Dans son projet de dessins quotidiens mettant en vedette son conjoint, Hélène Belzile recrée, entre autres, des scènes de la vie courante. CRÉDIT : COURTOISIE - HÉLÈNE BELZILE

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

C’est notamment le cas d’Hélène Belzile, une résidente de Saint-Romuald. Bien connue dans la région pour ses créations artistiques, la Lévisienne a vu tous ses plans être chamboulés par la COVID-19 en mars.

Enseignante en arts plastiques à l’École secondaire les Etchemins de Charny qui amorçait un retrait progressif de la profession, Hélène Belzile était alors en demi-année de congé puisqu’elle prévoyait s’envoler vers l’Europe avec André, son conjoint âgé de 73 ans.

Cependant, le nouveau coronavirus a littéralement cloué à Saint-Romuald le couple, notamment puisque le conjoint d’Hélène Belzile doit demeurer confiner chez eux.

«Je suis une fille qui dessine beaucoup. Le 5 avril, alors que mon conjoint faisait une sieste dans un coin en après-midi, j’ai commencé à le dessiner et j’ai ainsi créé un dessin le mettant en vedette. J’ai alors décidé de le dessiner chaque jour. Mes proches ont bien aimé mes créations et ils m’ont incité à poursuivre l’aventure», explique l’artiste lévisienne.

Créer des sourires

 Depuis le début avril, Hélène Belzile crée donc chaque jour un dessin mettant en vedette son conjoint. Si l’artiste lévisienne reproduit dans ses œuvres des scènes de la vie quotidienne, elle s’est aussi amusée à mettre en vedette le couple dans des dessins parodiant de grandes œuvres d’art.

Son conjoint est devenu notamment le temps d’un temps d’un dessin «Le vieil homme à la perle», afin de rendre hommage à La jeune fille à la perle de Vermeer. Également, le couple lévisien est devenu le «Levisian Gothic» sous le crayon d’Hélène Belzile, un dessin inspiré du célèbre American Gothic de Grant Wood.

Si au début mai Hélène Belzile entendait mettre bientôt fin à son projet artistique afin de se concentrer sur d’autres créations, l’expérience a été enrichissante à plusieurs niveaux.

«Mes dessins font rire bien des gens et ça me rend heureuse de permettre à mes proches de se changer les idées le temps d’un instant. Aussi, ça me fait du bien. Quand on dessine, c’est comme quand on cuisine ou l’on jardine, on est complètement ailleurs. C’est ma méditation. Quand je fais de l’insomnie, je fais du dessin pendant une heure et ça me détend», partage l’artiste lévisienne.

Des vidéos pour réconforter

D’autres Lévisiens ont pour leur part décidé d’utiliser le médium de la vidéo afin de faire sourire leurs concitoyens. Formé en 2011 à l’occasion de la finale locale de Secondaire en spectacle de l’ESLE, le duo de guitaristes Sara et Rebecca a décidé de créer une vidéo mettant en vedette le quartier Saint-Jean-Chrysostome ainsi qu’une de leur prestation (www.facebook.com/saraetrebecca/videos/1123505137988643/).

«Nous voulions mettre en valeur le secteur ainsi que ses commerçants. Nous sommes certaines que les habitants de Lévis pourront trouver un peu de réconfort grâce à cette vidéo. Notre attachement pour Lévis est très fort, puisque toutes les deux nous avons grandi dans ce coin», a partagé Rebecca Breton, l’une des membres du duo.

Sur YouTube, les Internautes peuvent également découvrir un montage de Bruno Laliberté, un Lévisien qui œuvre dans la production vidéo et la photographie. Concrètement, il a demandé à ses proches de lui fournir des courtes vidéos montrant ce qu’ils font pendant le confinement afin de faire sourire les gens. Cette vidéo peut être consultée au www.youtube.com/watch?v=cIklj6J_CQo

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.

La Mosaïque organise un concert virtuel le 6 juin

Le Café la Mosaïque organise un concert virtuel pour célébrer cette édition 2020 un peu spéciale de la Fête des voisins, le samedi 6 juin, et ce, malgré la règle de distanciation sociale.

Un tableau offert à une employée d’épicerie

Membre de l’Association des artistes de la Rive-Sud (AARS), la peintre Michèle Paris a offert l’un de ses tableaux au magasin Avril, situé à Saint-Romuald.

Une programmation musicale en ligne

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus (ÉJVA) et l'Opéra de Lévis ont annoncé, le 1er juin, que le reste de leur saison artistique se fera virtuellement. Les événements de la programmation 2020 seront disponibles sur leur site Web. La première présentation aura lieu ce vendredi 5 juin.