Photo 1 : Tommy Grandbois, photo 2 : Frédéric Provençal, photo 3 : Coralie Lavoie, photo 4 : Gabrielle Paquet, photo 5 : Alexis Asselin et Bastien Desrochers - CRÉDITS : GILLES BOUTIN

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.

C’est la «créativité et la profondeur de la voix» de Tommy Grandbois qui ont charmé le jury. Reparti avec les grands honneurs, l’étudiant en cinéma a présenté deux de ses compositions sur fond de projections vidéo, qu’il avait lui-même réalisées.

En plus de sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète était accompagné d’une bande sonore. Composée et enregistrée par Tommy Grandbois, cette musique participait de l’ambiance singulière imaginée par l’artiste.

Pour mettre en scène sa Schizophrénie musicale, il s’était entouré d’instruments suggérant la présence d’autres musiciens. «Mais sur scène j’étais seul. Les musiciens qui m’accompagnaient étaient dans ma tête», illustre Tommy Grandbois.

Dans ses textes, l’auteur évoque «ces chemins qu’on trouve par nos expériences», l’incertitude des choix et le retour à un instinct plus primaire qui invite à «juste vivre, sans avoir à se soucier des autres».

«Ce prix, c’est vraiment le fun. C’est le fruit du temps que j’ai mis dans mon travail», partage-t-il au lendemain de la soirée. Celui qui aimerait continuer en musique à l’université veut saisir la chance donnée par les concours afin de se lancer et faire de sa passion une carrière.

Tommy Grandbois participera à la finale régionale, le 14 mars, au Cégep Beauce-Appalaches. Le lauréat aura aussi l’opportunité de jouer au Vieux Bureau de Poste l’automne prochain.

Le public conquis par l’humour

Les membres du jury ont aussi récompensé «l’immense talent de communicateur et l’aisance sur scène» de l’humoriste Frédéric Provençal. «La justesse et la finesse» de ses textes lui ont permis de remporter deux trophées, dont le Prix du public qui fait la joie du jeune talent.

«C’est comme si j’avais gagné dans mon cœur. Je voulais que les gens rient et faire une bonne performance», lance-t-il au lendemain de son numéro.

C’est chez le dentiste, parce qu’il en a la phobie et que ça le stresse, et le coiffeur que l’humoriste a emmené son public. D’anecdotes réelles qui lui sont arrivées, Frédéric Provençal a imaginé des situations, quelque peu romancées, et surtout très drôles.

Celui qui mise sur la spontanéité se fie à son public pour trouver la bonne énergie et sortir la joke qui fera se tordre de rire les spectateurs. «Le spectacle suit une ligne, explique-t-il. Je n’apprends pas un texte par cœur, parce que quand tu te trompes, que tu dis un autre mot, tu risques de ne plus savoir où tu en es et bégayer.» 

Inspiré par les humoristes de la relève, Frédéric Provençal s’est d’abord fait remarqué en classe. Mais le «tannant» s’est finalement trouvé grâce à un professeur de secondaire 5 qui l’a poussé à faire son premier stand-up plutôt que de le punir. C’est à l’École nationale de l’humour que l’étudiant en cinéma espère poursuivre son apprentissage et se faire un nom parmi les grands du rire.

Le troisième prix a été décerné à l’interprète Coralie Lavoie. L’humoriste Gabrielle Paquet s’est vu remettre le prix Coopsco dans le volet création. La soirée était conduite par le duo d’animateurs formé d’Alexis Asselin et Bastien Desrochers qui ont joué les textes humoristiques du comédien, idéiste, script-éditeur et metteur en scène, Jocelyn Paré.

Les plus lus

Une bibliothèque nouveau genre au temps du coronavirus

Pour faire face aux nombreuses restrictions dans la vie quotidienne qu’impose la crise du coronavirus, plusieurs initiatives de solidarité sont nées partout au Québec. Lévis ne fait pas exception, notamment grâce à Sébastien Chartrand. Pour permettre à ses concitoyens d’avoir accès à des livres, l’auteur lévisien a mis sur pied une bibliothèque mobile, le Livrensac.

La solidarité à travers des autocollants

Grâce au travail de plusieurs artisans, dont la firme lévisienne de design graphique Pigment Design, plusieurs Québécois peuvent désormais afficher leur soutien à la lutte contre le nouveau coronavirus. Avec leur projet, Pigment Design et les autres partenaires produisent des autocollants pour inciter positivement leurs concitoyens à ne pas lâcher.

Les talents du Collège de Lévis donne vie au Roi Lion

34 élèves sur scène, 30 choristes adultes et près de 200 costumes, il n’en fallait pas moins pour monter la comédie musicale Le Roi Lion. Girafes, éléphants, antilopes et autres animaux de la savane défileront au Collège de Lévis, le 2 avril prochain, pour la naissance du petit Simba.

L’art de chiller avec Jérôme 50 au VBP

Le 13 mars, Jérôme 50 amènera les spectateurs du Vieux Bureau de Poste (VBP)dans son camp de vacances, lieu imaginaire où s’unissent premières amours et questionnaires existentiels. Parolier hors pair accompagné de mélodies accrocheuses, l’auteur-compositeur présente son troisième album, sorti en juillet dernier.

La Voix : Laurie Drolet passe à la prochaine étape, Francis Bernier éliminé

Les deux Lévisiens en lice à La Voix, Laurie Drolet et Francis Bernier, prenaient part à la deuxième étape du concours musical, les Duels, lors de l'émission télédiffusée hier sur les ondes de TVA (enregistrée avant la crise du coronavirus). Les deux artistes de la région ont connu des destins différents. Si Laurie Drolet poursuit l'aventure, Francis Bernier a été éliminé.

Des Lévisiens en nomination aux Junos

Jazz Affair, un ensemble de jazz vocal dont font partie trois Lévisiens, a reçu une bonne nouvelle il y a quelques semaines. En effet, le groupe est en nomination dans la catégorie Meilleur album jazz vocal de l’année aux prix Junos, un prestigieux gala qui récompense les meilleurs artistes musicaux canadiens.

COVID-19 : les bibliothèques lévisiennes s'adaptent à la crise

Afin de permettre à tous ses abonnés de bénéficier des services en ligne, notamment des prêts de livres et revues numériques, le Service des bibliothèques et des lettres a annoncé, le 26 mars, qu'il a renouvelé tous les abonnements qui venaient à échéance prochainement.

Des talents réunis pour une généreuse soirée musicale

Les Productions ÉJVA présentent Ensemble, un grand concert bénéfice au profit de la paroisse Saint-Joseph de Lévis qui réunira le 28 mars des solistes et grands ensembles musicaux de la région. Les sous récoltés seront remis à la paroisse, dont une partie pour la musique professionnelle lors des célébrations.

COVID-19 : le VBP et DCL forcés de revoir leur programmation

Diffusion Avant-Scène, derrière le Vieux Bureau de Poste (VBP), et Diffusion Culturelle de Lévis (DCL), qui chapeaute notamment L’Anglicane, ont dû reporter ou annuler leurs spectacles à l’affiche en raison de la pandémie de la COVID-19. État de situation avec les directrices de chacun de ces diffuseurs lévisiens.

La francophonie célébrée par un spectacle

Des artistes de la chanson, de la musique traditionnelle et du conte donneront un spectacle le 20 mars, à la Courtisane à Lévis. Tous ont répondu à l’invitation de la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches qui organise cette soirée dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie.