CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

Du 19 juin au 24 juillet, le mercredi à 19h, la série Mercredis Courant d’Airs mettra en vedette des artistes lévisiens. Six soirées, six concerts et autant de styles musicaux qui seront présentés.

Les tout petits et leur famille pourront profiter du Théâtre ambulant les lundis et mardis soir à 19h, du 1er au 23 juillet.

Finalement, les Matinées classiques, présentées pour la 20e année, se dérouleront le dimanche matin à 10h30, dans le parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Saint-Nicolas, du 28 juillet au 25 août.

Tous les spectacles seront présentés à l’intérieur en cas de mauvais temps.

Information pratique et programmation complète dans la section À votre agenda du site Web culturelevis.com. Vous pouvez aussi consulter la brochure estivale Rendez-vous culturels qui sera publiée en mai pour découvrir tous les détails de la programmation de cet été.

Mercredis Courant d’Airs, à 19h, au parc de l’Anse-Benson, à Saint-Romuald 

19 juin : soirée country-folk-americana, avec Héra Ménard
26 juin : soirée lyrique au cinéma, avec David Souza et Mary Bewitch 
3 juillet : soirée grands succès de 1950 à 2019, avec Tone Call

Mercredis Courant d’Airs, à 19h, au parc de l’Anse-Tibbits, à Lévis 

10 juillet : soirée musique sud-américaine, avec Luna Caribeña
17 juillet : soirée folk des années 60 et 70, avec That’s All Folk
24 juillet : soirée chansons et rythmes traditionnels, avec La Déferlance


Théâtre ambulant, à 19h 

L’orgue du gentil géant (3 à 8 ans), par les Productions Nœud Papillon, au parc de l’Anse-Benson (1er juillet), à Saint-Romuald, et au parc Ludger-Bastien (2 juillet), à Saint-Étienne-de-Lauzon.
Contes complètement flyés (4 à 10 ans), par Général Patente, au parc de l’école de l’Envol (8 juillet), à Saint-Nicolas, et au parc Ian-Breakey (9 juillet), à Sainte-Hélène-de-Breakeyville.
Pattes et cravates (3 à 12 ans), par L’envolée de valises, au parc du Patro (15 juillet), à Lévis, et au parc Renaud-Maillette (16 juillet), à Saint-Rédempteur.
Marimba et les songes de Noël (2 à 8 ans), par Animagination, au parc Olympique (22 juillet), à Pintendre, et au parc Quatre-Saisons (23 juillet), à Saint-Jean-Chrysostome.

Matinées classiques, le dimanche, à 10h30, au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Saint-Nicolas

28 juillet : Le Titanic, sa musique… et après, Quintette ValsesChics 
4 août : Tango et nostalgie, Quatuor de saxophones Nelligan 
11 août : Envoûtement, Caroline Goulet et Daniel Finzi (violoncellistes) 
18 août : Opéra, opérette et mélodies, Sabrina Ferland (sopranoI, Grégoire Painchaud (violon), Sébastien Champagne (piano) et Ian Simpson (contrebasse) ;
 25 août : Romanza, Duo Compadres.

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.