On raconte qu’il existe au Québec plusieurs trésors qui n’auraient jamais été retrouvés. Il n’en fallait pas moins pour enflammer l’imagination de la Lévisienne Carolyn Chouinard. L’auteure lévisienne s’apprête à dévoiler la suite de cette nouvelle série pour les jeunes qui s’annonce des plus palpitantes.

Une nouvelle série de roman pour la jeunesse est née sous la plume de Carolyn Chouinard. Publié à l’automne dernier aux Éditions Hurtubise, le premier tome des Gardiens du trésor révélait une histoire dans laquelle se côtoient codes secrets, énigmes et mystères anciens. Le 17 avril, les jeunes lecteurs pourront découvrir la suite des aventures de Jason.

Un autre trésor à retrouver

Cette fois le jeune héro passe les vacances d’été chez sa mère, à Magog. Son amie Sara vient de le rejoindre pour la semaine que tous deux reçoivent un message surprenant. On leur confie une mission de la plus haute importance : retrouver un trésor, jadis caché par un célèbre contrebandier.

Mais le temps presse, car seul un vieux moine mourant connaît son emplacement, et d’autres sont à sa recherche. Les deux adolescents devront user d’ingéniosité et de persévérance pour remplir leur mission.

Dans le précédent volume, Jason avait vu sa vie changer du jour au lendemain à la mort de Gustave, son vieux voisin et ami. Le garçon de 14 ans apprenait alors que celui-ci lui avait laissé une mission à accomplir : trouver un trésor légendaire caché dans la région, que personne n’a jamais pu découvrir. Une aventure sombre et excitante, enracinée dans les secrets d’une intrigante confrérie.

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.