Même si les jeunes artistes présenteront leurs œuvres virtuellement plutôt que sur des panneaux, elles se préparent à faire découvrir leur travail au public. CRÉDIT : CAPTURE D’ÉCRAN ZOOM

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

C’est depuis la maison et installées derrière leur écran qu’elles se retrouvent pour parler d’art et échanger sur le processus de création. Béatrice Lajoie-Noël, Camille Gagné et Justine Rhéaume, trois des quinze participantes au Concours de la relève de Village en Arts et toutes élèves à l’École secondaire de L’Aubier, sont connectées pour un atelier en ligne avec leurs coachs. C’est en petit groupe que les rencontres se tiennent, afin de permettre à toutes de prendre la parole et de bénéficier de conseils personnalisés. 

Accompagnées par l’artiste originaire de Lévis et ancienne lauréate du Prix Relève, Audrée Demers Roberge, et par la directrice de l’entreprise Artéfact urbain, spécialisée dans la production de projets culturels, Jeanne Couture, les jeunes artistes se préparent à participer au symposium organisé par l’Espace culturel du quartier de Saint-Nicolas, qui se tiendra virtuellement cette année à cause de la pandémie de coronavirus.

«On leur présente des points de vue qu’elles n’ont pas, à moins d’aller au musée et dans les centres d’artistes. On leur montre ce qu’est et comment travaille une personne qui consacre sa vie à l’art actuel. Aussi, comment les œuvres évoluent à travers le temps», explique Audrée Demers-Roberge. 

«Il n’y a pas beaucoup d’opportunités quand tu es adolescente de faire de l’art et même connaître ce qu’est l’art actuel», observe-t-elle, estimant que «le contact avec les artistes, c’est ce qui manque au secondaire».

 Partager une expérience artistique

Après avoir travaillé sur leur démarche artistique, les adolescentes découvrent cette fois comment présenter leurs œuvres. C’est l’installation. Son écran partagé, Audrée Demers Roberge entraîne les participantes dans une visite à distance d’une galerie. L’artiste veut leur montrer qu’une œuvre ne sera pas perçue de la même façon par le public selon sa place dans l’espace, au sol, sur un support, en hauteur, dans un cadre ou maintenue par un ruban adhésif… 

Pour mettre en pratique cette notion d’installation, Audrée Demers Roberge propose aux jeunes de concevoir une petite exposition dans leur chambre, qu’elles présenteront lors d’une prochaine rencontre. «Il y a toutes sortes de façon de faire», les encourage-t-elle. 

Stimuler l’inspiration

Explorer, essayer de nouvelles techniques, trouver d’autres façons de créer. Le mentorat permet aux jeunes artistes de sortir de leur bulle et de partager leurs idées. Surtout, Béatrice, Camille et Justine reçoivent des suggestions des coachs qui leur apportent un œil extérieur et professionnel sur leur production artistique. 

«Les opportunités qu’un professionnel en art visuel prenne le temps de regarder ton travail, de discuter avec toi où aller, c’est un soutien précieux. Je ne crois pas que ça arrive habituellement dans le parcours d’un adolescent», remarque Audrée Demers Roberge.

Réparties sur un mois, les trois séances de mentorat permettent aux participantes de tester les propositions des coachs et de réaliser de nouveaux défis, comme la création d’une œuvre à partir de matériaux inhabituels. Boîtes en plastique, sacs, tissus, papier d’aluminium ou de soie, miroirs ou bloc de styrofoam, Béatrice, Camille et Justine ne manquent pas d’imagination. 

«On a demandé aux filles de regarder dans leur environnement direct ce qu’elles ont comme matériel qui pourrait les inspirer pour essayer quelque chose de nouveau. On leur montre que c’est possible de créer peu importe où tu es.»  

Les artistes partageront ensuite leurs créations et pourront les exposer si elles le décident. Créatif et participatif, ce format virtuel de mentorat pourrait même revenir lors de la prochaine édition de Village en Arts.

Les plus lus

The Young Cast de retour sur NBC le 23 juin

La troupe du studio de danse lévisien District.Mao s'est qualifiée grâce à sa performance présentée le 9 juin dernier à l'émission américaine World of Dance sur NBC. The Young Cast reviendra le 23 juin devant les juges pour défendre sa place dans cette quatrième saison de la compétition.

Un concert à la maison comme si on y était

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

Les finissants en arts visuels exposent virtuellement

Les 16 finissants du programme d’Arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent au public leurs œuvres de fin d’études dans des galeries en ligne. Les expositions se tiennent habituellement à Regart, centre d’artistes en art actuel, et au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Cartographies imaginaires en vitrine

Composée de 16 gravures rehaussées au crayon de couleur, Nous ne contrôlons pas le soleil est une installation de Marie-Claude Drolet. L’œuvre est exposée dans la vitrine de Regart jusqu’au au 26 juin.

Exposition : Louis-Fréchette et Moi à découvrir cet été

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Le comic book de Ça fout la chienne prend forme

Dans les cartons du Lévisien Luca Jalbert depuis quelques mois, le comic book annuel qui remplacera le magazine trimestriel Ça fout la chienne a littéralement pris son envol en raison de la crise du coronavirus.

Nicolas Dussault donnera des concerts en ligne cet été

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

Du rap québécois virtuel

Le 12 juin dernier, le groupe de rap lévisien Taktika a présenté un concert virtuel de rap québécois. Le spectacle a été tourné en direct de L’Anti Bar et Spectacles à Québec et était disponible sur le Web.

Les comédiens passent devant la caméra

Devant un parterre de sièges vides, les comédiens se donnent la réplique. L’un des spectacles à l’affiche cet été dans la programmation du Théâtre ambulant, présentée par la Ville de Lévis, est en cours de captation sur la scène de L’Anglicane.

World of Dance : The Young Cast passe à l'étape suivante

Lors de l'émission de World of Dance télédiffusée le 23 juin, la troupe de danse lévisienne The Young Cast a appris qu'elle obtenait son billet pour la ronde des duels du concours de danse présentée sur les ondes de NBC.