CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Par Nicolas Jean

Le Concert au Crépuscule mettra en vedette la musique du Royal 22e Régiment. Les spectateurs profiteront d’un spectacle de musique populaire, militaire et classique. La soirée se clôturera avec une parade aux flambeaux et un spectacle pyrotechnique à saveur musicale.

La responsable des communications de l’événement, Caroline Gagné, est sûre que les citoyens seront au rendez-vous malgré les deux ans d’absence du spectacle.

«Nous sommes assurés que les citoyens seront au rendez-vous en 2019 et nous croyons plutôt que cette pause sera un avantage pour cette édition. En effet, les citoyens pourront venir redécouvrir le fort Numéro-Un et ainsi admirer le résultat de ces travaux de restauration majeurs et primordiaux au maintien et à la préservation de ce lieu historique national», a mentionné cette dernière.

Les éditions précédentes ont accueilli en moyenne 5 000 personnes et le Concert au crépuscule prévoit en recevoir autant cette année. L’événement qui se déroulera le 27 juillet est offert gratuitement au public.

Les plus lus

The Young Cast de retour sur NBC le 23 juin

La troupe du studio de danse lévisien District.Mao s'est qualifiée grâce à sa performance présentée le 9 juin dernier à l'émission américaine World of Dance sur NBC. The Young Cast reviendra le 23 juin devant les juges pour défendre sa place dans cette quatrième saison de la compétition.

Un concert à la maison comme si on y était

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

Une programmation musicale en ligne

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus (ÉJVA) et l'Opéra de Lévis ont annoncé, le 1er juin, que le reste de leur saison artistique se fera virtuellement. Les événements de la programmation 2020 seront disponibles sur leur site Web. La première présentation aura lieu ce vendredi 5 juin.

Les finissants en arts visuels exposent virtuellement

Les 16 finissants du programme d’Arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent au public leurs œuvres de fin d’études dans des galeries en ligne. Les expositions se tiennent habituellement à Regart, centre d’artistes en art actuel, et au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Cartographies imaginaires en vitrine

Composée de 16 gravures rehaussées au crayon de couleur, Nous ne contrôlons pas le soleil est une installation de Marie-Claude Drolet. L’œuvre est exposée dans la vitrine de Regart jusqu’au au 26 juin.

Exposition : Louis-Fréchette et Moi à découvrir cet été

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Le comic book de Ça fout la chienne prend forme

Dans les cartons du Lévisien Luca Jalbert depuis quelques mois, le comic book annuel qui remplacera le magazine trimestriel Ça fout la chienne a littéralement pris son envol en raison de la crise du coronavirus.

Nicolas Dussault donnera des concerts en ligne cet été

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

Du rap québécois virtuel

Le 12 juin dernier, le groupe de rap lévisien Taktika a présenté un concert virtuel de rap québécois. Le spectacle a été tourné en direct de L’Anti Bar et Spectacles à Québec et était disponible sur le Web.

Les comédiens passent devant la caméra

Devant un parterre de sièges vides, les comédiens se donnent la réplique. L’un des spectacles à l’affiche cet été dans la programmation du Théâtre ambulant, présentée par la Ville de Lévis, est en cours de captation sur la scène de L’Anglicane.