Le groupe d’artiste ont présenté une exposition éphémère d’une soirée à Regart et mis certaines créations en vente.

Un groupe de six artistes venus de partout dans le monde a passé deux semaines en résidence de création à Regart. Avant de repartir, chacun a placé une photographie grand format exposée à même une fenêtre de la rue Saint-Laurent à quelques pas du centre d’artistes en art actuel.

Ils ne se retrouvent qu’une à deux fois par année, tous ensemble dans un même lieu, pour créer sans retenu. Depuis leur arrivée à Lévis le 20 octobre, les membres du groupe d’artistes fondé en Pologne Czułość se sont installés dans l’espace d’exposition du centre Regart, où ils ont travaillé jusqu’aux petites heures du matin. Un processus intense de création comme une très longue fête qui a fait de chaque matin une nouvelle surprise. 

La grande salle est devenue un salon, un atelier, une exposition, un lieu de vie. On y trouve des canapés, un photocopieur, des œuvres sont suspendues, des matériaux et des outils jonchent les tables. Ils se sont appropriés les lieux, accessibles en permanence, bien au-delà du temps consacré à produire des œuvres, jusqu’à y dormir, manger, parler, échanger, se réunir, vivre. Ensemble. Deux semaines d’effervescence pendant lesquelles ils ont été libres de créer comme bon leur semblait. 

Exploration et intuition

Au cours du processus créatif, le groupe a fait confiance à l’intuition et à la complémentarité de ses membres. Les œuvres sont nées de leurs explorations et de leurs interactions avec les lieux et le quartier du Vieux-Lévis. Ils ont même trouvé une mine d’or dans les magasins de la Société Saint-Vincent-de-Paul, où ils ont déniché du matériel pour créer, retrouvant ainsi leur intérêt pour le kitch et la culture populaire, raconte l’équipe de Regart qui a accompagné les artistes pendant leur séjour. 

Seul résultat attendu, la production d’œuvres photographiques qui sont maintenant exposées dans des fenêtres du secteur de la Traverse. Loin de s’arrêter là, les artistes prolifiques ont profité du vernissage du 2 novembre pour présenter une exposition et mettre en vente certaines de leurs créations. Cette nouvelle résidence du groupe pourrait aussi donner matière à la publication d’un livre, comme déjà fait auparavant. 

Visible depuis la rue, l’exposition Sensibilité réunit Nampei Akaki, Stanisław Legus, Bao Ting, Vova Vorotniov, Johann M. Winkelmann et Janek Zamoyski, artistes au Japon, en Pologne, en Chine, en Ukraine et en Allemagne. Ils ont en commun une approche à la fois irrévérencieuse et multidisciplinaire, ancrée dans une réflexion sur le médium photographique. Leur travail est inspiré de leurs rencontres avec les lieux et la communauté. 

Le groupe à géométrie variable se nomme Czułość, qui signifie «sensibilité de la pellicule photo à la lumière» en polonais. Né à Varsovie, ce mouvement international en photographie contemporaine rassemble des artistes qui explorent le médium de la photographie en se limitant consciemment à ses caractéristiques et significations. Czułość est également un espace de galerie et une institution culturelle avec une structure d’organisme à but non lucratif. 

Sensibilité est visible dans le secteur de la Traverse à Lévis, jusqu’au 3 février.

Les plus lus

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.

Une expo pour les jeunes à la rencontre des animaux

Après être partie à la rencontre des animaux du monde puis des oiseaux dans les albums jeunesse créés par deux grands-mamans de Lévis, la petite abeille bleutée Belavie rencontre cette fois son jeune public dans une exposition présentée à la bibliothèque Jean-Gosselin, à Charny.

L’univers de Ça fout la chienne s’agrandit

Nouvelle collection de roman, comic book ainsi qu’un magazine, un balado et une série sur le Web, c’est tout un univers d’épouvante et fantastique à lire, à regarder et à découvrir qu’a développé le bédéiste et réalisateur lévisien, Luca Jalbert, avec Ça fout la chienne.

Une Lévisienne à La Voix

Par voie de communiqué, TVA a dévoilé, le 4 février, l'identité de candidats qui prendront part aux auditions à l'aveugle de la prochaine saison de La Voix. Laurie, une Lévisienne, participera notamment à cette première partie du concours musical.

Concours d’œuvres d’art : la liste des artistes dévoilée

Les œuvres choisies dans le cadre de la 22e édition du Concours d’œuvres d’art de Diffusion culturelle de Lévis seront présentées du 26 janvier au 26 février au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Le jeu dans la peau

Diplômé en littérature et théâtre du Cégep de Lévis-Lauzon, Pierre-Alexis St-Georges poursuit son chemin à l’École nationale de théâtre de Montréal. Le comédien, qui s’est fait remarquer dans la télésérie Clash, s’apprête à monter sur les planches dans une pièce créée par les finissants en Interprétation, Création et production et Scénographie.

Les gagnantes du Concours d’œuvres d’art de DCL dévoilés

L’artiste lévisienne Ghislaine Riendeau a remporté le Premier prix du Concours d’œuvres d’art. Diffusion culturelle de Lévis (DCL)a dévoilé les gagnants le 26 janvier lors du vernissage de l’exposition.

Les mélodies atmosphériques de l i l a au Vieux Bureau de Poste

L i l a est l’éclosion de l’auteure-compositrice-interprète Marianne Poirier, passée par La Voix en 2015. La chanteuse de Québec s’arrêtera au Vieux Bureau de Poste le 25 janvier avec un projet à son image, tantôt dark folk, tantôt dream pop, ambiant ou encore alternatif.

Un hiver bien rempli au Vieux Bureau de Poste

Cette saison, le Vieux Bureau de Poste (VBP) propose plus de trente spectacles en chansons, en humour et en musique.