CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

C’est un Patrice Michaud solide accompagné de ses musiciens qu’ont accueilli à bras ouverts les festivaliers du Festivent Ville de Lévis sur la scène Hydro-Québec, hier soir. L’auteur-compositeur-interprète a offert une prestation complètement folle à la foule nombreuse.

Déjà, on sentait la fébrilité dans l’air quand les lumières se sont éteintes et qu’on a annoncé le début du spectacle. Patrice Michaud et ses musiciens sont entrés sur scène avec la chanson Kamikaze et rapidement les festivaliers étaient nombreux à chanter l’air du musicien originaire de Cap-Chat. Michaud était à l’aise, placoteux et s’amusait avec la foule. D’entrée de jeu, c’était gagné.

Il a mis au défi les Lévisiens d’être le plus bruyant de ses publics tout juste avant d’entamer son premier classique On fait comme si. Puis, il a surpris tout le monde en accueillant un invité, le jeune auteur-compositeur-interprète, Simon Kearney. Michaud et Kearney sont alors allés du côté du répertoire du jeune musicien en interprétant L’infirmière suivie d’une chanson qu’ils certifient n’avoir pratiquée que quelques heures avant le spectacle, Cecilia du groupe Simon & Garfunkel. Pour une première, c’en était une excellente. Les musiciens sur scène ont inclus les festivaliers dans leur folie passagère, au grand plaisir de tous. «Ça, ça s’appelle un fantasme!», s’est écrié Patrice Michaud.

Rapidement, le groupe a continué de faire rouler le rythme à toute vitesse de son spectacle en invitant la foule à chanter avec eux la chanson Julie revient. Julie s’en va. S’en ait suivi d’une confidence lorsqu’il a entamé la reprise traduite de la chanson Stop! de Sam Brown, la chanson sur laquelle Patrice Michaud a dansé son premier slow. Il s’est lancé dans la foule pour l’interpréter avec toute l’intensité que ce classique dégage.

S’est enclenchée une section plus calme du spectacle lorsque les premières notes d’Apocalypse Wow ont été jouées suivi du Feu de chaque jour, d’une reprise d’Encore et encore de Francis Cabrel mélangée avec la chanson So Lonely du groupe The Police et de La saison des pluies. Le train d’enfer est revenu à toute vitesse avec Je cours après Marie et son succès populaire Mécaniques générales qui a été chanté en bonne partie par la foule.

Les musiciens ont alors remercié la foule pour le «premier spectacle à l’extérieur» de Patrice Michaud. Même pas encore sorti de scène, les festivaliers scandaient son nom. Le groupe est revenu sur scène vêtu de petites vestes brillantes et de lunettes fumées. «Vous avez été incroyables Lévis, vous méritez Les Majestiques!», a-t-il lancé à la foule avant de clore le spectacle sur une version complètement déjantée de la chanson Le crash du Concorde.

Laurence Castera et son rock intense

L’ex-candidat de l’édition 2014 de l’émission La Voix, Laurence Castera réchauffait la scène pour Patrice Michaud. Le Beauceron a offert une prestation sentie au maigre public qui grandissait plus les minutes avançaient. Accompagné de ses musiciens dont Guillaume Méthot, aussi guitariste du groupe Caravane, qui multipliait les solos de guitare intenses dans une transe totale. «C’t’un show de rock’n’roll, ok?», a lancé à la foule Castera après la deuxième chanson.

Tenace et déchirante, la musique de Laurence Castera a été bien accueillie par les festivaliers qui ont été captivés par les airs du Beauceron qui en était à son deuxième passage au Festivent, a-t-il rappelé, alors qu’il était le guitariste du groupe Automat lors de l’édition 2010 du festival de Saint-Jean-Chrysostome.

Castera et ses musiciens ont été généreux en offrant au public lévisien des compositions de leur premier album Le bruit des mots (2017) et du second Les hauts lieux (2019).

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Patrice Michaud sans accroc au Festivent

C’est un Patrice Michaud solide accompagné de ses musiciens qu’ont accueilli à bras ouverts les festivaliers du Festivent Ville de Lévis sur la scène Hydro-Québec, hier soir. L’auteur-compositeur-interprète a offert une prestation complètement folle à la foule nombreuse.

Un succès pour la 37e édition du Festivent

Le Festivent Ville de Lévis a conclu ses festivités le 4 août dernier, celles-ci avaient débuté le 31 juillet. Le festival de Saint-Jean-Chrysostome comptait parmi ses têtes d’affiche Weezer, les Cowboys Fringants et Sean Paul pour ne nommer que ceux-là.

Festivent : Le bal est ouvert avec Smash Mouth

Après avoir fracassé des records d’affluence en 2018, les attentes étaient élevées en cette première soirée de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis, le mercredi 31 août. C’est la formation californienne Smash Mouth qui avait la tâche ardue de performer en premier sur la toute nouvelle scène Loto-Québec.

Festivent : Effervescence musicale signée Gregory Charles

Le dernier invité à fouler les planches de la scène Hydro-Québec pour l’édition 2019 du festival était nul autre que le généreux Gregory Charles. Le virtuose, entouré d’une équipe de six musiciens, a mis le feu à la place en laissant libre cours à la musique.

La Chicane rallume la flamme

Le public n’a pas boudé les retrouvailles, bien au contraire, avec le groupe qui a marqué le rock québécois des années 1990, jusqu’au milieu des années 2000. De passage sur la scène Hydro-Québec du Festivent vendredi soir, La Chicane a offert une prestation enlevée et touchante à la foule qui n’avait rien oublié des paroles de ses plus grands succès.

Weezer et sa performance impeccable

Le parc Champigny était bien plein hier soir lorsque la tête d’affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis s’est présentée sur la scène Loto-Québec. Weezer s’est organisé pour offrir une performance sans flafla à la hauteur de sa renommée.

Ça jazze à Lévis avec des spectacles hauts en couleur

Le Festival Jazz etcetera, qui a débuté hier soir, fait vibrer les rues du Vieux-Lévis jusqu’à dimanche, pour une treizième année consécutive. En ouverture, Roxanne Burns and the Gentlemen, Daniel Thouin et la Lévisienne Carmen Genest, accompagnée de Joël Thibault and the Outsiders, se sont succédés sur les deux scènes.