Dans son projet de dessins quotidiens mettant en vedette son conjoint, Hélène Belzile recrée, entre autres, des scènes de la vie courante. CRÉDIT : COURTOISIE - HÉLÈNE BELZILE

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

C’est notamment le cas d’Hélène Belzile, une résidente de Saint-Romuald. Bien connue dans la région pour ses créations artistiques, la Lévisienne a vu tous ses plans être chamboulés par la COVID-19 en mars.

Enseignante en arts plastiques à l’École secondaire les Etchemins de Charny qui amorçait un retrait progressif de la profession, Hélène Belzile était alors en demi-année de congé puisqu’elle prévoyait s’envoler vers l’Europe avec André, son conjoint âgé de 73 ans.

Cependant, le nouveau coronavirus a littéralement cloué à Saint-Romuald le couple, notamment puisque le conjoint d’Hélène Belzile doit demeurer confiner chez eux.

«Je suis une fille qui dessine beaucoup. Le 5 avril, alors que mon conjoint faisait une sieste dans un coin en après-midi, j’ai commencé à le dessiner et j’ai ainsi créé un dessin le mettant en vedette. J’ai alors décidé de le dessiner chaque jour. Mes proches ont bien aimé mes créations et ils m’ont incité à poursuivre l’aventure», explique l’artiste lévisienne.

Créer des sourires

 Depuis le début avril, Hélène Belzile crée donc chaque jour un dessin mettant en vedette son conjoint. Si l’artiste lévisienne reproduit dans ses œuvres des scènes de la vie quotidienne, elle s’est aussi amusée à mettre en vedette le couple dans des dessins parodiant de grandes œuvres d’art.

Son conjoint est devenu notamment le temps d’un temps d’un dessin «Le vieil homme à la perle», afin de rendre hommage à La jeune fille à la perle de Vermeer. Également, le couple lévisien est devenu le «Levisian Gothic» sous le crayon d’Hélène Belzile, un dessin inspiré du célèbre American Gothic de Grant Wood.

Si au début mai Hélène Belzile entendait mettre bientôt fin à son projet artistique afin de se concentrer sur d’autres créations, l’expérience a été enrichissante à plusieurs niveaux.

«Mes dessins font rire bien des gens et ça me rend heureuse de permettre à mes proches de se changer les idées le temps d’un instant. Aussi, ça me fait du bien. Quand on dessine, c’est comme quand on cuisine ou l’on jardine, on est complètement ailleurs. C’est ma méditation. Quand je fais de l’insomnie, je fais du dessin pendant une heure et ça me détend», partage l’artiste lévisienne.

Des vidéos pour réconforter

D’autres Lévisiens ont pour leur part décidé d’utiliser le médium de la vidéo afin de faire sourire leurs concitoyens. Formé en 2011 à l’occasion de la finale locale de Secondaire en spectacle de l’ESLE, le duo de guitaristes Sara et Rebecca a décidé de créer une vidéo mettant en vedette le quartier Saint-Jean-Chrysostome ainsi qu’une de leur prestation (www.facebook.com/saraetrebecca/videos/1123505137988643/).

«Nous voulions mettre en valeur le secteur ainsi que ses commerçants. Nous sommes certaines que les habitants de Lévis pourront trouver un peu de réconfort grâce à cette vidéo. Notre attachement pour Lévis est très fort, puisque toutes les deux nous avons grandi dans ce coin», a partagé Rebecca Breton, l’une des membres du duo.

Sur YouTube, les Internautes peuvent également découvrir un montage de Bruno Laliberté, un Lévisien qui œuvre dans la production vidéo et la photographie. Concrètement, il a demandé à ses proches de lui fournir des courtes vidéos montrant ce qu’ils font pendant le confinement afin de faire sourire les gens. Cette vidéo peut être consultée au www.youtube.com/watch?v=cIklj6J_CQo

Les plus lus

Jean Provencher écrit pour réaliser un monde différent

Après quatre années de travail et des milliers d’heures de recherche, le premier livre du Lévisien Jean Provencher est prêt à être imprimé. Être, penser et agir autrement pour un monde différent présente les enjeux économiques, sociaux et environnementaux actuels et guide le lecteur vers des actions inspirantes.

Lettre d'opinion - Les écrivains, les premiers maillons de la chaîne culturelle littéraire

La création d’un livre est chose semblable à donner vie. Quelques minutes pour avoir le sujet principal qui le constitue, quelques semaines à le former et des années à s’en occuper. Malgré tous ses efforts, l’auteur ne sera jamais récompensé à sa juste valeur au commencement de sa carrière et même au cours de cette dernière.

Talents bleus : les représentants de la région en demi-finale

Originaire de Charny, Dominic Lacasse, accompagné de sa conjointe Karen Goudreault, représentait la Chaudière-Appalaches au concours Talents bleus présenté à l’émission en direct du 28 octobre de La semaine des 4 Julie. Le couple de drapeaux humains de la région a été sélectionné par le public pour les demi-finales du concours.

L’Anglicane fait vivre les arts autrement

Voulant créer des occasions de rencontres artistiques, malgré les restrictions qui affectent actuellement les salles de spectacle en zone rouge, L’Anglicane propose trois spectacles en ligne pour adoucir l’automne.

Quête poétique dans un monde d’après

Poète du clair-obscur, Anne-Marie Desmeules peint une société en perdition dans son troisième recueil Nature morte au couteau, paru cet automne aux éditions Le Quartanier. Soufflant un vent de liberté, ses mots se sont affranchis des contraintes et guident le lecteur vers une nature retrouvée.

Conférence sur la musique chorale à travers le temps

Le Chœur polyphonique de Lévis organise un atelier virtuel qui sera donné par son directeur musical, Guillaume Boulay, le jeudi 19 novembre, à 19h, sur la plateforme Zoom.

Dominic et Karen qualifiés pour la finale de Talents bleus

Représentants de la Chaudière-Appalaches à Talents bleus, Dominic Lacasse et sa conjointe Karen Goudreault, ont remporté, le 25 novembre, la demi-finale à laquelle ils participaient dans le cadre du concours présenté lors de l’émission La semaine des 4 Julie.

35 ans de musique symphonique en images

Pour souligner ses 35 ans d’existence, l’Orchestre symphonique de Lévis présentera, chaque semaine, des capsules vidéo présentant la vie de l’orchestre et de ses musiciens.

Un collectif de jeunes de Bellechasse crée une chanson

Agir collectivement dans Bellechasse a dévoilé la chanson écrite et composée par un collectif de jeunes passionnés de musique dans le cadre d’une activité de création en ligne.

Les finalistes des Prix d’excellence en culture connus

Le Conseil de la culture de Québec et de Chaudière-Appalaches ainsi que la Ville de Lévis ont dévoilé les finalistes de la 34e édition des Prix d’excellence 2020. Dans ce cadre, la municipalité remet chaque année le Prix Ville de Lévis à un organisme culturel du territoire.