RenéeRose avec son œuvre Ce qui viendra. (photo 1) La toile L’Ami des chevreuils qui a été remise à la reine Elizabeth II, en juillet dernier. (photo 2 - CRÉDIT : COURTOISIE)

Si ses œuvres prennent naissance dans les rencontres qu’elle fait au quoti- dien, l’artiste peintre et sculpteure de Lévis, RenéeRose Pelletier-Martineau, ne se doutait pas que la visite du Lieutenant- colonel du Régiment de la Chaudière, François Provost, aurait une incidence aussi significative sur le destin de l’une de ses toiles. Le tableau intitulé L’Ami des che- vreuils a en effet été offert à Sa Majesté la reine Elizabeth II, en juillet dernier.

La Lévisienne, qui fait carrière dans le milieu artistique depuis 1990, a récemment pu cocher une case de plus sur sa liste, alors que sa toile sur bois, issue de sa collection d’une trentaine d’œuvres d’inspiration autochtone, a franchi les frontières et est désormais exposée à Londres, au Royaume-Uni. Ce n’est toutefois pas la première fois que son talent voyage, elle qui a déjà exposé ailleurs au Canada, à New York et au musée du Louvre.

Un destin inespéré

«M. Provost, du Régiment de la Chaudière, m’a visitée lors d’une de mes expositions et m’a demandé si je lui permettais d’acquérir une toile pour l’offrir en cadeau, puisque celle qu’il désirait avoir n’affichait pas de prix», se souvient-elle. L’artiste explique que l’œuvre convoitée, qui représente un jeune personnage en compagnie d’un chevreuil, faisait alors partie de sa collection privée, puisqu’elle «attendait un destin particulier qui lui donnerait raison de la laisser partir».

Comme plusieurs artistes, RenéeRose a toujours souhaité faire connaître son art, «pour répandre le bonheur et qu’il fasse du bien aux gens». Elle était loin de penser que L’Ami des chevreuils pourrait un jour atterrir dans les mains de la Reine d’Angleterre, à Buckingham Palace.

C’est peu de temps après que le commandant lui a justifié être en processus d’audience avec la délégation auprès de la Reine et qu’il désirait offrir à Sa Majesté l’une de ses réalisations peintes. «Je suis tellement heureuse que ce soit cette toile qui ait été retenue ; ça n’aurait pas pu être un accord plus parfait qu’avec la Reine Elizabeth II, se réjouit RenéeRose. On connaît son attachement pour ses terres et pour la faune qui s’y retrouve et c’est exactement ce que cette peinture représente», ajoute-t-elle, fière qu’un bout du Québec soit parvenu jusqu’à Londres.

De la créativité sans fin

Même si elle estime avoir déjà franchi quelques grandes étapes dans sa carrière, RenéeRose ne compte pas s’arrêter. Elle a encore sur sa liste de souhaits, une panoplie d’endroits où elle espère transporter son art, comme à Dubaï, notamment. C’est d’ailleurs toute une fierté qu’elle éprouve quant à ses réalisations, lorsqu’elle pense au contexte «difficile» dans lequel évoluent les artistes au Québec.

«J’aurais pu naître dans un endroit où les gens accordent beaucoup plus d’importance à l’art. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, les artistes sont davantage exposés à la critique et ne bénéficient plus du même rapport social "réel" avec leur public», remarque-t-elle, en nuançant sa relation avec les nouveaux outils technologiques, qui, elle l’avoue, lui permettent tout de même de rejoindre un nombre plus grand d’amateurs de peinture.

Pour la suite, elle ne ferme pas de porte à diversifier ses productions, s’étant même initiée à la sculpture, il y a quelque temps. Elle rêve aussi de faire du grand format, comme celui qui avait été affiché lors de son passage au Salon de l’Habitation, en début d’année.

Les plus lus

La vague de Laurent Gagnon déferle à Lévis

Alors que le nouveau complexe aquatique de Saint-Nicolas ouvre enfin ses portes au public le 18 janvier, les premiers visiteurs découvriront, en plus des installations sportives, une œuvre sculpturale de l’artiste de Québec Laurent Gagnon. L’artiste nous a ouvert les portes de son atelier pendant le processus de création.

Le sapin de Léna

Comme chaque année, l'auteure lévisienne Brigitte Allard nous propose un conte de Noël de sa création. Bonne lecture!

12 danseuses lévisiennes avec Les Grands Ballets

Lors de la présentation de Casse-Noisette au Grand Théâtre de Québec en décembre dernier, 12 élèves de l’école Élédanse étaient du spectacle.

Regard artistique bienveillant sur la petite enfance

Dans le cadre de la Grande semaine des tout-petits, le centre de la petite enfance (CPE) La Chiffonnelle (Mouvement Desjardins), a voulu mettre en lumière le nouveau programme éducatif des services de garde à la petite enfance.

Ses sculptures à Montréal

Le joueur de hockey vedette, Guy Carbonneau, a été intronisé au Temple de la renommée. Rosanne Pommerleau, sculptrice qui a récemment quitté Saint-Michel-de- Bellechasse pour s’installer à Saint-Gervais, a réalisé son portrait en bronze pour le musée des Canadiens. Guy Carbonneau est le troisième joueur sculpté par l’artiste en haut relief, après Rogatien Vachon et Mark Recchi.

Une œuvre de Daniel Bonneau au ministère de la Culture

Grâce à l’aide du député de Chauveau, Sylvain Lévesque, Daniel Bonneau, peintre naturaliste de Saint-Anselme, a pu remettre, le 17 décembre dernier, l’une de ses animations sur pierre à la ministre de la Culture du Québec, Nathalie Roy.

Une nouvelle saison de rencontres littéraires foisonnantes

Autour d’une tasse de thé, les amateurs de mots sont conviés à des rencontres surprenantes et émouvantes avec des auteurs. La saison littéraire à la Maison natale de Louis Fréchette débute le 26 janvier.

Un voyage inoubliable raconté

Le Club de photo de Lévis recevra Denis Bouchard, le 13 janvier dès 19h au Juvénat Notre-Dame de Saint-Romuald, dans le cadre de sa série d'activités. présentera une conférence sur son safari photo en Tanzanie.

Nadia Bélanger fait rimer blanc avec gourmand

Après le noir, l’artiste Nadia Bélanger vire au blanc. L’artiste revient à la Galerie d’Art des Deux-Ponts avec ses photographies culinaires, du 16 janvier au 29 février. Le visiteur est invité à redécouvrir l’art de la table d’un nouvel œil, celui de la photographe.

Concours d’œuvres d’art : la liste des artistes dévoilée

Les œuvres choisies dans le cadre de la 22e édition du Concours d’œuvres d’art de Diffusion culturelle de Lévis seront présentées du 26 janvier au 26 février au Centre d’exposition Louise-Carrier.