Grâce à son imposante collection de livres, Sébastien Chartrand a pu créer le Livrensac. CRÉDIT : COURTOISIE

Pour faire face aux nombreuses restrictions dans la vie quotidienne qu’impose la crise du coronavirus, plusieurs initiatives de solidarité sont nées partout au Québec. Lévis ne fait pas exception, notamment grâce à Sébastien Chartrand. Pour permettre à ses concitoyens d’avoir accès à des livres, l’auteur lévisien a mis sur pied une bibliothèque mobile, le Livrensac.

«J’étais chez Écolivres et j’ai vécu un événement marquant. Une quadragénaire m’a alors demandé des conseils de lecture pour sa mère qui ne peut plus sortir de chez elle. Je lui ai alors suggéré des livres virtuels, mais j’ai constaté que des personnes plus vulnérables n’ont pas la possibilité de se rendre dans des librairies ou n’ont pas accès aux livres virtuels», a partagé Sébastien Chartrand, sur l’origine de son projet.

Disposant d’une énorme collection de livres, l’auteur lévisien a alors eu l’idée de prêter gratuitement plus de 2 000 de ses volumes aux résidents du Grand Lévis. Afin de permettre aux gens de respecter les restrictions gouvernementales, Sébastien Chartrand livre, avec l’aide de sa conjointe et d’un ami, les livres réservés par les personnes intéressées par son service à leur domicile.

Mais avant qu’un livre de sa collection n’arrive à la maison de la personne qui désire le lire, une procédure avec des mesures précises de désinfection est respectée, pandémie oblige.

«Une fois par semaine, je mets de côté tous les livres qui ont été réservés sur mon comptoir qui a été désinfecté préalablement. Ensuite, je mets des gants de nitrile et un masque et je désinfecte chacun des livres. Par la suite, je les mets dans un sac et j’attends trois jours avant d’effectuer la livraison dans la boîte aux lettres, pour m’assurer qu’il n’y ait pas de virus à l’intérieur. Lorsqu’un livre revient chez moi, j’attends une semaine avant de le prêter à nouveau, en respectant évidemment les étapes de désinfection», a expliqué l’auteur de la trilogie du Crépuscule des arcanes et de GEIST – Les héritiers de Nikola Tesla.

Répondre à un besoin

Samedi dernier, Sébastien Chartrand a effectué sa troisième livraison dans le cadre de son initiative, qui a rejoint près d’une dizaine d’adresses dans la région. Grâce au bouche-à-oreille, il espère procurer des livres à une cinquantaine de foyers du Grand Lévis.

«J’ai du temps à consacrer et c’est important pour moi de faire du bénévolat. J’ai des livres qui dorment à la maison et il y a des gens qui n’ont rien à faire. Plonger dans un bon livre peut permettre à certains d’être moins seuls dans cette période particulière», a souligné l’auteur lévisien.

Pour en savoir plus sur l’initiative de Sébastien Chartrand et consulter la liste de livres disponibles, vous pouvez consulter le livreensac.blogspot.com/.

Les plus lus

The Young Cast de retour sur NBC le 23 juin

La troupe du studio de danse lévisien District.Mao s'est qualifiée grâce à sa performance présentée le 9 juin dernier à l'émission américaine World of Dance sur NBC. The Young Cast reviendra le 23 juin devant les juges pour défendre sa place dans cette quatrième saison de la compétition.

Un concert à la maison comme si on y était

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

Les finissants en arts visuels exposent virtuellement

Les 16 finissants du programme d’Arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent au public leurs œuvres de fin d’études dans des galeries en ligne. Les expositions se tiennent habituellement à Regart, centre d’artistes en art actuel, et au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Cartographies imaginaires en vitrine

Composée de 16 gravures rehaussées au crayon de couleur, Nous ne contrôlons pas le soleil est une installation de Marie-Claude Drolet. L’œuvre est exposée dans la vitrine de Regart jusqu’au au 26 juin.

Exposition : Louis-Fréchette et Moi à découvrir cet été

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Le comic book de Ça fout la chienne prend forme

Dans les cartons du Lévisien Luca Jalbert depuis quelques mois, le comic book annuel qui remplacera le magazine trimestriel Ça fout la chienne a littéralement pris son envol en raison de la crise du coronavirus.

Nicolas Dussault donnera des concerts en ligne cet été

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

Du rap québécois virtuel

Le 12 juin dernier, le groupe de rap lévisien Taktika a présenté un concert virtuel de rap québécois. Le spectacle a été tourné en direct de L’Anti Bar et Spectacles à Québec et était disponible sur le Web.

Les comédiens passent devant la caméra

Devant un parterre de sièges vides, les comédiens se donnent la réplique. L’un des spectacles à l’affiche cet été dans la programmation du Théâtre ambulant, présentée par la Ville de Lévis, est en cours de captation sur la scène de L’Anglicane.

World of Dance : The Young Cast passe à l'étape suivante

Lors de l'émission de World of Dance télédiffusée le 23 juin, la troupe de danse lévisienne The Young Cast a appris qu'elle obtenait son billet pour la ronde des duels du concours de danse présentée sur les ondes de NBC.