CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Par Nicolas Jean

Le Concert au Crépuscule mettra en vedette la musique du Royal 22e Régiment. Les spectateurs profiteront d’un spectacle de musique populaire, militaire et classique. La soirée se clôturera avec une parade aux flambeaux et un spectacle pyrotechnique à saveur musicale.

La responsable des communications de l’événement, Caroline Gagné, est sûre que les citoyens seront au rendez-vous malgré les deux ans d’absence du spectacle.

«Nous sommes assurés que les citoyens seront au rendez-vous en 2019 et nous croyons plutôt que cette pause sera un avantage pour cette édition. En effet, les citoyens pourront venir redécouvrir le fort Numéro-Un et ainsi admirer le résultat de ces travaux de restauration majeurs et primordiaux au maintien et à la préservation de ce lieu historique national», a mentionné cette dernière.

Les éditions précédentes ont accueilli en moyenne 5 000 personnes et le Concert au crépuscule prévoit en recevoir autant cette année. L’événement qui se déroulera le 27 juillet est offert gratuitement au public.

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.