CRÉDIT : AUDE MALARET

Premier événement de cette saison anniversaire, le concert du temps des Fêtes de l’ensemble lévisien aura lieu le 8 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. Noël français ouvrira les célébrations de la trentième année d’existence du chœur.

Fondé en 1990, le Chœur Polyphonique de Lévis regroupe plus d’une soixantaine de choristes de la ville et de ses environs. Son répertoire varié puise dans les œuvres des grands compositeurs d’hier et d’aujourd’hui. Les choristes y partagent leur passion du chant. «Le but du chœur polyphonique, ce n’est pas de chanter à l’unisson, c’est la polyphonie. La faire connaître et la faire aimer», présentent Lorraine Desjardins, présidente du Chœur Polyphonique de Lévis, et Dominique Careau, choriste et membre du conseil d’administration (sur la photo).

Selon leur timbre, les choristes sont répartis en pupitre dans les différentes voix, soprano, alto, ténor, basse, qui peuvent à leur tour être divisées en deux. Chaque voix chante sa propre partie dans sa tonalité. 

«Les sopranos ou les ténors vont le plus souvent avoir la mélodie et les autres font l’harmonisation. La polyphonie, c’est une façon de chanter en montrant le plus possible les harmonies d’une même musique», expliquent-t-elles.

Au début de la saison, les choristes reçoivent des outils de pratique pour travailler leurs chants individuellement en dehors des répétitions de groupe. Ces dernières s’organisent d’abord par pupitre afin de permettre à chacun d’apprendre sa partition, puis en plénière où «tout est mis ensemble».

«On a souvent des surprises d’écouter les autres chanter, car ce n’est pas du tout pareil. Il faut s’habituer à les entendre», observent les choristes.

Le choix des pièces présentées lors des concerts du Chœur Polyphonique, à Noël et au printemps, revient au chef. Depuis septembre 2018, c’est Guillaume Boulay qui en assure la direction. Formé au Conservatoire de musique de Québec, il a forgé son expérience au sein de différentes chorales et s’est aussi distingué par ses compositions ainsi que ses prestations comme soliste.

«Le directeur musical est appuyé par un CA qui prévoit et travaille, ce qui fait que quand on arrive aux pratiques tout est planifié. Et à l’intérieur du Chœur, il y a un travail d’équipe. Sans ces gens, on ne serait pas capable d’y arriver.»

La sélection musicale de Guillaume Boulay s’organise autour de thèmes. En cette trentième saison, Noël français cet hiver puis Horizons en juin, succèderont à Lumière et Petite musique de nuit. 

Une grande famille

Le concert du 8 décembre sera présenté sous une nouvelle formule. C’est en soirée, à 19h30, et sans entracte que le public partagera ce moment de joie et de musique. D’ailleurs, les spectateurs seront gâtés avec un répertoire connu, «proche de nos réveillons et de nos messes de minuit». «Ce sont des chants qu’on chantait quand on était petit et que tout le monde a entendu», se réjouissent-elles.

Pour fêter ses trente ans, le Chœur Polyphonique prépare aussi de petites surprises et attentions pour remercier ses spectateurs. Le prix des billets a même été réduit pour l’occasion. Il est possible de s’en procurer auprès des choristes ou au presbytère de l’église Notre-Dame.

Finalement, ses membres célèbreront ensemble cet anniversaire lors d’un événement qui leur sera dédié. «Le Chœur est une grande famille. Le chant choral, c’est un moment où les gens sont heureux, comme le montrent les études. Dans ce monde où on vante les bienfaits de la méditation et de la cohérence cardiaque, le chant est un magnifique exercice pour respirer.» Et de conclure, «on sort de chaque pratique énergisé».

Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Regart honoré par la Ville de Lévis

À l’occasion de la 33e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture qui se tenait le 25 novembre à Québec, le centre d’artistes en art actuel Regart a remporté le Prix Ville de Lévis. L’organisme s’est mérité une bourse de 1 000 $. 

Natasha Kanapé-Fontaine en visite à Pointe-Lévy

L’artiste autochtone Natasha Kanapé-Fontaine, qui était de passage à Lévis à l’occasion d’un spectacle à L’Anglicane, a rendu visite aux élèves de l’École Pointe-Lévy, le 25 octobre.

Cindy Bédard traverse la vie en musique

La country de l’auteure-compositrice-interprète Cindy Bédard résonnera au Vieux Bureau de Poste le 22 novembre prochain. L’artiste à la voix unique présentera son plus récent opus Cœur sédentaire et de nouvelles chansons.

Le Chœur Polyphonique de Lévis fête ses 30 ans

Premier événement de cette saison anniversaire, le concert du temps des Fêtes de l’ensemble lévisien aura lieu le 8 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. Noël français ouvrira les célébrations de la trentième année d’existence du chœur.

Prix Ville de Lévis : trois organismes dans la course

Les finalistes pour le Prix Ville de Lévis ont été dévoilés. Le gagnant sera annoncé le 25 novembre au Diamant, à Québec. Trois organismes lévisiens sont en lice : Regart, centre d’artistes en art actuel (sur la photo), l’Espace culturel du Quartier et l’Orchestre d’harmonie des Chutes.

L’ensemble J’ay pris amours célèbre Noël

Les musiciens et les chanteurs présente leur concert du temps des fêtes, Un nouveau-né à Bethléem, le 30 novembre à l’École de musique Jésus-Marie. Les pièces sont puisées dans des recueils de chants de Noël du 15e au 18e siècles, d’Europe et d’Amérique.

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon enchante Noël

Pour célébrer la joie du temps des fêtes et chasser le froid, le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon donnera son concert Noël Enchanté, le 1er décembre à l’église Christ-Roi.

Une soirée à rire en compagnie de Neev au VBP

L’humour explosif et corrosif de Neev débarque au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 décembre. Avec un sens inné de l’autodérision, l’humoriste partage ses expériences dans son premier one man show.

Jean-Michel Martel sacré Révélation du ComédiHa!

À la suite de sa participation au festival d’humour ComédiHa! Fest-Québec, qui s’est déroulé à Québec du 7 au 18 août derniers, l’humoriste originaire de Lévis Jean-Michel Martel a remporté le prix Révélation pour son numéro tenu sur le gala animé par les Denis Drolet. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 10 000 $ pour soutenir un projet artistique ainsi qu’une tournée dans les festivals associés ...