CRÉDIT : AUDE MALARET

Salle de musique, studios ou encore atelier d’arts plastiques, des espaces de pratique flambant neufs ont été aménagés sur deux étages. Avec ces nouveaux équipements, l’école secondaire privée s’agrandit pour mieux recevoir les élèves et répondre à leurs besoins.

L’École Marcelle-Mallet possède des installations spécialement dédiées à la pratique des arts visuels et de la musique. Inauguré le 28 octobre, le Pavillon des arts représente un investissement de 1,5M$. Ce projet a été soutenu par la Fondation, qui appuie le développement de l’école, et des partenaires, dont les Sœurs de la Charité de Québec et la Caisse Desjardins de Lévis.

Cinq espaces privés pour la pratique de la musique, un espace collectif pour l’enseignement de la musique et la pratique de l’orchestre de l’école, un studio d’enregistrement, une salle de tournage et d’infographie, un laboratoire pour les travaux pratiques en arts, une salle polyvalente, munie d’une scène et avec accès à une terrasse extérieure, ont été créés.

Le Pavillon des arts constitue la deuxième phase d’un grand projet structurant pour l’école. Une première phase avait été réalisée avec l’aménagement d’une salle d’entraînement à l’automne 2018. La mise en œuvre de ces trois phases est soutenue par la Fondation de l’École Marcelle-Mallet qui mène une campagne de don majeure. Lors de la dernière étape, l’accent sera mis sur le soutien aux initiatives en pédagogie innovante. 

Faire éclore les talents

Grâce à ces nouvelles installations «propices à l’éclosion des talents», l’établissement veut que les élèves évoluent dans «un milieu de vie stimulant» qui favorise «leur épanouissement et leur réussite dans un environnement bienveillant». Ces lieux se veulent «adaptés à la découverte artistique et musicale sous toutes ses facettes».

«Que ce soit lors d’un cours de musique ou d’arts, ou lors d’une activité parascolaire telle que notre groupe de drumline, les élèves pourront diversifier leurs pratiques culturelles et artistiques en ayant dorénavant accès à une offre plus complète. Tout est en place pour en faire des leaders créatifs», a déclaré le président du conseil d’administration de l’École Marcelle-Mallet, Louis Aubé.

Avant leur transformation, les locaux qui accueillent le Pavillon des arts avaient pour vocation l’hébergement des religieuses à une autre époque de l’institution. Dans certaines des anciennes cellules, qui ne contenaient guère plus qu’un simple lit, il y a maintenant des pianos.

Quant à la salle polyvalente, la table du lavoir, des laveuses et des sécheuses y ont un jour été en fonction, avant les rénovations. Il y avait même un trou d’évacuation dans le sol pour que l’eau puisse s’écouler. Avec ses équipements modernes, le Pavillon des arts marque le début d’une nouvelle ère pour ces lieux chargés d’histoire.

Sur la première photo : Maude Larose, élève, Nathalie Larose, présidente de la Fondation, Étienne Guay, de la Caisse de Lévis, Sœur Monique Gervais, supérieure générale des Sœurs de la Charité de Québec, Louis Aubé, président du CA, Gilles Lehouillier, maire, François Paradis, député, Robin Bernier, directeur général et Roxanne Potvin, élève.

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.