soi et du territoire

Né à Lévis en 1953 et résidant de Montréal depuis la fin des années 70, l’auteur et ancien directeur des éditions du Noroît pendant 30 ans, Paul Bélanger, présente son plus récent recueil de poèmes intitulé Traverses.

Les Louanges remporte deux Félix au Gala de l’ADISQ

Lors du dernier Gala de l’ADISQ du 6 novembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète natif de Lévis, Vincent Roberge alias Les Louanges, ainsi que son équipe ont remporté deux Félix dans les catégories Prise de son et mixage de l’année, ainsi que Pochette d’album de l’année.

Décroissance et art relationnel à l’honneur chez Regart

Dans le cadre de sa programmation sur deux ans qui propulse la création et la réflexion autour du thème de la décroissance, le centre d’artistes en art actuel, Regart, reçoit Laurent Gagnon à son espace galerie. Les visiteurs pourront apprécier son œuvre immersive Faire du lien pendant toutes les étapes de création, du 11 novembre au 18 décembre. Le point culminant de la conception se déroulera le...

Nouvel atelier de joaillerie dans le Vieux-Charny

L’artiste en métier d’art lévisienne Kim Paquet a créé L’atelier .925 dans le Vieux-Charny au courant de l’été 2022. Ouvert au public, son espace est un véritable lieu d’échange et de création. Elle offre aussi ses collections de bijoux faits à la main et prêts à porter en cohérence avec ses valeurs et sa vision humaniste.

Un concert de Noël pour l’église de Saint-Michel

L’église de Saint-Michel-de-Bellechasse sera l’hôte d’un concert de Noël caritatif, le dimanche 27 novembre à 14h.