Gaston Cadrin a récemment publié son ouvrage sur l’histoire de la seigneurie de Vincennes, le fruit de cinq ans de travail. Photo : Érick Deschênes

Sept ans après avoir fait découvrir la surprenante histoire des excommuniés de Saint-Michel, le Lévisien Gaston Cadrin s’attaque à l’histoire méconnue de la seigneurie de Vincennes. Avec La seigneurie de Vincennes : une histoire de Beaumont et de Lauzon, l’homme bien connu dans la région pour ses combats pour le patrimoine retrace les différents moments marquants de ce territoire.

C’est deux ans après la parution des Excommuniés de Saint-Michel-de-Bellechasse au 18e siècle, en 2017, que le plus récent projet littéraire de Gaston Cadrin a vu le jour. Résident sur une propriété située à proximité de l’École Sainte-Famille, l’ancien enseignant en géographie a alors amorcé des recherches  pour connaître l’histoire du site.

«J’aime savoir où je mets les pieds. J’adore découvrir qui étaient les anciens occupants, l’évolution de la propriété au fil des années, etc. J’ai donc commencé à constituer la chaîne de titres de ma propriété. Comme elle était située dans la seigneurie de Vincennes, j’ai également commencé à recueillir de la documentation sur cette seigneurie et j’ai décidé de pousser plus loin mes recherches», a d’emblée expliqué M. Cadrin, lors d’une entrevue avec le Journal le 20 octobre.

Rappelons que la seigneurie de Vincennes était située sur le territoire le long du fleuve, entre les rues actuelles de l’Anse, à Beaumont, et Turgeon, à Lauzon. En 1672, le site a été accordé à François Bissot de la Rivière en faveur de ses fils Jean-Baptiste et Charles-François par l’intendant Jean Talon. Ce dernier était le parrain de Jean-Baptiste Bissot, qui ajoutera ensuite la particule de Vincennes à son nom, en l’honneur d’un château en banlieue de Paris, d’où la seigneurie tiendra ensuite son nom.

Pour retracer l’histoire de ce qui est désormais la zone rurale se trouvant entre Beaumont et Lauzon, Gaston Cadrin a consacré environ 4 000 heures pour recueillir toute la documentation nécessaire. Heureusement, la majorité de ses recherches étaient complétées avant la pandémie de COVID-19 et il a pu s’atteler à la rédaction de son ouvrage au cours des deux dernières années. Il a ainsi pu compléter à temps son projet publié aux Éditions GID pour les célébrations en cours cette année à Beaumont, la municipalité bellechassoise célébrant en 2022 son 350e anniversaire.

Raconter la grande et la petite histoire

Fort de tous les renseignements qu’il a minutieusement compilés, Gaston Cadrin propose une véritable épopée avec La seigneurie de Vincennes : une histoire de Beaumont et de Lauzon. En plus de présenter l’histoire des familles Bissot, Roy et Faucher qui ont été propriétaires de la seigneurie, Gaston Cadrin aborde l’organisation religieuse et matérielle de ce territoire. Contrairement à la majorité des seigneuries, aucun noyau urbain ne s’y est développé, comme le territoire a été partagé spirituellement en 1721 entre Beaumont et Saint-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lauzon).

Dans son ouvrage, Gaston Cadrin raconte aussi le parcours des propriétaires du site après la fin du régime seigneurial ainsi que l’histoire du fief Charest/Gezeron dit Brulot et de l’Hôpital Guay, ce refuge fondé par Mgr Guay au tournant du 20e siècle pour les pauvres et les personnes âgées et qui est désormais l’École Sainte-Famille (école privée catholique).

Comme avec Les excommuniés de Saint-Michel-de-Bellechasse au 18e siècle, Gaston Cadrin aborde autant la grande et la petite histoire avec son nouveau livre. La fabuleuse histoire des familles Bissot et Roy lui permet notamment d’aborder le début de l’industrie en Nouvelle-France et la colonisation française de la Louisiane et du Mississippi, menée par plusieurs représentants de ces familles, ainsi que d’autres grands événements, comme la guerre de la Conquête. Mais grâce à ces nombreuses recherches, notamment dans les documents de succession, Gaston Cadrin se fait aussi un point d’honneur de parler de la vie quotidienne des occupants de la seigneurie de Vincennes.

