Caroline Guay et Steve Barakatt espèrent que les participants au cocktail-bénéfice du 30 mai seront nombreux à prendre part à l’encan tenu lors de la soirée. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en présence de gens d’affaires, de donateurs et de politiciens que la 12e campagne de financement annuelle de l’École de musique Jésus-Marie (EMJM) a été lancée, le 25 avril dernier. Grâce à cette initiative qui sera cette année sous la présidence d’honneur de Steve Barakatt, compositeur et pianiste de renommée internationale originaire de Québec, l’institution du Vieux-Lauzon espère récolter 40 000 $.

«J’ai eu la chance d’étudier dans un établissement similaire lorsque j’étais jeune, où la même passion de vouloir inspirer les jeunes et la volonté de créer un monde meilleur étaient présentes. C’est ce que la musique représente. C’est de jouer ensemble, de se comprendre, de partager ensemble une passion. Une passion qui est de plus en plus nécessaire dans une société qui recherche les valeurs de la musique», a d’emblée expliqué M. Barakatt, sur l’importance de la 12e campagne de financement annuelle de l’EMJM.

Comme lors des précédentes éditions, les sous récoltés par l’initiative permettront essentiellement à la plus ancienne école musicale de Lévis d’acheter de nouveaux instruments. Également, la campagne permet chaque année à l’institution d’offrir un soutien financier à des élèves qui désirent poursuivre leur formation musicale.

Présentement en cours, la campagne de financement annuelle de l’EMJM se conclura le 30 mai prochain lors du traditionnel cocktail-bénéfice. L’événement se déroulera dans l’école du Vieux-Lauzon.

Un président d’honneur impliqué

Le lancement de l’initiative annuelle a aussi permis aux dirigeants de l’EMJM de dévoiler l’engagement important que consentira Steve Barakatt au profit de l’institution.

En plus de son rôle de président d’honneur de la 12e édition de la campagne de financement annuelle, le pianiste renommé s’impliquera afin de faire rayonner cette cause lévisienne et agira à titre de conseiller artistique pour l’école pour les trois prochaines années.

«Cette année, pour la campagne de financement annuelle, nous avons fixé un objectif ambitieux de 40 000 $. Mais grâce à l’implication de notre président d’honneur, nous avons bon espoir d’atteindre cet objectif. L’engagement de M. Barakatt pour les trois prochaines années est très significatif pour nous, car il nous confirme que notre contribution au développement des gens et leur bien-être sont reconnus», a souligné Caroline Guay, directrice générale de l’EMJM.

Pour en savoir plus sur la campagne de financement annuelle de l’institution ou pour faire un don, vous pouvez consulter le www.emjm.org/dons/.

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.