CRÉDIT : COURTOISIE

Festif, distinctif et vivifiant, le groupe Rosheen honore la musique celtique depuis plus de 20 ans. Leurs rythmes entraînants rendront hommage aux racines irlandaises, le 17 mars, à L’Anglicane.

Composé de la voix de la Lévisienne Lynn Vallières, accompagnée de ses musiciens aguerris et leurs instruments, violon, mandoline, guitare, contrebasse, basse, flûtes irlandaises et percussions, le groupe offrira une sélection de pièces originales et d’œuvres traditionnelles irlandaises et écossaises entraînantes.

Pour cet événement, près d’une dizaine de membres de la troupe de niveau international Shannon Irish Dancers, spécialisée en danse traditionnelle irlandaise, prendront part au spectacle. 

Alternant des pièces festives avec des ballades profondes et émouvantes, la musique irlandaise raconte toujours une histoire, celle des Irlandais exilés après la grande famine de 1847 et de ceux qui sont restés à Québec. Les textes évoquent la vie d’un peuple résilient, qui a affronté les difficultés et célébré ses joies grâce à la musique jouée lors des rassemblements et des partys.

«Les chansons parlent beaucoup d’amour. Des amours impossibles ou perdues, et de la famine aussi. Elles sont très grivoises ou très tristes et dramatiques», remarque la chanteuse et fondatrice de Rosheen, Lynn Vallières. 

Prise aux tripes

Elle même de descendance irlandaise, aussi lointaine soit-elle, Lynn sent ses tripes se serrer quand elle écoute cette musique. «Ça m’émeut terriblement ou j’ai juste envie de danser. Ça vient me chercher profondément et ça crée en moi une énergie que je ne trouve pas ailleurs, dans aucun autre style.» De cette émotion, la chanteuse a trouvé sa voie. 

«J’ai toujours chanté, mais je n’avais pas trouvé un créneau qui me satisfaisait. Ça faisait un bout que, vu que ça ne me passionnait pas, je n’avais pas chanté. J’ai une bonne voix et je ne m’en servais pas. Je trouvais que ce n’était pas correct d’avoir des dons et de ne pas les partager. On a parti le groupe. On était deux, puis trois, puis quatre, jusqu’à sept.» Aujourd’hui, Rosheen existe depuis 20 ans. Et la passion ne s’est jamais envolée. 

Les plus lus

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

District.Mao finaliste aux 73e Emmy Awards

C’est lors du dévoilement des nommés, le 13 juillet, que Marie-Odile Haince-LeBel ainsi que Caroline Lemieux, fondatrices de DM Productions, ont appris qu’elles étaient en nomination dans la catégorie des chorégraphies exceptionnelles pour les émissions de variété ou de téléréalité.

Programmation éclatée pour le retour de Festivent

C’est le 20 juillet que le Festivent de Lévis dévoilait sa programmation dans le cadre de Cet été, je parcours Lévis. L’événement se déroulera du 4 au 22 août prochain dans quatre différents sites à travers la ville.

Une Lévisienne primée à Village en Arts

C’est lors de la remise de prix virtuelle du 2 juillet dernier que l’artiste lévisienne, Louise Daigle, a appris qu’elle était récipiendaire de la troisième place du symposium Village en Arts de l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Critique - Braquage de banque au VBP

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

L’art de la décroissance

Dans le cadre de sa programmation 2021-2023, Regart, le centre d’artistes en art actuel, invitait les artistes et commissaires à réfléchir à la décroissance. Ce seront donc 11 dossiers et 22 intervenants qui présenteront leurs pistes de réflexion sous différentes formes artistiques.

Les Mea Culpa : début d’une carrière solo

Le 18 juin dernier, Les Mea Culpa, le premier mini-album (EP) de Lily Tea, est sorti sur toutes les plateformes numériques. L’artiste lévisienne a fait une semaine de résidence de création au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald afin de préparer le lancement.

Du soutien pour 10 artistes lévisiens en émergence

La Ville de Lévis, en collaboration avec le gouvernement du Québec, a dévoilé le 17 juin dernier le nom des 10 artistes émergents qui se partagent une aide financière, à la hauteur de 61 000 $, afin de les soutenir dans leur démarche de professionnalisation et leurs projets qui favorisent les liens entre les arts et la collectivité.

L’Internationale d’art miniature de retour à Lévis

Le Centre d’exposition Louise-Carrier accueille les visiteurs pour la 11e édition de l’Internationale d’art miniature jusqu’au 5 septembre. Le vernissage de l’exposition a eu lieu le 27 juin dernier.

Village en Arts soutient de nouveau les jeunes artistes

La 24e édition du symposium Village en Arts accueille encore cette année les artistes de la relève pour sa deuxième année de mentorat, avec comme partenaire le Festivent.