«Je ne le fais peut-être pas de la façon la plus facile, mais je veux raconter l’histoire du pays. C’est incroyable la mine de renseignements qu’on peut obtenir dans les recensements, les documents de succession, les registres religieux et les actes de vente. Ma façon de raconter l’histoire, c’est en retraçant la vie des gens ordinaires. Ça me fascine de découvrir comme une famille pouvait vivre en découvrant sa liste de possessions dans un acte de vente», a illustré M. Cadrin, qui caresse le désir d’écrire un nouvel ouvrage portant sur l’histoire de Saint-Vallier, son village natal, si sa santé lui permet.

Pour marquer l’arrivée de son nouveau bébé littéraire, Gaston Cadrin lancera officiellement son ouvrage lors d’un événement organisé par le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et la Société d’histoire de Lévis le 3 novembre prochain, dès 19h à l’église Saint-Joseph de Lauzon. Toutes les personnes intéressées pourront assister à ce lancement tenu sous la présidence d’honneur de Gilles Lehouillier, maire de Lévis. Pour vous procurer votre copie de La seigneurie de Vincennes : une histoire de Beaumont et Lauzon, vous pouvez joindre Gaston Cadrin à gcadrin@sympatico.ca.

Les plus lus

Victoire et accomplissement littéraire d’un jeune auteur

Publié aux Éditions GML, le livre de l’auteur lévisien Alexandre Côté intitulé Mon nom c'est Bob est un roman policier aux accents humoristiques destiné à un jeune public (8 à 13 ans). Le lancement du livre s’est déroulé le 3 novembre dernier à l’école secondaire de l’Envol.

Grande Fréchetterie : rassemblement festif dans le Vieux-Lévis

À l’occasion d’un grand événement-concert de Noël qui rassemblera 70 artistes lévisiens, la Grande Fréchetterie du 4 décembre prochain sera l’occasion de participer à un partage musical et de contes à l’église Notre-Dame, dès 13h30.

Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 : dévoilement des finalistes

À l’occasion du dévoilement des Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches_(CCNCA), la Ville de Lévis a annoncé les trois organismes finalistes pour le Prix Ville de Lévis : l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, la Maison natale de Louis Fréchette et l’Orchestre symphonique de Lévis. Les finalistes des Prix du Conseil des arts et d...

Un recueil de nouvelles réalisé par l’autrice Florence Guay

Percer la brume est un recueil de nouvelles publié aux Éditions GML et écrit par une vingtaine d’auteurs et d’autrices de diverses régions du Québec. L’autrice lévisienne et réalisatrice du projet Florence Guay se réjouit de cette deuxième publication de type collectif, la dernière de sa carrière littéraire. Le lancement du livre s’est tenu en octobre dernier à Beaumont.

Voyage au cœur de soi et du territoire

Né à Lévis en 1953 et résidant de Montréal depuis la fin des années 70, l’auteur et ancien directeur des éditions du Noroît pendant 30 ans, Paul Bélanger, présente son plus récent recueil de poèmes intitulé Traverses.

Les Louanges remporte deux Félix au Gala de l’ADISQ

Lors du dernier Gala de l’ADISQ du 6 novembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète natif de Lévis, Vincent Roberge alias Les Louanges, ainsi que son équipe ont remporté deux Félix dans les catégories Prise de son et mixage de l’année, ainsi que Pochette d’album de l’année.

Décroissance et art relationnel à l’honneur chez Regart

Dans le cadre de sa programmation sur deux ans qui propulse la création et la réflexion autour du thème de la décroissance, le centre d’artistes en art actuel, Regart, reçoit Laurent Gagnon à son espace galerie. Les visiteurs pourront apprécier son œuvre immersive Faire du lien pendant toutes les étapes de création, du 11 novembre au 18 décembre. Le point culminant de la conception se déroulera le...

Nouvel atelier de joaillerie dans le Vieux-Charny

L’artiste en métier d’art lévisienne Kim Paquet a créé L’atelier .925 dans le Vieux-Charny au courant de l’été 2022. Ouvert au public, son espace est un véritable lieu d’échange et de création. Elle offre aussi ses collections de bijoux faits à la main et prêts à porter en cohérence avec ses valeurs et sa vision humaniste.

Un concert de Noël pour l’église de Saint-Michel

L’église de Saint-Michel-de-Bellechasse sera l’hôte d’un concert de Noël caritatif, le dimanche 27 novembre à 14h.

Un duo d’autrices mère et fille publie un premier roman augmenté

Aux éditions AppLit, qu’elles ont elles-mêmes créé, Lora Boisvert et Carolyn Chouinard viennent de publier un premier roman jeunesse augmenté intitulé Bandits des mers, destiné aux enfants de 9 ans et plus. Le lancement se tiendra le 12 novembre à la bibliothèque Francine-McKenzie dans le quartier Saint-Jean-Chrysostome.